Législatives 1914 à La Réunion, les résultats des élections législatives de 1914, les résultats les candidats les députés élus.

Législatives 1914 à La Réunion

- Page(s) liée(s) :: Année 1914 histoire de La Réunion ::


Election premier tour le 26 avril 1914, deuxième tour le 10 mai 1914.

Les élections législatives de 1914, sont les plus violentes jamais organisées à La Réunion. La campagne électorale se déroule dans un climat malsain, et se termine le jour du scrutin, le 26 avril 1914, par un triste bilan, 14 morts et 300 à 400 blessés.

Les candidats.

Dans la première circonscription, le député sortant Lucien Gasparin, du Parti radical socialiste, maire de Saint-Denis, brigue un nouveau mandat de député, il est de retour à La Réunion, le 6 mars 1914 pour préparer sa campagne. Il a comme adversaire Charles Brunet Millon.

Dans la deuxième circonscription le député sortant Augustin Archambeaud annonce officiellement à ses électeurs qu’il s’installe à Tamatave et qu’il ne demande pas un 3ème mandat de député. Deux candidats se présentent, Georges Boussenot, du Parti radical socialiste, opposé à Robert Le Coat de Kerveguen qui se proclame républicain et prêt à defendre les libertés et la cause des travailleurs et notamment celles des ouvriers du port et du chemin de fer, employés de l'Etat.

La campagne électorale :

Dès le début de la campagne électorale des bandes organisées commencent à semer la panique. Les partisans de Charles Brunet Millon sont pris à parti à Saint-Denis. Le nombre de blessés augmente jour après jour. Dans toutes les escarmouches, la police reste à l'écart.

Une dépêche ministérielle ayant rappelé au gouverneur Pierre Louis Alfred Duprat de garder la plus complète neutralité, certains actes délictueux ne sont pas punis. Mais jusqu'au jour du scrutin, la violence ne cesse pas. Malgrès cette dépêche Boussenot et Gasparin candidats officiels bénéficies de l'appui explicite de l'administration, elle cautionne les pires méthodes employées par eux pour être victorieux.

D'autres techniques apparaissent pour triompher. On se préoccupe des cartes électorales. Aux électeurs timorés les maires refusent purement et simplement les cartes. Elles sont mises de côté, de façon à servir à d'autres électeurs le jour du vote. Le maire de Saint-André ne propose la délivrance des cartes électorales qu'aux partisans du candidat Gasparin.

Palais de justice de Saint-Denis le jour des élections législatives

Charles Brunet Millon, candidat dépité va s'en prendre au gouverneur Pierre Louis Alfred Duprat :
" La Réunion est fatigué des gouverneurs politiciens. Ils déconsidèrent leur fonction jusqu'à se faire les agents d'un parti politique, ils favorisent la dilapidation des deniers communaux. Entre leurs mains, le budget colonial n'est plus qu'un fonds électoral. A la pression administrative s'ajoute l'oppression policière, les citoyens sont arbitrairement fouillés, arrêtés sur des faux témoignages, ils sont jetés en prison ... Allez-vous en, vous nous écœurez ". L'action de l'île de La Réunion. Le 21 avril 1914.

Robert Le Coat de Kerveguen et Charles Brunet Millon ne peuvent lutter contre la " méthode Gasparin " : appui explicite de l'administration, usage des armes pour intimider et décourager l'adversaire, cette méthode permet aux candidats " officiels ", Gasparin et Boussenot, d'assurer leur mainmise sur la colonie.

26 avril 1914, le jour des élections.

Les gens sont terrorisés et personne ne se déplace pour aller voter, mais le gouverneur Pierre Louis Alfred Duprat lâche ce mot, resté célèbre : " Messieurs Boussenot et Gasparin n'ont pas besoin d'électeurs pour être élus ".

Les fraudes sont nombreuses, les machines automatiques à voter ayant fait leur travail, après épuration des listes, on s'aperçoit que le nombre des bulletins obtenus par les élus est souvent supérieur au nombre total des électeurs potentiels. Une des pratiques et le bourrage de l'urne, cette pratique effectuée par quelques maires et leurs adjoints, que la loi désigne pour présider les bureaux de vote, consiste à faire évacuer le bureau de vote au premier prétexte, ils peuvent bourrer l'urne ou lui en substituer une autre. Les meneurs qui éloignent du bureau de vote les électeurs réputés adversaires, par des manoeuvres d'intimidation ou d'obstruction, ou d'achats de vote et les accompagner jusqu'à l'urne pour vérifier qu'ils glissent bien le bon bulletin.


Résultats des élections législatives de 26 avril 1914.

Lucien Gasparin député de La Réunion en 1914

Les deux candidats du Parti radical socialiste sont élus.

Première circonscription :

Lucien Gasparin est réélu député de La Réunion dans la première circonscription au premier tour. il recueille 8 309 voix contre 3 472 pour Charles Brunet Millon.

Deuxième circonscription :

Georges Boussenot est élu député de La Réunion dans le deuxième circonscription au premier tour par 13 111 voix contre 5 286 à M. de Kervéguen. A la chambre il s'inscrit au groupe radical-socialiste et entre à la Commission de la marine, à celle des affaires extérieures des protectorats et des colonies, et à celle du ravitaillement. Il prend la parole sur les sujets les plus divers et notamment sur : le fonds national de chômage, l'introduction en France de bétail étranger sur pied, l'appel sous les drapeaux de la classe 1917 (1915); les réquisitions de bâtiments prélevés sur la marine de commerce, se préoccupant tout spécialement du sort des militaires originaires des colonies.

Georges Boussenot député de La Réunion en 1914

Bilan de la chambre des députés après l'élections législatives de 1914 à La Réunion.

Pour fermer les yeux sur les violences électorales, on invoque en haut lieu les méfaits du climat tropical chaud. C'est cet argument que la Chambre des députés exploite pour répondre à l'émouvant appel des citoyens tyrannisés : " De l'examen des dossiers des élections de 1914 à La Réunion, constatent les rapports de M. Espivent de La Villeboisnet, il résulte que ces élections ont été marquées par des évènements regrettables ; que des rixes fréquentes ont éclaté, que des batailles ont été engagées, qu'il y a eut des morts et des blessés. Nous en voyons la cause dans l'ardeur du soleil de ce pays. Il n'est pas étonnant qu'un acte de la vie sociale qui sous nos climats irrite déjà les esprits, provoque dans ces contrées ensoleillées, des crises d'une grande violence ".



Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Samedi 17 Août 2019   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2019

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Booking.com




Hotels île Maurice.

Hébergements à Rodrigues.

Annuaire La Réunion

Hotel La Réunion.

Gîte La Réunion.

Location voiture La Réunion.

Immobilier La Réunion.

Musée La Réunion.

Canyoning La Réunion.

Plongée La Réunion.

Loisir activité La Réunion.

Parapente La Réunion.

Commerce La Réunion.

Restaurant La Réunion.