Rougail pitaya. Recette de cuisine créole de La Réunion. Recette traditionnelle simple rapide et facile.

Rougail pitaya ou pitahaya.

Recette créole traditionnelle.

Laissez vos papilles vagabonder au gré de nos saveurs épicées.


Rougails 23 recettes

Pitaya ou Pitahaya 4 Recettes



Rougail pitaya.
Hylocereus undatus. Pitahaya. Pitaya.
Hylocereus undatus. Pitahaya. Pitaya.
Pilon.

Rougail pitaya ou pitahaya..

Niveau de difficulté : Facile.

Ingrédients : Pour 1 pitaya ou pitahaya.
- 1 Pitahaya ou pitaya.
- 2 petits oignons.
- 2 ou 3 piments.
- 1 cuillère à soupe d'huile.
- Une pincée de sel.
- Un petit morceau de gingembre.
- 1 citron.

Préparation de la recette :

Épluchez le pitaya. Découpez le fruit en fines tranches. La chair blanche est parsemée de très nombreuses petites graines noires consommables.

Pressez le citron.

Dans un mortier pilez les piments, le morceau de gingembre avec le sel.

Hachez finement les oignons.

Mélangez les tranches de pitaya, avec les oignons, votre mélange pilé, le jus du citron et une cuillère à soupe d'huile.


Accompagnement :

Le rougail pitaya accompagne avec fraîcheur et punch un plat de poisson.


Information sur le Pitahaya ou pitaya :

Le fruit Pitahaya ou pitaya provient d'un cactus liane Hylocereus undatus connu à La Réunion sous le nom de Raquette Tortue. Il est également cultivé en Asie du Sud-est où il se nomme Fruit du Dragon. Cette espèce introduite s'est naturalisée principalement dans l'Ouest et le Sud de l'île en base altitude.

Adapté au climat sec de la zone Ouest et Sud de L'île de La Réunion, la Pitahaya est présente sous deux espèces différentes.
- Hylocereus undatus, pitahaya à chair blanche.
- Hylocereus purpursii, pitahaya à chair rouge.
Les deux espèces sont cultivées dans les mêmes parcelles, car elles sont indispensables l'une à l'autre.

A la Réunion, où la chauve-souris pollinisatrice est absente, la fécondation doit être faite par l'homme, en utilisant le pollen d'un clone différent ou bien d'une espèce différente, la pitahaya étant auto-stérile. Le fruit est récoltable un mois plus tard, de décembre à mai.

Les plants cultivés à La Réunion ont été sélectionnés pour leur qualité gustative.
Cent grammes de pulpe contiennent :
- Énergie : 60 Kcal. Glucides : 11.8 grammes. Magnésium : 50 mg. Vitamine C : 5 mg.
- Riche en vitamines, minéraux et fibres, 100 gr. de pitahaya ne contiennent que 48 calories

La pitaya ou pitahaya est un gros fruit à l'épiderme rose vif, comestible, recouvert d'écailles, et peut atteindre environ 700g. Sa chair blanche est parsemée de très nombreuses petites graines noires.

Ce fruit se consomme généralement frais. On le déguste généralement à la petite cuiller, après l'avoir coupé en deux. Pour les amateurs de ce fruit, la pitaya à chair blanche possède une saveur douce et fine. Pour ses détracteurs, son goût n'est pas très prononcé. La douceur du pitahaya, sa chair lisse et ferme vous procurerons une sensation de fraîcheur.


Information sur le rougail :

A La Réunion, le Rougail est un accompagnement froid que l'on sert avec les caris, les grillades de viande ou de poisson et certains plats en sauce.

Le principe est de hacher le légume ou fruit en petit dès et de le mélanger à une préparation pilées : de l'oignon, de l'ail, du gingembre, du piment, du sel et un autre aromate de son choix.

Le pilon et le calou :

Ustensile indispensable dans la cuisine réunionnaise, le pilon et le calou, mortier et pilon, pour broyer efficacement les épices et les herbes.

Haut de page

Toutes les recettes pitahaya ou pitaya :

Haut de page



Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Mercredi 24 Juillet 2019   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2019

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici