Michel Tamaya, homme politique né à Sainte-Marie La Réunion, maire de Saint-Denis, député de La Réunion.

Michel Tamaya.

- Nom : Michel Tamaya.
- Naissance : 19 décembre 1944 à Sainte-Marie La Réunion.
- Fonction(s) :
- Instituteur.
- Conseiller municipal de Saint-Denis, La Réunion.
- Conseiller général du 6e canton de Saint-Denis.
- Vice président du Conseil général de la Réunion.
- Maire de Saint-Denis La Réunion.
- Vice-président de la Communauté Intercommunale du Nord de la Réunion (CINOR).
- Député de La Réunion.


Michel Tamaya est né le 19 décembre 1944 à Sainte-Marie, La Réunion. Il fait l'école normale de Saint-Denis de la Réunion, et devient instituteur.

Député Michel Tamaya

Michel Tamaya commence sa carrière politique en 1976, il se présente comme candidat du Parti Socialiste dans le 2e canton de Saint-Denis, puis en 1977 il est candidat aux élections municipales de Saint-Denis sur la liste du Groupe d’action municipale (GAM) de Pierre Vidot. Michel Tamaya est élu en 1989 conseiller municipal de Saint-Denis sur la liste de Gilbert Annette. Cette même année, il est élu conseiller général du 6e canton de Saint-Denis, vice président du Conseil général de la Réunion.

Michel Tamaya est maire de Saint-Denis La Réunion, en 1994, suite à la démision de Gilbert Annette consécutive aux affaires judiciaires de la municipalité, et à sa condamnation pour corruption.

Il se présente ensuite est bat le candidat de droite, Jean Chatel, dès le 1er tour de l'élection municipale de 1995. Au titre de son mandat électif, il a été vice-président de la Communauté Intercommunale du Nord de la Réunion (CINOR) et membre du bureau de l’association des Maires des grandes villes de France.

Lors de la XIe législature de la Ve République du 1er juin 1997 au 18 juin 2002, il se présente dans la première circonscription de La Réunion face à René Paul Victoria. Michel Tamaya est élu député et siège à l'assemblée nationale dans le groupe socialiste. Élections législatives 1997 à La Réunion.

Il se représente aux élections municipales et aux législatives de 2002, René Paul Victoria, UMP, le bat dans les deux élections. Il devient conseiller municipal de l’opposition jusqu’en 2008. Michel Tamaya doit probablement sa défaite aux municipales et aux législatives à sa volonté de scinder La Réunion en deux départements. Il est l'auteur d'un rapport parlementaire préconisant cette réforme administrative rejetée par la population.

Il est élu conseiller régional en 2004.

Membre du Conseil régional de La Réunion, en mars 2008, Michel Tamaya conduit une liste aux élections municipales de Saint-Denis et est battu. Il est suspendu par le Parti Socialiste pour s’être présenté contre le candidat officiel du PS.



Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Vendredi 15 Novembre 2019   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2019

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Booking.com




Hotels île Maurice.

Hébergements à Rodrigues.

Annuaire La Réunion

Hotel La Réunion.

Gîte La Réunion.

Location voiture La Réunion.

Immobilier La Réunion.

Musée La Réunion.

Canyoning La Réunion.

Plongée La Réunion.

Loisir activité La Réunion.

Parapente La Réunion.

Commerce La Réunion.

Restaurant La Réunion.