La sieste Auteur P. De Monforand

La Réunion
Cherchez une page sur le site
www.mi-aime-a-ou.com

 
Promo Séjour La Réunion   Navigation :: Accueil :: Poésie île de La Réunion, poèmes, textes et récits ::
                         Classement par auteurs écrivains
         

Retrouvez La Réunion Mi aime a ou sur Google+
 
 
 ITC Tropicar
 Location de voitures
 à La Réunion
 5 % de remise en ligne
  itctropicar.com
 
 Aide pour vos vacances
 Help-vacances
 Hôtels, gîtes, locations
 saisonnières, campings
 help-vacances.com
 
 
La sieste :: P. De Monforand
   
  La sieste
   
  Oh ! ne me parlez pas de vos sommeil de France, 
Lourds comme brouillard qui voile un ciel du Nord ; 
Anéantissant tout, et bonheur et souffrance, 
Image de la mort ! 

Cessez de me vanter le far niente stupide, 
Ce privilège usé de gueux napolitain, 
Court abrutissement où son estomac vide 
Cherche à tromper la faim. 

Arrière aussi vieux Kief dont s'honore Byzance, 
Ivresse qu'aux croyants verse le narghilé, 
Et qui fait succéder la triste somnolence 
Aux fièvres du café ! 

Si vous voulez goûter un moment sur la terre 
Les charmes inconnus d'un repos merveilleux, 
Laissez la vieille Europe à son labeur austère, 
Venez la sous nos beaux cieux.... 

Ici point de ces bruits dont l'écho vous éveille; 
Point de ces noirs soucis qui vous cherchent toujours ; 
Vous pourrez doucement du sommeil à la veille 
Laissez glisser vos jours. 

Ici, quand un soleil que jamais rien ne tache 
Verse de son zénith les plus ardents rayons, 
Quand sous les verts rameaux le bengali se cache 
Et suspend ses chansons ; 

A l'heure où tout calme, et la mer et la brise, 
Où l'ardent papillon suspend son vol léger, 
Où l'on n'entend au loin que la cigale grise 
Sur le bord du sentier; 

A cette heure immobile où partout sur la terre 
Semble passer sans bruit l'ange blond du sommeil, 
Venez sous ce bosquet dont le sombre mystère 
Ne craint pas le soleil ; 

C'est là que, vous plongeant dans une extase molle, 
Vous connaîtrez enfin un aspect du bonheur, 
Que vous pourrez goûter de la sieste créole 
Le charme séducteur. 

Ce grand fauteuil, qui doucement s'incline, 
Ouvre à votre langueur ses deux bras élargis, 
Ou bien du frais hamac la pagne souple et fine 
Présente ses longs plis. 

Craignez-vous ce berceau qu'un nœud léger rattache ? 
Vous pouvez sur le sol vous étendre sans peur ; 
N'avez-vous pas ici de la natte malgache 
Le tapis protecteur ? 

Et maintenant laissez l'errante fantaisie 
Vous porter à son gré par ses routes d'azur ; 
Elle va vous guider loin, bien loin de la vie, 
Vers un ciel toujours pur. 

Pendant que vos regards poursuivront dans l'espace 
De votre coringhi la bleuâtre vapeur, 
Laissez son libre vol à votre âme où s'efface 
Tout reflet de douleur. 

Seul votre corps sommeille, et les ailes du rêve 
Vous transportent gaiement vers des mondes nouveaux : 
La vie est un combat et la sieste est la trêve, 
L'idéal du repos.... 

Voyez dans vos yeux ces images rieuses 
Qui viennent vous sourire et semblent vous parler. 
N'avez-vous pas senti quelques boucles soyeuses 
Sur votre front trembler ? 

Entendez-vous ces voix qui, tout bas, à l'oreille, 
Vous jettent en passant un murmure léger ? 
Sur votre lèvre en feu quelle lèvre vermeille 
A posé ce baiser ? 

Rêvez, rêvez encore ! Ou chercher sur la terre 
Le charme tout divin de ce demi-sommeil ? 
Le présent est mauvais, l'avenir est mystère : 
A quoi bon le réveil ? 

A quoi bon le réveil ? Votre brune maîtresse 
A cherché le secret de son obscur boudoir ; 
Et de la sieste aussi l'enivrante mollesse 
A clos son grand oeil noir. 

Laissez-la triompher, dans un songe paisible, 
Des obstacles toujours élevés entre vous ; 
Laissez-la se bercer d'amour, sans que terrible 
Brille un regard jaloux ! 
   
   
  P. De Monforand
   
   
 
  42 poèmes récits et textes de La Réunion

 île Bourbon - G. Couturier
A l'île Natale - Auguste Lacaussade
A la mémoire de Robinet de La Serve - Auguste Lacaussade
A une dame créole. Recueil : Fleurs du mal - Charles Baudelaire
A une malbaraise. Recueil : Fleurs du mal - Charles Baudelaire
Anchaine. Les Salaziennes. Extrait - Auguste Lacaussade
Après - Élie Welcome Ozoux
Au fil de l'arroyo - Jean Ricquebourg
Ce soir. Recueil : Les lèvres closes - Léon Dierx
Désir - Jean Albany
Flots des mers. Recueil : Les lèvres closes - Léon Dierx
Inspirations - Etienne Azéma
L'aloès - P. De Monforand
L'amour en fraude. Recueil : Les amants - Léon Dierx
L'amour est éteint pour la vie - Évariste de Forges de Parny
L'apothéose Mouça-Al-Kebyr - Leconte de Lisle
L'orbe d'or. Poèmes tragiques - Leconte de Lisle
La mer - Leconte de Lisle
La sieste - P. De Monforand
Le Bernica. Poèmes barbares - Leconte de Lisle
Le lendemain. Recueil : Poésies érotiques - Évariste de Forges de Parny
Le Manchy - Leconte de Lisle
Le mutilé - Eugène Dayot
Le Piton des Neiges - Auguste Lacaussade
Le repas. Bourbon pittoresque. - Eugène Dayot
Le vieux solitaire - Léon Dierx
Les flamboyants - Jean Ricquebourg
Les nuits du tropique - Etienne Azéma
Les rythmes. Recueil : Les lèvres closes - Léon Dierx
Les travailleurs - Auguste Lacaussade
Ma mort. Recueil : Poésies érotiques - Évariste de Forges de Parny
Mafate - Louis Ozoux
Mare rubrum (Mer rouge) - Élie Welcome Ozoux
Matin enchanteur - Jean Ricquebourg
Paysage - Volsy Focard
Paysage - Louis Ozoux
Prière sur la montagne - Raphaël Barquisseau
Saint-Gilles  - Louis Ozoux
Salazie - Raphaël Barquisseau
Salazie. Amour de la petite patrie Salazie. - Eugène Dayot
Souvenir. Recueil : Poésies érotiques - Évariste de Forges de Parny
Un soir - Auguste Lacaussade
   
   
 

 
 
Partenaires : Gîtes chambre d'hôtesCamping - HôtelGuide touristique - Musée parc jardin Location de voitures          
Tous droits réservés © 2002 / 2012