Nicotiana tabacum L, Tabac, flore de La Réunion, Famille : Solanaceae - Solanacées.

Nicotiana tabacum L

Tabac

- Nom commun : Tabac.
- Autre nom : Tabac de Virginie.
- Nom scientifique : Nicotiana tabacum L.
- Ordre : Solanales.
- Famille : Solanaceae - Solanacées :: 29 espèces sur le site.
- Sous-famille : Nicotianoideae.
- Genre : Nicotiana L. 2 espèce(s) dans le genre Nicotiana
- Espèce : Nicotiana tabacum.
- Origine : Amérique centrale.



Tabac. Nicotiana tabacum


Tabac. Nicotiana tabacum


Nicotiana tabacum L. Tabac.


Nicotiana tabacum L, appartient à la famille des Solanaceae, à la sous-famille des Nicotianoideae et au genre Nicotiana L., qui comprend selon les auteurs de 65 à 100 espèces originaires des régions tropicales. Le nom du genre Nicotiana fait référence à Jean Nicot, ambassadeur de France à Lisbonne qui a introduit le tabac à la cour du roi de France. En 1560, Jean Nicot, attribuant au tabac des vertus curatives, envoie de la poudre de cette plante à la Reine Catherine de Médicis afin de traiter les terribles migraines de son fils François II. Le traitement ayant eu du succès, le tabac devint ainsi : l'herbe à la Reine. Pour honorer Jean Nicot, le duc de Guise proposa d'appeler cette herbe nicotiane. Cette proposition fut retenue par le botaniste Jacques Daléchamps qui dans son livre Histoire générale des plantes au chapitre : Du Petum ou Herbe à la Reine, l'illustre d'une gravure intitulée Nicotiane ou Tabacum, terminologie reprise ensuite par Linné pour créer son binôme.


Origine et répartition de Nicotiana tabacum L :

Nicotiana tabacum L. est une espèce originaire d'Amérique centrale, sa culture trouve son origine en Amérique, il y a plus de 500 ans. Aujourd'hui on estime la surface cultivée mondiale à 5 millions d'hectares, essentiellement en Asie et en Amérique. La production de tabac, estimée à plus de 7 millions de tonnes, est dominée par la Chine, l'Inde, le Brésil, les États-Unis et l'Indonésie. Dans l'Union européenne, les principaux producteurs sont l'Italie, la Pologne, l'Espagne, la Bulgarie et la Grèce.



Nicotiana tabacum L. à La Réunion :

Le tabac fut l'une des premières plantes introduites et cultivées dans l'île. Pendant très longtemps La Réunion en produisit quelques centaines de tonnes. Dans les années 1950 la production atteint les 400 tonnes, mais la mauvaise qualité du tabac noir entraîna pratiquement sa disparition dans les années 1960, la production n'a cessé de décroître pour n'atteindre que 10 tonnes en 1965. Toutefois grâce au plan de relance étatique de 1965, sa production remonta à 110 tonnes en 1972 et à 200 tonnes en 1985. Le tabac collecté est conditionné et commercialisé par la SICA-Tabac, transformé en Coopérative agricole des tabacs de La Réunion (CATAR).

En 1923, Maurice Akwon Lawson obtient d'Henry Cléret de Langavant gouverneur par intérim de La Réunion, l’autorisation d’ouvrir une fabrique de tabacs par un arrêté du 10 avril 1923. La manufacture est alors installée rue de Maréchal Leclerc à Saint-Denis puis déménage en 1961 dans le quartier du Bas de La Rivière Saint-Denis. Durant la seconde guerre mondiale, la manufacture Lawson approvisionne les troupes françaises libres de Dakar à Madagascar en 1942. Ces cigarettes, dont la qualité s'apparente à celle des " Gauloise ", sont commercialisées sous le nom : Indiana, Créoles, Aquafuge et Siguid. La manufacture s'équipe dans les années 1960 d'une confectionneuse à cigarettes, d'Anatole Decouflé, il est à l'origine de multiples machines pour la fabrication du tabac. La confectionneuse de type LOD, atteint 1 700 cigarettes à la minute. La manufacture Lawson produit en 1962, 6 millions de paquets de 20 cigarettes par an.



Description de Nicotiana tabacum L :

Nicotiana tabacum se développe à partir d'une longue racine en pivot fibreuse. Cette plante herbacée annuelle peut atteindre une hauteur de 2 m.

Sa tige cylindrique est dressée, pubescente et visqueuse au toucher, elle se ramifie surtout près de son extrémité supérieure.

Les feuilles alternes, entières, sessiles sont nombreuses. Le limbe d'environ 30 à 60 cm de long sur 10 à 20 cm de large est de forme ovale à lancéolé, à pointe aiguë et de couleur vert pâle. Les feuilles supérieures sont demi-embrassantes et décurrentes. Elles exhalent une odeur légèrement âcre et narcotique, due à la nicotine, un alcaloïde volatil de saveur agressive et d'odeur intense. C'est avec ses feuilles qu'on prépare le tabac.

Les inflorescences sont des panicules lâches. Les fleurs sont vert-jaunâtre, blanches ou rosées selon la variété, avec un calice réduit de 1 à 2 cm et une corolle pubescente, tubuleuse en entonnoir, 4 à 5 fois plus longue que le calice, à tube très allongé épaissi en massue au-dessus du milieu, à limbe grand, étalé, à cinq lobes triangulaires ou ovales.

Le fruit est une capsule ovoïde à déhiscence septicide, de 1,5 cm de long. Les graines petites, brunes et ridées sont nombreuses.

Nicotiana tabacum L.

Nicotiana tabacum L.

Nicotiana tabacum L.


29 espèce(s) dans la famille des Solanaceae - Solanacées

2 espèce(s) dans le genre Nicotiana

Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Mercredi 24 Juillet 2019   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2019

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Mi-aime-a-ou.com ne peut prendre aucune responsabilité concernant les effets nocifs de l'utilisation des plantes. Sollicitez toujours l'avis d'un professionnel avant d'utiliser une plante médicinale.





Les dernières pages ajoutées :


Flueggea virosa (Roxb. ex Willd.) Royle
Flueggea virosa (Roxb. ex Willd.) Royle

Ficus pumila L
Ficus pumila L

Hypoestes phyllostachya Baker
Hypoestes phyllostachya Baker

Senecio tamoides DC
Senecio tamoides DC

Ravenea glauca Jum. & H.Perrier
Ravenea glauca Jum. & H.Perrier

Euphorbia marginata Pursh
Euphorbia marginata Pursh