Phelsuma borbonica Mertens, 1966. Phelsume de Bourbon. Gecko vert des Hauts. Gecko endémique de La Réunion.

Phelsuma borbonica Mertens, 1966.

Phelsume de Bourbon. Gecko vert des Hauts.

Gecko endémique de La Réunion.

Phelsuma borbonica Mertens.


Phelsuma borbonica Mertens.


Phelsuma borbonica Mertens.


Phelsuma borbonica Mertens.


Oeufs Phelsuma borbonica Mertens.
Photos : © Michel Gilson.

Phelsuma borbonica Mertens, 1966.

Gecko vert des Hauts.

- Nom commun : Phelsume de Bourbon. Gecko vert des Hauts.
- Autres noms : Gecko vert des Hauts, Gecko diurne de Bourbon, Gecko diurne de la Réunion, Lézard vert des Hauts, Lézard vert.
- Nom scientifique : Phelsuma borbonica Mertens, 1966.
- Synonymes :
- Phelsuma cepediana borbonica Mertens, 1966.
- Phelsuma agalegae Cheke, 1975.
- Classe : Reptilia.
- Sous-classe : Lepidosauria
- Ordre : Squamata.
- Sous-ordre : Sauria.
- Infra-ordre : Gekkota.
- Famille : Gekkonidae.
- Sous-Famille : Draconinae.
- Genre : Phelsuma.
- Espèce : borbonica Mertens.
- Origine : Endémique La Réunion.



Phelsuma borbonica Mertens, appartient à la famille des Gekkonidae qui comprend plus de 850 espèces et au genre Phelsuma qui comprend 52 espèces selon Reptarium Reptile Database qui sont communément appelés geckos. Le genre Phelsuma a été décrit par le zoologiste britannique John Edward Gray en 1825.



Origine de Phelsuma borbonica Mertens.

Phelsuma borbonica Mertens est endémique de La Réunion, l'espèce se décline en 3 sous espèces dont 2 sont endémique de la Réunion :

- Phelsuma Borbonica Agalegae, sous-espèce endémique des petites îles d'Agalega à 1000 km au nord de Maurice.

- Phelsuma Borbonica Borbonica, sous-espèce endémique de La Réunion présente au nord est de l'île : Membres beiges, parties ventrales vert clair, pourtour de l'œil vert.

- Phelsuma Borbonica Mater, sous-espèce endémique de La Réunion présente dans la région de Basse Vallée : Membres beiges tachetés de brun rouge, parties ventrales blanchâtres parsemées de tâches de couleur rouge foncé, un cercle de couleur bleu entoure un iris brun noir.



Phelsuma borbonica Mertens à La Réunion.

Phelsuma borbonica Mertens, le Phelsume de Bourbon est nommé à La Réunion Gecko vert des Hauts, ancêtre probable des espèces mauriciennes Phelsuma cepediana et Phelsuma rosagularis, ce gecko était anciennement présent dans toutes les forêts de l’île, du littoral jusqu’à haute altitude, aujourd’hui confiné à des zones éparses, il se retrouve principalement en forêt indigène humide de type mégatherme hygrophile, jusqu'à 2 200 m d'altitude. On le trouve aussi en très basse altitude mais moins souvent dans les forêts mesothermes hygrophiles et altimontaine éricoïde.



Protection de Phelsuma borbonica Mertens.

Cette espèce est classée en annexe II de la convention CITES, elle est en outre intégralement protégée au niveau national. Phelsuma borbonica Mertens est protégé par l'Arrêté du 17 février 1989. Cet arrêté interdit la destruction ou l'enlèvement des oeufs, la destruction, la capture ou l'enlèvement ainsi que la naturalisation des spécimens, qu'ils soient vivants ou morts, leur transport, leur colportage, leur utilisation et leur commerce. De plus cette espèce étant issue de la faune française, sa détention est soumise à un certificat de capacité et une autorisation d'ouverture d'élevage pour le territoire de la réunion.



Description de Phelsuma borbonica Mertens.

Phelsuma borbonica Mertens est un gecko extrêmement variable, des différences importantes existent entre les populations, en fonction du sexe, de l'âge, des conditions climatiques, ou encore de son habitat. De couleur dominante verte plus ou moins foncée, il mesure entre 11 et 17 cm à l'âge adulte. Le dessus du corps est parsemé de tâches rouges qui s'épaississent vers la queue. Les flancs sont gris mouchetés. La coloration de la queue est très variable, du bleu turquoise au vert pomme. Sa tête est large et recouverte de tâches rouges.

Le mâle est en général plus grand que la femelle et sa coloration plus contrastée, il possède des pores fémoraux que les femelles n’ont pas, ce qui permet le sexage des individus. Les femelles sont généralement plus trapues et possèdent des poches calciques de part et d'autre du cou. Les juvéniles, plus petits, sont de couleur plus uniforme à dominante vert pomme.

Tous les phelsumas possèdent une autotomie généralisée, ils sont donc capables de se séparer de la queue comme beaucoup de lézards, mais ils peuvent aussi se séparer de toute la peau ce qui rend très difficile toutes manipulations.

Le Gecko vert des Hauts est un reptile diurne forestier arboricole. Cette espèce vie en groupe de 4 a 15 individus dans la nature.



Habitat de Phelsuma borbonica Mertens.

