Le Butor quartier de Saint-Denis La Réunion.

Le Butor quartier de Saint-Denis.

Situation du quartier du Butor.

Le quartier du Butor est situé à l'Est du centre ville de Saint-Denis. Le Butor est situé dans le delta de la ravine des Patates à Durand. La patate à Durand, Ipomoea pes-caprae est une plante rampante qui fixe le sol.


Patate à Durand.
Nycticorax duboisi Bihoreau de La Réunion Butor.


Le Butor.

Le quartier du Butor est composé de résidences, d'immeubles, de maisons individuelles, de commerces, d'un centre commercial... On y trouve aussi le cimetière Musulman de Saint-Denis, le premier cimetière Musulman de France.


Histoire du quartier du Butor.

C'est au lieudit le Butor que s'installèrent quelques uns des colons venus vivre à Saint-Denis en 1667, avec Étienne Régnault. Il tenait son nom du fait qu'on trouvait sur les bords de la ravine, des butors ( oiseaux ) probablement Nycticorax duboisi Rothschild, 1907, oiseau endémique de la réunion, aujourd'hui disparu, éteint dans les années 1700 nommé aussi Bihoreau de la Réunion.

Bory de Saint-Vincent en 1804 fait une description du Quartier du Butor :

" Jusqu’à Sainte-Marie, on voyage par un assez beau chemin le long de la côte, et au bord de la mer, sur un atterrissement qui peut avoir trois-quarts de lieue dans sa plus largeur. On rencontre d’abord, au sortir du quartier, la rivière du Butor, formée par la réunion des petits bras qui circulent dans le Brûlé de Saint-Denis, et sur ses limites orientales. Vient ensuite la rivière des Citrons (Rebaptisée la ravine Laverdure), dont un des bras est cette ravine des Patates à Durand. Tout l’atterrissement que nous parcourûmes est composé de pierres roulées, à peine liées par une végétation maigre, éparse çà et là : Quelques lataniers et le vaccoi réussissent à merveille sur ce sol aride. "

Le développement du quartier du Butor ce fait donc dans le delta de la Ravine des Patates et dès 1844 ce quartier est inondée. En 1879, le même secteur est encore une fois recouvert par les eaux torrentielles de la ravine Patates à Durand rompant la digue construite après les précédentes inondations, le même phénomène se produit en décembre 1894. En 1930 le Secrétariat Général rend compte au Gouverneur de l’île des dégâts occasionnés par les quatre torrents terribles de l’est de Saint-Denis, il commente déjà les événements avec une certaine habitude :

" La rivière du Butor a changé de lit, empiétant sur le domaine de la Providence, défonçant le mur et empruntant la route pendant 50 mètres. La rivière Patate à Durand a coulé également ravinant la route nationale sur 50 m à partir des deux canons.... "

Les inondations dans ce secteur furent régulières à partir du milieu du xxe siècle car les limites des maisons étaient très proches des lits de ravines. Après les pluies diluviennes du cyclone Hyacinthe en janvier 1980, les grands travaux d’endiguements recommencent sur les ravines des quartiers est de Saint-Denis. La plus grande partie des travaux furent terminée en 1987.


Cimetière Musulman de Saint-Denis.

Situé en face du cimetière de l'Est, de l'autre côté du Boulevard Lancastel, le cimetière musulman est installé en 1915. C’est en 1900 que les commerçants gujaratis vivant à Saint-Denis décident d’avoir leur propre lieu de sépulture afin de pouvoir enterrer leurs défunts dans le strict respect des prescriptions coraniques. Jusque-là, huit tombes leur avaient été attribuées dans un espace non béni du cimetière municipal de Saint-Denis. Ils adressent une demande au Gouverneur pour être autorisés à posséder un lieu de sépulture. Mais, l’Administration, se retranchant derrière la loi de 1881, qui a interdit l’existence de cimetières confessionnels, et un décret municipal de 1884 interdisant toute différence de traitement fondé sur des différences de croyance, leur refuse l’autorisation de construire un cimetière privé.

En 1911, un commerçant se porte acquéreur d’un terrain de 3150 m² situé en face du cimetière de l’Est. Les musulmans réitèrent leur demande. Une enquête est ouverte qui déclenche la colère des habitants du quartier du Butor, concernés par l’implantation du futur cimetière. Malgré l’opposition des riverains, la mise en conformité des lieux est réalisée et le 25 juin 1912, l’autorisation tant espérée est accordée. Les travaux d’aménagement peuvent commencer. En 1915, l’île de la Réunion est une nouvelle fois pionnière en matière d’institutions religieuses islamiques, elle possède le premier cimetière musulman de France.

Les têtes des tombes sont tournées vers La Mecque, conformément aux prescriptions coraniques. Du fait d'une mauvaise direction initiale, une modification des tombes s'opère dans les années 1980.


Informations touristiques Saint-Denis de La Réunion :

- Gîtes et chambres d'hôtes Saint-Denis La Réunion.
- Hôtels et résidences hôtelières Saint-Denis La Réunion.
- Locations de voitures Saint-Denis La Réunion.
- Loueurs de voiture à l'aéroport de La Réunion.


Quatiers et villages de la commune de Saint-Denis :

Haut de page

Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Dimanche 24 Septembre 2017   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2017

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Booking.com




Hotels île Maurice.

Hébergements à Rodrigues.

Annuaire La Réunion

Hotel La Réunion.

Gîte La Réunion.

Location voiture La Réunion.

Immobilier La Réunion.

Musée La Réunion.

Canyoning La Réunion.

Plongée La Réunion.

Loisir activité La Réunion.

Parapente La Réunion.

Commerce La Réunion.

Restaurant La Réunion.