Législatives 11-1946 à La Réunion, les résultats des élections législatives de novembre 1946, les résultats les candidats les députés élus.

Législatives 11-1946 à La Réunion

- Page(s) liée(s) :: Année 1946 histoire de La Réunion ::


13 octobre 1946, les citoyens français adoptent, par référendum, une nouvelle Constitution. La IVe République est née. Seulement quatre mois se sont écoulés depuis les dernières élections législatives, les électeurs doivent retourner aux urnes.

Les élections législatives du 10 novembre 1946 sont donc les premières de la IVe République nouvellement instaurée. Désormais, le département de La Réunion compte trois députés élus pour cinq ans dans un scrutin de liste à la proportionnelle.

Les listes et les Candidats aux élections législatives de novembre 1946..

- La liste du C.R.A.D.S. Comité républicain d’action démocratique et sociale, liste communiste. Les candidats sont le docteur Raymond Vergés, Léon de Lepervanche et Evenor Lucas. Leur programme est présenté le 2 novembre 1946. Il évoque les principales dispositions destinées à améliorer les conditions de vie des masses laborieuses : primes d'allaitement, allocations familiales à la charge de l'employeur, assurances sociales, retraite de vieux travailleurs, possibilité aux colons d'acquérier leur champ grâce à un prêt de l'Etat... l'augmentation des rendements, la meilleure répartitions des fruits du travail, la lutte contre la spéculation...

Raymond Vergès député de La Réunion en novembre 1946

- La liste d'Union Réunionnaise. les candidats sont Raphaël Babet affilié à l'U.D.S.R., député sortant, Marcel Vauthier, M.R.P., avocat député sortant et Bertrand Blanchet, affilié à l'U.D.S.R., propriétaire agriculteur, vice président de la chambre d'Agriculture. Le but de cette liste : la lutte contre le communiste, leur idéal : Charles de Gaulle. Leur profession de foi : " Nous aurons à coeur de conduire résolument La Réunion dans la voie des réalisations sociales, économiques et politiques indispensables à son complet épanouissement. Nous sommes fiers de vous dire que botre passé répond de notre action et notre volonté de servir notre pays de toute notre âme ". L'Union Réunionnaise bénéficie de l'appuie de l'église catholique, qui apparaît pour elle comme " la dernière digue contre le communiste ".

Léon de Lepervanche député de La Réunion en novembre 1946


Le 10 novembre 1946.

Encore une fois les élections sont entachées par les fraudes ont lit dans le journal Le Progrès les lignes suivantes :

" Les pronostics les moins optimistes faisaient présager une victoire éclatante des candidats modérés si les opérations de scrutin se déroulaient normalement ; mais il fallait compter avec la municipalité communiste de Saint-Pierre. Dès l'ouverture des bureaux, l'affluence est telle qu'il est facile en regardant les visages de dénombrer les partisans de Babet, candidat national, et ceux de Vergés, candidat communiste. Mais contrairement aux engagements pris et à la loi, ni les plus vieux, ni les plus jeunes présents à l'ouverture ne sont appelés à former le bureau. Aussi les délégués ont-ils de la peine à se faire admettre et certains présidents les éliminent sans autre forme de procès. A un bureau, par exemple, un fonctionnaire dont les opinions sont notoirement connues se substitue au président, ne dépose sur le bureau que des bulletins communistes et fait expulser le mandataire de Babet, qui proteste. Dans certains bureaux le ralentissement systématique des émargements empêche de nombreux électeurs de voter. Le dépouillement commence, mais ni les émargements, ni les enveloppes contenues dans les cernes ne sont comptés. Il n'est tenu aucun compte des protestations des rares délégués admis pour la surveillance des opérations et les bulletins du national Babet sont appelés du nom du communiste Lepervanche. Les assesseurs sont expulsés avec les mandataires et, le dépouillement bâclé, les procès verbaux signés en blanc sont portés dans le bureau du maire où les résultats sont faussés. C'est ainsi que le résultat proclamé dans un bureau, par exemple, portait 321 voix à Babet et 234 voix à Lepervanche, et qu'à la mairie, ils subissent la modification suivante : Lepervanche obtient 800 voix et Babet 14. "

La presse du 21 novembre, donne le résumé suivant : " A Sainte-Marie, tous les représentants du candidat national sont expulsés, les communistes dépouillent seuls. Au Bras-Panon, les communistes reçoivent les électeurs à coups de revolver et personne ne vote, sauf les communistes. A Saint-André, les partisans du national Babet ne peuvent approcher des bureaux de vote, le bourrage bat son plein. A Saint-Leu, même chose. A Saint-Paul, même chose. Au Port, même chose. Et avec un tel tableau, on arrive à totaliser 7.000 voix de majorité pour le candidat communiste et je ne parle pas de Saint-Pierre. "

Raphaël Babet député de La Réunion en novembre 1946


Les résultats des élections législatives du 10 novembre 1946 à La Réunion.

Dans la première circonscription :

110 850 électeurs - 93 725 votants - 88.55 % - 93 417 Suffrages exprimés - 84.27 %.

La liste communiste du C.R.A.D.S, Comité républicain d’action démocratique et sociale avec Raymond Vergés, Léon de Lepervanche et Evenor Lucas obtient 51 572 voix, 55.21 % des suffrages exprimés. Elle remporte deux sièges. Raymond Vergès et Léon de Lepervanche sont élus députés de La Réunion.

- La liste d'Union Réunionnaise avec Raphaël Babet, Marcel Vauthier et Bertrand Blanchet obtient 41 845 voix, 44.79 % des suffrages exprimés. Elle remporte un siège. Raphaël Babet est élu député de La Réunion.

Pour le gouverneur de La Réunion Jean-Charles André Capagorry " ces élections se sont déroulées dans des conditions telles que le succés de la liste communiste ne constitue pas un critère. Contestables et contestés, les résultats obtenus de reflètent pas la majorité de l'opinion publique ".

Il lui faut attendre janvier 1949 pour que les résultats des élections législatives de novembre 1946 soient officiellement validés.



Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Vendredi 18 Octobre 2019   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2019

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Booking.com




Hotels île Maurice.

Hébergements à Rodrigues.

Annuaire La Réunion

Hotel La Réunion.

Gîte La Réunion.

Location voiture La Réunion.

Immobilier La Réunion.

Musée La Réunion.

Canyoning La Réunion.

Plongée La Réunion.

Loisir activité La Réunion.

Parapente La Réunion.

Commerce La Réunion.

Restaurant La Réunion.