Psittacula eques. Perruche verte des Mascareignes. Oiseau endémique des Mascareignes. Espèce éteinte à La Réunion. Famille : Psittacidae.

Perruche verte des Mascareignes.

Psittacula eques (Boddaert, 1783).

Oiseau endémique La Réunion et Maurice. Espèce éteinte à La Réunion.

Psittacula eques. Perruche verte des Mascareignes.
          Sculpture réalisée par le Muséum
          d’Histoire Naturelle de la Réunion
          représentant la Perruche Verte
          Psittacula eques.

Perruche verte des Mascareignes.

Psittacula eques (Boddaert, 1783).

- Nom commun : Perruche verte des Mascareignes.
- Autre nom : Grosse cateau. Cateau verte.
- Nom scientifique : Psittacula eques (Boddaert, 1783).
- Classe : Aves.
- Ordre : Psittaciformes.
- Famille : Psittacidae.
- Genre : Psittacula.
- Espèce : Psittacula eques.



Butorides striata, est une espèce d'oiseau de la famille des Psittacidae endémique de l'île Maurice et de La Réunion.

La perruche verte des Mascareignes est encore présente à l'île Maurice, disparue à La Réunion vers 1740.

Il semble toutefois que la perruche verte de La Réunion présente des différences morphologiques par rapport à la perruche verte de l'île Maurice, ce qui donne deux sous-espèces :
- Psittacula eques eques, pour La Réunion. - Psittacula eques echo, pour l'île Maurice.



Psittacula eques à La Réunion.

La perruche verte de La Réunion est connue grâce à des descriptions et des dessins, un individu empaillé, malheureusement perdu à été décrit en 1760 par Brisson.

Brisson. Perruche à double collier. Perruche de l'île de Bourbon. Tom IV, page 328.

" Sa longueur est de treize pouces et six lignes du bout du bec à celui de la queue ; elle est à peu près de la grosseur d'une tourterelle : la tête, le cou, le dos, le croupion, les couvertures du dessus de la queue, les plumes scapulaires et la poitrine sont d'un vert gai : au bas de la tête en-arrière est une étroite bande de couleur de rose, qui s'étend de chaque côté autour du cou, devient plus large en approchant de la gorge et forme une sorte de collier, au-dessus duquel le vert est mêlé d'un peu de bleu ; sous la gorge est une autre bande ou demi-collier dont les deux extrémités joignent ceux du collier couleur de rose ; le ventre, les côtés, les jambes sont d'un vert tirant au sur le jaune ; les ailes sont vertes et leurs grandes pennes sont cendrées au-dessus ; la queue est doublée de cendré-jaunâtre ; elle est verte en-dessous et également étagée ; le bec est noirâtre à son bout, d'un rouge-vif à la partie supérieure et d'un rouge plus sombre à la partie inférieure ; les pieds sont d'un cendré-foncé, les ongles noirâtres. "



Psittacula eques à l'île Maurice.

Psittacla Esques survit dans le sud-ouest de l'île Maurice après avoir disparu de La Réunion. L'espèce, réduite à une quinzaine d'individus dans les années 1970 - 1980 a fait l'objet d'un programme d'élevage et de relâchage dans le parc de la Rivière noire, ce qui a permis de porter sa population à 343 individus en 2007.

L'espèce fait l'objet d'un programme de conservation depuis 1973, un effort de collaboration de la Mauritian Wildlife Foundation, la Banque mondiale Parrot Trust, le Gouvernement mauricien et le Jersey Wildlife Preservation Trust Society. L'augmentation spectaculaire de la population de l'espèce dans ces dernières années est sans doute due à un programme intensif de gestion de la population sauvage combiné à un programme de reproduction en captivité très réussie.

L’espèce est désormais préservée de l’extinction immédiate. Toutefois, elle demeure classée en danger dans la Liste rouge mondiale, en raison de son nombre d’individus encore faible et de son aire de répartition très restreinte.

Afin de rétablir l’espèce à la Réunion et d’augmenter ses chances de sauvegarde à l’échelle des Mascareignes, un projet de réintroduction pourrait être entrepris à partir des populations de Maurice. Ce projet, historiquement identifié comme prioritaire par les organisations mauriciennes et la Société d’études ornithologiques de la Réunion, devra être intégré dans une réflexion plus globale portant sur la restauration de son habitat d’origine. Comme avant tout projet de ce type, et avant de décider d’une éventuelle réintroduction, il sera nécessaire de mener une large concertation pour évaluer l’acceptation locale, interroger les instances nationales et procéder à des études préalables minutieuses afin de s’assurer de toutes les chances de succès.




Les oiseaux de La Réunion.

Classement par Famille et Nom scientifique.

                                                                          




Dernière mise à jour : Jeudi 19 Octobre 2017   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2017

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Liens commerciaux.




Retrouvez La Réunion Mi aime a ou sur Google+