Rhipsalis baccifera (J.S. Muell.) Stearn, La perle, Cactus indigène de La Réunion, Famille : Cactaceae - Cactacées.

Rhipsalis baccifera (J.S. Muell.) Stearn

La perle

Cactus indigène La Réunion.

- Nom commun : Cactus-gui.
- Nom à la Réunion : La perle.
- Nom scientifique : Rhipsalis baccifera (J.S. Muell.) Stearn.
- Synonymes :
- Cassytha baccifera J.S. Muell.
- Rhipsalis cassutha Gaertn.
- Rhipsalis pendulina Sieber ex Berg.
- Ordre : Caryophyllales.
- Famille : Cactaceae - Cactacées :: 14 espèces sur le site.
- Sous-Famille : Cactoideae.
- Tribu : Rhipsalideae.
- Genre : Rhipsalis Gaertn. 1 espèce(s) dans le genre Rhipsalis
- Espèce : Rhipsalis baccifera.
- Origine : Amérique tropicale, Caraïbes, Afrique tropicale, Afrique du Sud, Madagascar, île Maurice, La Réunion, Sri Lanka.



Rhipsalis baccifera (J.S. Muell.) Stearn.


Rhipsalis baccifera (J.S. Muell.) Stearn.


Rhipsalis baccifera (J.S. Muell.) Stearn appartient à la famille des cactaceae à la sous-famille des Cactoideae et au genre Rhipsalis Gaertn., qui comprend une cinquantaine d'espèces et de très nombreuses sous-espèces, qui vivent pour la plupart en épiphyte dans les forêts tropicales. À la différence de la plupart des cactées, ce genre est épiphyte et ne comporte pas ou peu d'épines, ou les épines sont remplacées par des soies, des poils spinulescents généralement blancs. Les rhipsalis sont parfois appelés cactus-gui ou cactus-jonc, mais ne sont pas des plantes parasites.

Le nom du genre Rhipsalis vient d'un mot grec rhips signifiant souple ou jonc tressé, choisi en référence à l'apparence des premiers rhipsalis identifiés. L'épithète de l'espèce baccifera vient du latin baccifer signifiant baccifére, qui porte ou produit des baies, en référence aux fruits de l'espèce.


Origine et répartition de Rhipsalis baccifera :

Rhipsalis baccifera largement répandu en Amérique tropicale et dans les Caraïbes est une des rares espèces de cactus se trouvant également à l'état naturel dans l'ancien monde, en Afrique tropicale de la Côte-d'Ivoire à l'Ethiopie et vers le sud jusqu'à l'Afrique du Sud, Madagascar, île Maurice, La Réunion, au Sri Lanka. Plusieurs théories ont été avancées pour expliquer la dispersion de Rhipsalis baccifera dans l'ancien Monde :
- Les baies juteuses contiennent 10-100 graines qui possèdent un appendice gélatineux. Cette adaptation manifeste à la dispersion par les oiseaux a permis à cette espèce de migrer avec succès dans le Vieux Monde sans l'aide de l'homme. Cette dispersion certainement très ancienne s'est accompagnée d'une différenciation marquée notamment par polyploïdie et conduit à distinguer plusieurs sous-espèces (Barthlott & Taylor 1995).
- D'autres pensent qu'elle a été emportée par des marins dans l'Ancien Monde, peut-être diffusé en tant que substitut du gui pour les fêtes de Noël.


Rhipsalis baccifera à La Réunion :

Rhipsalis baccifera nommé La perle est une espèce indigène de La Réunion, qui se décline par la sous-espèce Rhipsalis baccifera (J.S. Muell.) Stearn subsp. mauritiana (DC.) Barthlott. Dans la Flore de La Réunion publiée en 1895 par Eugène Jacob de Cordemoy, médecin et botaniste français originaire de l'île de La Réunion, la sous-espèce est décrite sous le nom de hipsalis Cassytha Gærtn. Var. mauritiana. (page 415), Cordemoy indique : "C'est la seule Cactacée indigène à la Réunion, rare, sur les rives escarpées des ravines et les vieux arbres.

Rhipsalis baccifera (J.S. Muell.) Stearn.


Description Rhipsalis baccifera :

Rhipsalis baccifera est un sous-arbrisseau à tige et rameaux pendants. Les rameaux sont nombreux, grêles, cylindriques, articulés sur la tige, vers le sommet mesurant de 10 à 60 cm de long pour un diamètre de 2 à 4 mm. Les Aréoles portent des soies blanches.

Les fleurs blanc-verdâtre, sessiles sur les rameaux sont petites 6 à 8 mm de long sur 5 mm de diamètre.

Les fruit sont des petites baies d'environ 6 mm de diamètre translucides vertes puis blanches ou rose pâle à maturité. Les baies juteuses contiennent 10 à 100 graines qui possèdent un appendice gélatineux.



Utilisation médicinale Rhipsalis baccifera :

Les fruits sont anthelmintiques. Un anthelminthique ou vermifuge est une classe de médicament antiparasitaire qui permet d'éradiquer les vers parasites, notamment gastro-intestinaux chez l'homme ou l'animal.

Rhipsalis baccifera (J.S. Muell.) Stearn.


14 espèce(s) dans la famille des Cactaceae - Cactacées

1 espèce(s) dans le genre Rhipsalis

Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Mardi 17 Septembre 2019   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2019

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Mi-aime-a-ou.com ne peut prendre aucune responsabilité concernant les effets nocifs de l'utilisation des plantes. Sollicitez toujours l'avis d'un professionnel avant d'utiliser une plante médicinale.





Les dernières pages ajoutées :


Flueggea virosa (Roxb. ex Willd.) Royle
Flueggea virosa (Roxb. ex Willd.) Royle

Ficus pumila L
Ficus pumila L

Hypoestes phyllostachya Baker
Hypoestes phyllostachya Baker

Senecio tamoides DC
Senecio tamoides DC

Ravenea glauca Jum. & H.Perrier
Ravenea glauca Jum. & H.Perrier

Euphorbia marginata Pursh
Euphorbia marginata Pursh