Aux plus basses altitudes ses habitats favoris sont les pieds de bananier du genre Musaceae Juss ou encore de vacoa - Pandanus utilis Bory. En milieu naturel il se retrouve sur Pandanus, le Bois de Chandelle - Dracaena reflexa Lam., le Bois maigre - Nuxia verticillata Lam. et le Grand natte - Mimusops maxima Willd, le Bois de piment - Geniostoma borbonicum (Lam.) Spreng, le Bois de rempart - Agarista salicifolia (Comm. ex Lam.) G. Don. Aux plus hautes altitudes, comme au Maïdo, il manifeste un comportement saxicole.



Régime alimentaire de Phelsuma borbonica Mertens.

Phelsuma borbonica Mertens se nourrit de micro invertébrés, d'araignées et d'insectes : papillons, mouches, termites. Il consomme également le nectar des fleurs : Losto café - Gaertnera vaginata Lam., Bois de merle - Chassalia gaertneroides (Cordem.) Verdc., Bois de corail - Chassalia corallioides (Cordem.) Verdc., Vacoa des montagnes - Pandanus montanus Bory., Vacoa des hauts - Pandanus purpurascens Thouars., Bois de piment - Geniostoma borbonicum (Lam.) Spreng., la pulpe et le jus des fruits : Vacoas, bananier, pandanus, Bois de nèfles - Eugenia buxifolia Lam., Bois de pomme blanc - Syzygium borbonicum J.Gueho et AJ.Scott., Bois de pomme rouge - Syzygium cymosum (Lam.) DC., Goyavier - Psidium cattleianum Sabine...



Phelsuma borbonica Mertens pollinisateur.

Le Gecko vert des Hauts a un goût pour le nectar ce qui l'amène à jouer un rôle de pollinisateur pour la flore locale, notamment pour Trochetia granulata Cordem de la famille des Malvaceae arbre endémique de La Réunion peu commun, que l'on trouve en végétation hygrophyle entre 1200 et 1600 m d'altitude. Une étude par enregistrement vidéo démontre que Phelsuma borbonica est un pollinisateur de cette espèce endémique.



Reproduction de Phelsuma borbonica Mertens.

La reproduction est principalement observée de septembre à mars mais pourrait s'étaler sur toute l'année. Les œufs sont pondus par paires, fixés à des supports ou dissimulés sous des écorces ou des pierres. Une même femelle peut pondre jusqu'à quatre paires d'œufs. Les femelles partagent parfois leurs lieux de ponte. Ces pontes communes peuvent parfois regrouper plus de 200 œufs. Les œufs incubent entre 90 et 100 jours. À leur naissance, les petits mesurent entre quatre et cinq centimètres et sont gris-vert avec deux lignes latérales claires. L'âge de maturité sexuelle est d'environ un an.



Espèces de la famille des Gekkonidae présentes à La Réunion.

- Gehyra mutilata (Wiegmann, 1835). Gecko mutilé, Margouillat blanc. Queue aplatie et le plus souvent pincée à la base. Coloration dorsale ponctuée de petites taches blanches. Commun dans les maisons.

- Hemidactylus frenatus Duméril & Bibron, 1836. Tjictjac, Gecko gris des maisons. 6 à 8 rangées longitudinales de tubercules légèrement carénés et peu visibles sur le dos. Coloration dorsale présentant des bandes longitudinales noires. Très commun dans les maisons et les jardins.

- Hemidactylus mercatorius Gray, 1842. Hémidactyle des palmiers. 14 à 16 rangées longitudinales de tubercules sur le dos. Coloration dorsale présentant des marques transversales noires en forme de « V ».

- Hemidactylus parvimaculatus Deraniyagala, 1953. Hémidactyle à petites taches. Margouillat des jardins. 16 à 20 rangées longitudinales de tubercules carénés et coniques sur le dos. Coloration dorsale présentant de petites taches noires éparses. Commun dans les jardins.

- Hemiphyllodactylus typus Bleeker, 1860. Gecko arboricole grêle. Corps allongé. Coloration ventrale de la queue jaune-orangé.

- Nactus soniae Arnold & Bour, 2008. Nactus de Sonia, Gecko nocturne de Bourbon, espèce endémique de La Réunion Espèce éteinte. Une petite Nactus, estimée à partir des os disponibles soit environ 45 mm du nez au cloaque. Nommé d'après Sonia Ribes-Beaudemoulin, conservateur du Muséum d'Histoire Naturelle, Saint-Denis, La Réunion.



Les geckos verts.

- Phelsuma astriata (Tornier, 1901). Gecko vert des Seychelles, espèce exotique.

- Phelsuma borbonica Mertens, 1966. Phelsume de Bourbon. Gecko vert des Hauts. Gecko endémique de La Réunion.

- Phelsuma grandis Gray, 1870. Gecko vert à points rouges. Grand gecko vert malgache, espèce exotique envahissante.

- Phelsuma laticauda (Boettger, 1880). Gecko diurne poussière-d'or, Gecko vert à trois tâches rouges, espèce exotique envahissante.

- Phelsuma lineata Gray, 1842. Gecko vert à ligne noire, espèce exotique

- Phelsuma inexpectata Mertens, 1966. Lézard vert de Manapany. Espèce endémique de La Réunion.




Les reptiles de La Réunion.

Classement par Famille et Nom scientifique.

                        




Dernière mise à jour : Mardi 12 Décembre 2017   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2017

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Liens commerciaux.




Retrouvez La Réunion Mi aime a ou sur Google+