Pierre Vergès, homme politique, Maire de La ville du Port La Réunion, Conseiller général, Conseiller régional à La Réunion.

Pierre Vergès.

- Nom : Pierre Vergès.
- Naissance : 25 mars 1958 à La Réunion.
- Fonction(s) :
- Conseiller général.
- Maire de la ville du Port La Réunion.
- Conseiller régional.
- Président de l'IRT, île de La Réunion tourisme.


Pierre Vergès est né le 25 mars 1958 à La Réunion, il est le fils de Paul Vergès, et le petit-fils de Raymond Vergès tous deux hommes politiques de La Réunion. Il est aussi le neveu de l'avocat célèbre Jacques Vergès.

Pierre Vergès

Militant du Parti Communiste Réunionnais, le PCR, créé par son père, il est élu Conseiller général du Canton du Port - 1 en 1985.

Pierre Vergès se présente aux élections municipales de 1989 dans la commune du Port, c'est son père qui occupe depuis vingt ans le mandat de maire de la commune, dans se fief depuis longtemps communiste, la succession du père au fils est facile, le 12 mars 1989, Pierre Vergès est élu maire du Port, poste qu'il occupe jusqu'au 24 mars 1994.

L'affaire de l'endiguement de la rivière des Galets.

Pierre Vergès, maire de la ville du port, est accusé d'avoir fait attribuer à la société Dumez un énorme contrat de travaux pubics, plus de 150 millions de francs. En avril 1993 il écrit " n'ayant rien à me reprocher, je veux connaître, le plus vite possible, les tenants et les aboutissants de cette nouvelle et évidente machination. Il échappe à l'arrestation en avril 1993 et entre en marronnage pour n'en sortir que près de quatre ans plus tard, après avoir été condamné en 1995 à 18 mois d'emprisonnement, 300 000 francs d'amende et cinq ans de privation des droits civiques. " Akoz i kasèt ali, si la pa vol ryen ", s'interroge le bon sens populaire " Pourquoi se cache-t-il s'il n'a rien volé ".

Il se constitue prisonnier le 13 décembre 1996, peu avant le procès en appel, espérant une plus grande clémence de ce fait.

Il est libéré le 14 février 1997, en mars 1997 le verdict de la Cour d'appel, reprend le même jugement, en l'adoucissant quelque peu. La cour de cassation confirme ce jugement en mai 1998, douze mois de prison, dont dix avec sursis et deux ans d'inéligibilité.

Jacques Vergès qui, dans le procès, est le principal défenseur de son neveu, reprend inlassablement le thème du complot : " La justice coloniale qui s'en est pris à Pierre Vergès, dans le seul but de nuire au PCR, va le condamner, tout en le sachant innocent, pour ne pas perdre la face ". Pierre vergès finira par reconnaître une partie des faits, il reconnaît l'irrégularité du processus, de l'appel d'offres, mais il ne se l'explique pas.

Sa carrière politique est provisoirement interrompue et il se retrouve même, simple Secrétaire Général du Parti Communiste Réunionnais.

Il revient aux affaires politiques le 21 mars 2004, il est élu conseiller régional, sous la mandature de son père Paul Vergès. Les élections régionales de mars 2004 à La Réunion.

Postes qu'il occupe à La Région Réunion :
- Vice-président de la Région.
- Président de la commission des affaires générales et financières.
- Président de la SR 21, agence réunionnaise de développement durable et d’innovation. Société anonyme d’économie mixte de la Région Réunion.
- Président de l'IRT, île de La Réunion tourisme.

Suite aux élections régionales de mars 2010, et avec l'élection de Didier Robert président de la Région Réunion, Pierre Vergès perd toutes les fonctions qu'il occupe à la région. Présent sur la liste de son père, la liste de l'alliance, il occupe la 21e position sur la liste, il n'est donc pas réélu conseiller régional.

Législative 2007, Pierre vergès se présente dans la cinquième circonscription de La Réunion, il est battu dès le premier tour, le 10 juin 2007, par le candidat socialiste Jean-Claude Fruteau, 14 002 voix, 32.55 % des suffrages exprimés, élu au second tour député de La Réunion et le candidat UMP Bertho Audifax, 13 451 voix 31.27 % des suffrages exprimés. Pierre Vergès arrive en troisième position avec 9 169 voix, 21.32 % des suffrages exprimés.

Mars 2011, pour les élections cantonales Pierre Vergès est le candidat du PCR sur le 1er canton du Port. Il est élu au deuxième tour, le 27 mars 2011, conseiller général de la Réunion avec 63.12 % des suffrages exprimés, contre le candidat du Nouveau Centre Alain Bénard, 36.88 % des suffrages exprimés. Résultats des élections cantonales de mars 2011 à La Réunion.

15 decembre 2011, Pierre Vergès annonce sa candidature aux élections législatives de juin 2012 sur Saint-Denis, la première circonscription, il n'est pas élu. Les élections législatives de juin 2012 à La Réunion.



Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Lundi 16 Décembre 2019   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2019

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Booking.com




Hotels île Maurice.

Hébergements à Rodrigues.

Annuaire La Réunion

Hotel La Réunion.

Gîte La Réunion.

Location voiture La Réunion.

Immobilier La Réunion.

Musée La Réunion.

Canyoning La Réunion.

Plongée La Réunion.

Loisir activité La Réunion.

Parapente La Réunion.

Commerce La Réunion.