Lesquine, Cactus candélabre, Euphorbe candélabre, Euphorbe lactée, Famille : Euphorbiaceae - Euphorbiacées.

Euphorbia lactea Haw

Lesquine, Cactus candélabre

Espèce potentiellement envahissante à La Réunion.

- Nom commun : Lesquine, Cactus candélabre.
- Autre nom : Euphorbe candélabre. Euphorbe lactée.
- Nom à La Réunion : Lesquine. Esquine.
- Nom anglais : Candelabra cactus. Milkstripe euphorbia.
- Nom scientifique : Euphorbia lactea Haw.
- Ordre : Malpighiales.
- Famille : Euphorbiaceae - Euphorbiacées :: 41 espèces sur le site.
- Sous-famille : Euphorbioideae.
- Tribu : Euphorbieae.
- Sous-tribu : Euphorbiinae.
- Genre : Euphorbia L.
- Origine : Asie tropicale.



Euphorbia lactea Haw.


Euphorbia lactea Haw. Lesquine. Cactus candélabre.


Euphorbia lactea Haw, appartient à la famille des Euphorbiaceae à la sous-famille des Euphorbioideae et au genre Euphorbia qui comprend environ 2 000 espèces ce qui en fait le plus grand des genres de plantes à fleurs.


Origine, distribution Euphorbia lactea Haw.

Originaire d'Asie tropicale, Euphorbia lactea Haw a été décrit par le botaniste anglais, grand collectionneur de plantes succulentes, Adrian Hardy Haworth (19 Avril 1767 - 24 Août 1833). L'espèce a été introduite pour l'ornement dans de nombreuses régions tropicale, où elle s'est parfois naturalisée.


Euphorbia lactea Haw à La Réunion.

Euphorbia lactea Haw est nommé Lesquine ou Esquine à La Réunion, il est plus connu sous le nom de cactus candélabre ou Euphorbe candélabre en métropole, en effet ses nombreuses ramifications lui donnent l'aspect d'un candélabre. Le nom d'Euphorbe lactée aussi employé fait allusion aux marbrures blanchâtres qui occupent la partie centrale des faces de la tige.

Euphorbia lactea Haw a été introduit à La Réunion, aujourd'hui l'espèce est naturalisée, on la rencontre notamment dans la forêt de l'étang-salé. Euphorbia lactea Haw est considéré comme une espèce potentiellement envahissante à La Réunion.


Description Euphorbia lactea Haw.

Euphorbia lactea Haw est un arbuste atteignant 2 à 3 mètres de hauteur. Son port est ramifié en forme de candélabre à allure de cactus.

Les tiges succulentes de 3 à 5 cm de diamètre sont généralement de section triangulaire parfois à quatre angles ou 6, avec des marbrures blanchâtres sur les faces. Elles sont munies d'épines noires de 5 mm de long, groupées par 2 et alignées le long des côtes de la tige.

Les feuilles sont minuscules, rudimentaires et caduques.

Inflorescences sur les jeunes pousses, formant un * cyathium jaune.

* Un cyathium est une inflorescence de base des euphorbes, caractérisé entre autre par une fleur femelle centrale et des faisceaux de fleurs mâles unistaminées.


Multiplication Euphorbia lactea Haw.

La multiplication s'effectue par macrobouturage, après séchage durant une semaine, pour cette opération il est préférable de porter des gants. Coupez aussi près du tronc principal du cactus que possible à l'aide d'un couteau propre. Orientez la coupe légèrement vers le bas pour empêcher l'eau de s'accumuler dans la coupe de la plante hôte.


Culture, entretien Euphorbia lactea Haw.

Euphorbia lactea Haw pousse sur les sols quelconques, il aime une situation lumineuse, les températures élevées et a de très faibles besoins en eau.


Toxicité Euphorbia lactea Haw.

Euphorbia lactea Haw contient comme beaucoup d'euphorbiacées dans ses tissus une substance laiteuse. Ce latex est toxique, un simple contact sur la peau ou le visage produit des boursouflures, il irrite les yeux et peut causer la cécité, l'inhalation du latex peut produire une sensation de brûlure dans la gorge. Il faut donc manipuler cette espèce avec prudence.


41 espèce(s) dans la famille des Euphorbiaceae - Euphorbiacées

20 espèce(s) dans le genre Euphorbia

Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Mercredi 16 Octobre 2019   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2019

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Mi-aime-a-ou.com ne peut prendre aucune responsabilité concernant les effets nocifs de l'utilisation des plantes. Sollicitez toujours l'avis d'un professionnel avant d'utiliser une plante médicinale.





Les dernières pages ajoutées :


Impatiens niamniamensis Gilg
Impatiens niamniamensis Gilg

Ruellia devosiana Jacob-Makoy ex E.Morren
Ruellia devosiana Jacob-Makoy ex E.Morren

Melicope borbonica (Bory) T.G.Hartley
Melicope borbonica (Bory) T.G.Hartley

Flueggea virosa (Roxb. ex Willd.) Royle
Flueggea virosa (Roxb. ex Willd.) Royle

Ficus pumila L
Ficus pumila L

Hypoestes phyllostachya Baker
Hypoestes phyllostachya Baker