Oldenlandia goreensis (DC.) Summerh, Oldenlandia goreensis, flore La Réunion, Famille : Rubiaceae - Rubiacées.

Oldenlandia goreensis (DC.) Summerh

Oldenlandia goreensis

- Nom scientifique : Oldenlandia goreensis (DC.) Summerh.
- Synonymes :
- Hedyotis goreensis DC.
- Oldenlandia anagallis Bremek.
- Oldenlandia bullockii Bremek.
- Oldenlandia goreensis var. erecta DC.
- Oldenlandia goreensis var. goreensis.
- Oldenlandia trinervia Hiern.
- Oldenlandia verticillata var. trichocarpa Bremek.
- Ordre : Gentianales.
- Famille : Rubiaceae - Rubiacées :: 27 espèces sur le site.
- Sous-famille : Rubioideae.
- Tribu : Spermacoceae.
- Genre : Oldenlandia L. 1 espèce(s) dans le genre Oldenlandia
- Espèce : Oldenlandia goreensis.



Oldenlandia goreensis (DC.) Summerh.


Oldenlandia goreensis (DC.) Summerh.


Oldenlandia goreensis (DC.) Summerh.


Oldenlandia goreensis (DC.) Summerh, appartient à la famille des Rubiaceae à la sous famille des Rubioideae et au genre Oldenlandia qui comprend environ 240 espèces.


Origine, répartition Oldenlandia goreensis (DC.) Summerh :

Oldenlandia goreensis est une herbacée présente en Afrique tropicale, en Afrique du Sud, à Madagascar, aux Seychelles, à La Réunion et à l'île Maurice.


Oldenlandia goreensis à La Réunion :

Oldenlandia goreensis est considéré à La Réunion comme une espèce cryptogène, en effet son origine exotique ou indigène n'est pas connue avec certitude. Dans la Flore de La Réunion publiée en 1895 par Eugène Jacob de Cordemoy, médecin et botaniste français originaire de l'île, Oldenlandia goreensis n'est pas référencé. Sa répartition à La Réunion reste floue, aucune information précice, le Conservatoire Botanique National de Mascarin signale cette espèce comme potentiellement envahissante.


Description Oldenlandia goreensis :

Oldenlandia goreensis est une herbacée pouvant atteindre de 10 à 40 cm de hauteur. La tige anguleuse, charnue, decumbente, s'enracine aux nœuds.

Les feuilles entières sont courtement pétiolées, pétiole de 0,5 à 2 mm long, glabre ou cilié, les stipules sont engainantes de 0.7 à 1 mm de long. Le limbe est elliptique à ovale de 0,5 à 2,5 cm de long, et de 0,3 à 1,5 cm de large, à apex obtus ou subaiguë, à base arrondie ou cunéiforme. La marge est cilliée.

Inflorescence terminale, sessile composées de 9 à 25 fleurs blanches parfois roses ou rouges. La fleur est portée par un pédicelle de 1 à 3 mm de long, le calice en tube subglobuleux mesure plus ou moins 1 mm de long, les sépales généralement 4, parfois 5 ou 6, sont étroitement triangulaires, de 1 à 1,5 mm de long. La corollle en forme de tube mesure environ 3 mm, elle se divise en lobes ovales-triangulaires, de 0,8 à 1,2 mm de long.

Le fruit est une capsule glabrescente à pileuse, subglobuleuse de 1.5 mm de long et de 2 mm de large avec un bec légèrement surélevé. Les graines angulaires sont noires, d'environ 4 mm de long.


Multiplication Oldenlandia goreensis :

Oldenlandia goreensis se multiplie par ses graines, se propage par ses tiges qui s'enracient aux noeuds.

Oldenlandia goreensis (DC.) Summerh.

Oldenlandia goreensis (DC.) Summerh.

Oldenlandia goreensis (DC.) Summerh.


27 espèce(s) dans la famille des Rubiaceae - Rubiacées

1 espèce(s) dans le genre Oldenlandia

Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Mercredi 19 Décembre 2018   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2018

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Mi-aime-a-ou.com ne peut prendre aucune responsabilité concernant les effets nocifs de l'utilisation des plantes. Sollicitez toujours l'avis d'un professionnel avant d'utiliser une plante médicinale.