Persicaria chinensis (L.) H. Gross, Renouée du chinois, Persicaire de Chine, Espèce adventice et envahissante à La Réunion, Famille : Polygonaceae - Polygonacées.

Persicaria chinensis (L.) H. Gross

Renouée du chinois, Persicaire de Chine

Espèce adventice et envahissante à La Réunion.

- Nom commun : Persicaire de Chine.
- Nom à La Réunion : Renouée du chinois.
- Nom scientifique : Persicaria chinensis (L.) H. Gross.
- Synonymes :
- Polygonum chinense L.
- Ampelygonum chinensis (L.) Lindl.
- Ordre : Caryophyllales.
- Famille : Polygonaceae - Polygonacées :: 12 espèces sur le site.
- Sous-famille : Polygonoideae.
- Tribu : Polygoneae.
- Genre : Persicaria (L.) Mill. 3 espèce(s) dans le genre Persicaria
- Espèce : Persicaria chinensis.
- Origine : Asie.



Persicaria chinensis.


Fleurs : Persicaria chinensis.


Fleurs Persicaria chinensis.


Persicaria chinensis. Renouée du chinois.


Persicaria chinensis (L.) H. Gross, appartient à la famille des Polygonaceae à la sous-famille des Polygonoideae et au genre Persicaria (L.) Mill., qui comprend une soixantaine d'espèces.


Origine, répartition de Persicaria chinensis.

Persicaria chinensis est originaire de l'Asie, l'espèce a été introduite et est maintenant présente dans les régions tempérées de presque tout le globe et s'est très souvent naturalisée.


Persicaria chinensis à La Réunion.

Persicaria chinensis est une espèce naturalisée à La Réunion, elle se rencontre à moyenne altitude entre 600 et 800 m sur la côte ouest, à partir de 400 m sur la côte est, dans les jachères, le long des chemins, dans les zones humides.


Nuisibilité de Persicaria chinensis à La Réunion.

Persicaria chinensis est adventice dans les cultures, champs de canne à sucre, les champs d'ananas et dans les cultures maraîchères, elle est aussi une plante envahissante présente le long des chemins, dans les zones humides, en lisière des forêts de moyenne altitude.

Persicaria chinensis est inscrite dans la liste des espèces envahissantes de La Réunion, niveau 4 sur 5, niveau 4 : taxon exotique (ou cryptogène) envahissant se propageant dans les milieux naturels ou semi-naturels avec une densité plus ou moins importante sans toutefois dominer ou codominer la végétation.


Description de Persicaria chinensis.

Persicaria chinensis, la renouée du chinois est une plante vivace ou annuelle. Elle se multiplie par ses fruits, des akènes mais également par le fractionnement de ses tiges couchées au sol qui s'enracinent facilement aux noeuds.

De sa racine principale, un pivot, se développe une tige principale, cylindrique de couleur souvent pourpre, généralement étalée sur le sol, la tige est abondamment ramifiée et porte à proximité des noeuds de petits poils glanduleux. Les rameaux sont allongés flexibles et ligneux, les extrémités sont dressées. La plante recouvre facilement plusieurs m2 sur le sol mais elle arrive aussi à se développer en hauteur sur la végétation existante.

Les feuille disposées alternativement sur la tige sont portées par un pétiole de 1 à 2 cm le plus souvent auriculées à sa base. L'ochréa, la gaine qui entoure la tige à la base du pétiole, caractéristique des Polygonacées est glabre avec quelques petits poils glanduleux.

Les feuilles sont de couleur verte avec une tache plus sombre au centre souvent en forme de V, inversé, le limbe est elliptique, lancéolé, les deux surfaces glabres ou hispide, la face inférieure parfois pubescente le long des nervures, la base est tronquée ou cordée largement. Le bord des feuilles est lisse. La nervation est marquée, formée de nombreuses nervures arquées parallèles.

Les inflorescences sont terminales ou axillaires. Les fleurs sont très petites de 3 à 8 mm de diamètre, de couleur blanche à rose, en petits groupes globuleux. Les pédoncules, long de 2 à 3 cm, sont couverts de poils courts glanduleux jaunâtres. Les fleurs sont portées par un court pédicelle à la base duquel se trouve une bractée foliacée ovale, sessile. Le périanthe, long de 3 mm, est formé de 5 tépales soudés en tube à la base et se terminant en lobes lancéolés. 8 étamines plus courtes que les tépales et un ovaire surmonté de 3 styles.

Le fruit est une akène ovoïde sphérique, de 3 à 4 mm de long, noir.

Il reste inclus dans le périanthe charnu qui prend une couleur noir-bleuâtre.


Multiplication de Persicaria chinensis.

Persicaria chinensis se multiplie par ses fruits mais également par fractionnement des tiges couchées au sol qui s'enracinent facilement aux noeuds.

Persicaria chinensis.

Fleurs : Persicaria chinensis.

Fleurs Persicaria chinensis.

Persicaria chinensis. Renouée du chinois.


12 espèce(s) dans la famille des Polygonaceae - Polygonacées

3 espèce(s) dans le genre Persicaria

Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Lundi 24 Juin 2019   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2019

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Mi-aime-a-ou.com ne peut prendre aucune responsabilité concernant les effets nocifs de l'utilisation des plantes. Sollicitez toujours l'avis d'un professionnel avant d'utiliser une plante médicinale.





Les dernières pages ajoutées :


Flueggea virosa (Roxb. ex Willd.) Royle
Flueggea virosa (Roxb. ex Willd.) Royle

Ficus pumila L
Ficus pumila L

Hypoestes phyllostachya Baker
Hypoestes phyllostachya Baker

Senecio tamoides DC
Senecio tamoides DC

Ravenea glauca Jum. & H.Perrier
Ravenea glauca Jum. & H.Perrier

Euphorbia marginata Pursh
Euphorbia marginata Pursh