Lucien Lacaze, Amiral et Ministre, personnage célèbre de La Réunion.

Lucien Lacaze.

- Nom : Lucien Lacaze.
- Naissance : 22 juin 1860 à Pierrefonds dans l'Oise.
- Décès : 23 mars 1955 à Paris.
- Fonction(s) :
- Enseigne de vaisseau.
- Lieutenant de vaisseau.
- Capitaine de frégate.
- Chef d'état-major.
- Chef de cabinet.
- Commandant de division.
- Ministre de la Marine.
- Ministre de la Guerre.
- Amiral.
- Préfet maritime de Toulon.
- Vice-président du Conseil supérieur de la Marine.
- Membre et secrétaire de l'Académie de Marine.
- Membre de l'Académie des Sciences Coloniales.
- Membre de l'Académie des Beaux Arts.
- Élu à l'Académie Française.


Lucien Lacaze est né le 22 juin 1860 à Pierrefonds dans l'Oise, ses parents qui habitent l'île de La Réunion sont alors de passage en France.

Ministre Lucien Lacaze

Il est le fils de Joseph Honoré Lacaze, médecin et Julie Marie Lory. La famille Lacaze est installée à La Réunion depuis plusieurs générations.

Il passe son enfance à Saint-Denis La Réunion, dans le domaine paternel et commence sa scolarité au lycée Leconte de Lisle de Saint-Denis de La Réunion. Élève brillant, mais de caractère difficile, Lucien Lacaze est un pillier des retenues du jeudi et de dimanche au lycée Leconte de Lisle, au point que son père décide de l'envoyer en France chez les jésuites au collège à Sarlat, à l'age de douze ans. A 17 ans le jeune Créole Lacaze entre à l'école navale.

En 1879, il est reçu à l'École Navale.

- Enseigne de vaisseau en 1882.
- Lieutenant de vaisseau en 1886.
- Capitaine de frégate en 1902.

Lucien Lacaze participe à l'expansion coloniale de la IIIe République : campagnes de Tunisie, de Madagascar, du Sénégal et de l'Indochine, avant de servir sur des torpilleurs de " défenses mobiles " et d'obtenir des commandements en escadre.

Amiral Lucien Lacaze

Il collabore à la grande enquête de 1909, présidée par le Ministre de la Marine Delcassé sur l'état de la Marine, avant de devenir son chef d'état-major et par la suite chef de cabinet.

Pendant la première guerre mondial, il commanda une division de l'escadre de la Méditerranée. En 1915 il organise le transport du corps expéditionnaire d'Orient.

En 1915, il est ministre de la Marine sous le gouvernement Briand. Durant cette période, il organise aux côtés des Alliés, la lutte vitale contre les sous-marins allemands qui tentaient d'asphyxier le commerce maritime de l'Entente. Lucien Lacaze est Ministre de la Guerre, par intérim, du 15 mars au 17 mars 1917, dans le sixième gouvernement d'Aristide Briand et Ministre de la Marine, du 20 mars 1917 au 2 août 1917, dans le cinquième gouvernement d'Alexandre Ribot.

Nommé Amiral, il réorganise la marine française au lendemain du conflit.

Après sa démission, il est préfet maritime de Toulon, puis vice-président du Conseil supérieur de la Marine jusqu'a sa retraite d'Amiral en 1922. Les plus grands chefs civils et militaires le couvrent d'éloges, tout au long de sa carrière : Delcassé, Poincaré, Pétain, Galliéni...

L'Amiral Lacaze est un homme de culture remarquable :
- Membre et secrétaire de l'Académie de Marine.
- Membre de l'Académie des Sciences Coloniales.
- Membre de l'Académie des Beaux Arts.

Au mois de juillet 1934, l'Amiral Lucien Lacaze effectue un voyage officiel de onze jours, pour présider, comme délégué au gouvernement, aux fêtes du centenaire de François de Mahy, Réunionnais de Saint-Pierre et ancien Ministre. Arrivé le 22 juillet, à bord du "Leconte de Lisle", l'amiral est reçu par le gouverneur Alphonse Paul Albert Choteau, au Port. Les marins de l'aviso "Bougainville" rendent les honneurs. Le lendemain, au milieu d'une foule considérable, ce sont les cérémonies officielles du centenaire de Mahy à Saint-Pierre.

Le jeudi 26 juillet 1934, l'amiral représente le gouvernement aux funérailles de Monseigneur Georges Marie Joseph Bonnin de la Bonninière de Beaumont évêque de La Réunion, avec Mgr Leen, évêque de Port-Louis, au milieu de foule considérable, frappée de chagrin par la disparition d'un évêque populaire dans la colonie.

Le samedi 28 juillet, il préside, au cinéma Casino, à la distribution des prix du lycée Leconte de Lisle, dont il est ancien élève.

Ce voyage est aussi un pélerinage au pays natal. En compagnie du Docteur Archambaud, l'Amiral rend visite à Saint-Joseph, Saint-Philippe, Sainte-Rose, Saint-Benoît, où il salue les parents de son ami Joseph Bédier, Bras-Panon, le 29 juillet ; le 30 il se rend à Cilaos ; le 31 il visite Saint-Louis et Saint-Leu. Le 1er août, c'est au tour de Saint-Paul avant l'embarquement et le retour pour la France.

L'Amiral Lacaze est élu à l'Académie des Beaux Arts en 1935, à l'Académie Française le 12 novembre 1936. A la déclaration de la guerre de 1939, Lucien Lacaze est très attentif aux événements, malgré ses 79 ans. Il aura vis-à-vis de l'occupant, une attitude faite de fermeté et de ruse qui finira par décourager les autorités allemandes de l'utiliser comme caution à la politique des Nazis en France.

Il décéde à quatre-vingt-quinze ans, le 23 mars 1955. Le26 mars 1955, funérailles nationales de L'Amiral Lacaze à Saint-Louis des Invalides, Paris.



Liens commerciaux

Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Vendredi 03 Avril 2020   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2020

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Liens commerciaux.

Booking.com




Hotels île Maurice.

Hébergements à Rodrigues.

Annuaire La Réunion

Hotel La Réunion.

Gîte La Réunion.

Location voiture La Réunion.

Immobilier La Réunion.

Musée La Réunion.

Canyoning La Réunion.

Plongée La Réunion.

Loisir activité La Réunion.

Parapente La Réunion.