Mario Hoarau, homme politique de La Réunion, Maire de Saint-Leu de 1945 à 1958 président du Conseil Régional de La Réunion 1983 à 1986.

Mario Hoarau.

- Nom : Mario Hoarau.
- Date de naissance : 1914 La Réunion.
- Date de décès : 27 octobre 1993 La Réunion.
- Fonction(s) :
- Maire de Saint-Leu de 1945 à 1958.
- Secretaire fédéral de la fédération réunionnaise du Parti Communiste Français.
- Conseiller général de Saint-Leu.
- Président du Conseil Régional de 1983 à 1986.
- Maire de Saint-Leu de 1983 à 1989.


Mario Hoarau est né en 1914 à La Réunion.

Mario Hoarau

28 janvier 1945. A l'appel de Mario Hoarau, 300 agriculteurs de l'Ouest réunis à la mairie annexe du Piton Saint-Leu constituent un "Syndicat des agriculteurs de la région de Saint-Leu.

Mars 1945, Mario Hoarau adhère au Comité Républicain d'Action Démocratique et Sociale. Le C.R.A.D.S qui est né le 11 mars 1945, animé par le Docteur Raymond Vergès (Président) et Léon Lepervanche. C’est sous la bannière de ce comité que les républicains de la gauche traditionnelle et de la droite modérée engageront les combats électoraux de l’immédiat après-guerre.

27 mai 1945, il se présente aux élections municipales, deux camps s'affrontent, les représentants du C.R.A.D.S et le M.R.P. Le face à face des deux listes se conclut par une victoire remarquable du CRADS, il remportent 12 municipalités sur 23. Mario Hoarau est élu maire de Saint-Leu. Résultats des élections municipales du 27 mai 1945 à La Réunion.

30 novembre 1947, Mario Hoarau est élu secretaire fédéral de la fédération réunionnaise du Parti Communiste Français. Il est désigné lors d'une réunion de plusieurs centaines de délégués à l’Hôtel de ville de Saint-Denis qui sous l'impulsion de Raymond Vergès et de Léon de Lepervanche on créé cette nouvelle fédération. Raymond Vergès est élu président.

Avril 1958, il est élu conseiller général du 1er canton de Saint-Leu, sous l'étiquette CRADS, son ami Jean Hinglo est élu conseiller général du 2ème canton de Saint-Leu, une élection houleuse. Le Préfet Perreau-Pradier obtient l'invalidation le 17 mai 1958 de l'élection cantonale d'avril à Saint-Leu, lors de la partielle qui suit, Mario Hoarau est battu. Jean Perreau-Pradier qui veut s'opposer à la progression des idées communistes dans le département obtient après l'invalidation du scrutin la révocation du maire communiste de Saint-Leu, Mario Hoareau.

En 1958, Mario Hoarau ouvre la salle de spectacle du Rio, rue Maréchal-Leclerc à Saint-Denis. C’est l’endroit à la mode, que fréquente la jet-set des années 60.

1959, Création par Paul Vergès du PCR, le Partie communiste réunionnais, Paul Vergès est convaincu que la départementalisation est un échec et qu'il faut imaginer une nouvelle organisation administrative. La solution l'autonomie seul moyen selon lui de débarrasser définitivement La Réunion de ses oripeaux coloniaux. Mario Hoarau récuse ce mot d'ordre d'autonomie et s'affirme comme un départementaliste convaincu.

20 février 1983, la première consultation régionale au suffrage universel mobilise largement le corps électorale réunionnais. Plus de 200 000 électeurs participent aux scrutins soit 76.10 % des inscrits.

Six listes sont présence :

- Liste Développement, Solidarité, Justice et Liberté ( P.C.R. ) conduite par Paul Vergés.

- Liste d'Union Départementalisation pour le Renouveau et le Progrès ( U.D.R. ) dirigée par Auguste Legros, Paul Bénard, Jean-Paul Virapoullé, Yves Barau.

- Liste d'Union Nouvelle pour les Intérêts de La Réunion ( UNIR ) de Pierre Lagourgue avec Serge Payet, André Thien Ah Koon, Bertho Audifax.

- Liste d'Union pour la Majorité de Développement ( PS ) conduite par Wilfrid Bertile, Jean Claude Fruteau avec Albert Ramassamy et Gilbert Annette.

- Liste du Rassemblement des Forces Populaires pour le soutien et l'action du Président de la République et pour le Développement de La Réunion ( Forum socialiste ) menée par Jean-Max Nativel.

