Polyspilota aeruginosa Goeze, 1778. Mante religieuse de La Réunion. Chipèque pardon. Famille Mantidae.

Polyspilota aeruginosa (Goeze, 1778).

Chipèque pardon.

Mante religieuse de La Réunion.

Polyspilota aeruginosa (Goeze, 1778).


Polyspilota aeruginosa. Mante religieuse.


Polyspilota aeruginosa. Chipèque pardon.

Polyspilota aeruginosa (Goeze, 1778).

Chipèque pardon.

- Nom à La Réunion : Chipèque pardon.
- Nom scientifique : Polyspilota aeruginosa Goeze, 1778.
- Synonyme : Mantis aeruginosa Goeze, 1778.
- Classe : Insecta.
- Super-ordre : Dictyoptera.
- Ordre : Mantodea.
- Famille : Mantidae.
- Tribu : Polyspilotini.
- Genre : Polyspilota Burmeister, 1838.
- Espèce : aeruginosa (Goeze, 1778).
- Origine : Indigène La Réunion.



Polyspilota aeruginosa Goeze, 1778., appartient à la famille des Mantidae et au genre Polyspilota Burmeister, 1838. Cette espèce est décrite par le zoologiste allemand Johann August Ephraim Goeze né le 28 mai 1731 à Aschersleben et mort le 27 juin 1793 à Quedlinburg.



Origine de Polyspilota aeruginosa.

Polyspilota aeruginosa est une espèce originaire de l'Afrique, de Madagascar, et des îles de l'océan Indien occidental.



Polyspilota aeruginosa à La Réunion.

Polyspilota aeruginosa est une mante religieuse indigène de La Réunion, elle porte le nom de chipèque pardon. Chipèque est dérivé du malgache tsipekona et désigne aussi bien les mantes, les phasmes et les sauterelles, pardon fait référence à la posture des pattes avant comme en position de prière les mains jointes. Cette espèce est assez fréquente à La Réunion présente dans les forêts ouvertes, les lisières, les bords de rivières et de chemins. Elle se pose souvent sur les feuilles des arbustes et des arbres, parfois très en hauteur.

Il existe deux espèces de Mantes religieuses à la Réunion :
- Paramantis prasina Audinet-Serville, 1839.
- Polyspilota aeruginosa Goeze, 1778.



Généralité :

Environ 2 300 espèces de mantes ont été décrites dans le monde, deux d'entre-elles sont fréquentes à La Réunion. Les mantes sont reconnaissables à leurs pattes antérieures très puissantes et élargies, ces pattes sont armées d'épines et de dents, ce qui leur permet de s'agripper très fortement à leur proie. Au repos, les pattes sont repliées dans une attitude de prière.

Une autre caractéristique des mantes est la présence d'un organe sensible aux ultrasons sur la face ventrale du corps. Cet organe est notamment utilisé pour échapper aux chauves souris. De par leur forme et leur coloration cryptique, les mantes sont des insectes particulièrement bien adaptés à leur environnement. Ceci leur permet de traquer ou d'attendre à l'affût, sans être repérées, leurs proies : Insectes, autres invertébrés mais aussi des petits lézards ou des grenouilles.

Le cannibalisme des femelles à l'égard des mâles lors de l'accouplement ne concerne qu'une minorité d'espèces, et chez ces rares espèces ce comportement n'est pas majoritaire.



Description de Polyspilota aeruginosa.

Cette mante se reconnaît à la tache noire, localisée sur face interne des fémurs antérieurs, surmonté d'une teinte bleutée ou pourpre vers le haut. La couleur est très variable, la teinte de base est verte pour les jeunes et brun marbré, partiellement nuancés de jaune et de rose pour les adultes. Les ailes sont clairement limitées, les frontières sont de couleur verte, le milieu est coloré dans les tons de brun.

Les femelles sont plus grandes que les mâles, environ 8 cm pour les femelles et de 6 à 7 cm pour les mâles. Cette espèce vole ou plane très bien, surtout les mâles.

Les oothèques, brunes et de texture spongieuse, sont pondues sur les feuilles des arbustes ou des arbres.




Espèces de l'Ordre des Mantodea présentes à La Réunion.

Classement par Famille et Nom scientifique.

  




Dernière mise à jour : Dimanche 22 Octobre 2017   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2017

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Liens commerciaux.




Retrouvez La Réunion Mi aime a ou sur Google+