- Liste du Rassemblement des Socialistes ( RSD ) conduite par Daniel Cadet, Marcel Boissier et Michel Yves Hoarau.

Au fil de la soirée, les dépouillements dans les 24 communes composent un ensemble de résultats des plus serrés. Le mode de scrutin, la proportionnelle à la plus fore moyenne, fixe la barre du partage des sièges à 5% des suffrages exprimés. Seules quatres listes franchissent ce niveau d'exigence. Les listes de gauche recueillent une majorité des suffrages, 50,72 %, mais n'obtiennent que 22 sièges sur les 45. Le PCR, avec 32 % des suffrages, apparaît comme le premier parti de l'île.

Ensemble socialistes et communistes l'emportent dans quinze des 24 communes. Les deux listes de l'opposition des droites ( UDRP, UNIR ) rassemblent 97 545 voix, 49.30 % des exprimés, et une majorité d'élus 23 sur 45.

Mario Hoarau est élu conseiller général de Saint-Leu. Les 45 premiers conseillers généraux élus au suffrage universel direct sont :

Gilbert Annette • Bertho Audifax • Yves Barau • Huguette Bello • Paul Bénard • Philippe Berne • Wilfrid Bertille • Camille Bourhis • Henry Cadet • José Cadet • Raymond Cazal • Alain Defaud • Sulliman Ibrahim Dindar • Jean-Claude Ethève • Jean-Claude Fruteau • Marc Gérard • Pierre Heideger • Mohamed Ingar • Claude Hoarau • Elie Haorau • Mario Hoarau • Michel Charles Hoarau • Roger Hoarau • Pierre Lagourgue • Lucet Langenier • Edmond René Lauret • Auguste Legros • Rose-May Macarty • David Moreau • Cassam Moussa • Aristide Payet • Bruny Payet • Christophe Payet • Serge Payet • Alexis Pota • Albert Ramassamy • Gilbert Ramin • Julien Ramin • Roland Robert • Claude Sautron • André Thien Ah Koon • Laurent Vergès • Paul Vergès • Yvon Virapin Kichenin • Jean-Paul Virapoulé.

Au regard de la répartition des sièges, la présidence du Conseil régional paraît revenir à l'un des dirigeants de la droite. Dans la soirée l'annonce d'un grave accident vient bousculer cette anticipation. Raymond Cazal, élu sur la liste de l'URDP est hospitalisé au CHD. Son indisponibilité modifie le rapport de forces en sièges. Droite et gauche sont désormais à égalité.

Du 21 au 25 février, date officielle de la réunion des conseillers régionaux pour l'élection d'un Président, les supputations et les tractations se multiplient. L'idée d'une présidence élue au bénéfice de l'âge entre dans les scénarii politiques possibles.

Lundi 28 février 1983, 44 conseillers régionaux sont présents dans l'hémicycle. Pour le troisième tour, les 44 sufffrages se partagent à égalité, droite, gauche. Mais, avec 22 voix, Mario Hoarau est élu président du Conseil Régional au bénéfice de l'âge.

A la fin du mois d'avril, un accord est finalement signé entre les quatres listes. Le bureau est composé de : 3 élus PCR, 3 élus UDRP, 2 PS, 2 UNIR. La Région Réunion s'installe effectivement dans l'action politique.

Mario Hoarau se présente aux élections municipales à Saint-Leu, face à lui Marie Thérèse de Chateauvieux. La gauche est rassemblée, alliance socialiste et communiste face à la candidate de droite, Melle de Chateauvieux. La liste de Mario hoarau dès le premier tour, le 6 mars 1983, obtient 27 élus avec 5 346 voix, 59.62 % des suffrages exprimés, la liste de la perdante obtient 6 élus avec 3 620 voix, 40.37 % des suffrages exprimés. Mario Hoarau est le nouveau maire de Saint-Leu, il reste à ce poste jusqu'en 1989. Résultats des éléctions municipales de 1983 à La Réunion.

Mario Hoarau fini son mandat de président du Conseil Régional en 1986, lui succède Pierre Lagourgue.

Mario Hoarau décède le 27 octobre 1993.



Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Vendredi 20 Septembre 2019   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2019

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Booking.com




Hotels île Maurice.

Hébergements à Rodrigues.

Annuaire La Réunion

Hotel La Réunion.

Gîte La Réunion.

Location voiture La Réunion.

Immobilier La Réunion.

Musée La Réunion.

Canyoning La Réunion.

Plongée La Réunion.

Loisir activité La Réunion.

Parapente La Réunion.

Commerce La Réunion.

Restaurant La Réunion.