Vallée de Takamaka, barrage, centrale électrique

Vallée de Takamaka, barrage, centrale électrique.

- Nom : Vallée de Takamaka..
- Ville : Saint-Benoît.
- Commune : Saint-Benoît.



Vallée de Takamaka île de La Réunion


Vallée de Takamaka île de La Réunion


Cascade vallée de Takamaka île de La Réunion


Cascade vallée de Takamaka île de La Réunion


Cascade vallée de Takamaka île de La Réunion


Cascade vallée de Takamaka île de La Réunion


Cascade vallée de Takamaka île de La Réunion


Plate forme de l'usine Hydro électrique de Takamaka


Piton Dorseuil 734 m vallée de Takamaka La Réunion.


Situation : Depuis Saint Denis, direction Bras-Panon, puis prendre la sortie Abondance et Takamaka la D53. Traverser l'Abondance et continuer sur la route en lacets jusqu’en haut où se trouve la plate-forme EDF.


Origine du nom Takamaka.

Ce nom mondialement connu depuis la construction de la centrale électrique, est à l'origine celui d'un arbre, le Takamaka Calophyllum inophyllum L., que l'on trouve toujours dans les forêts de la région Basse de l'île.

Longeant les canyons profonds de la rivière des Marsouins, la vallée de Takamaka vous mène au cœur d'un paradis tropical, le cadre est unique avec montagnes abruptes, cascades et bassins.

Cascades Vallée de Takamaka La Réunion

Le site de Takamaka détient le record mondial de pluviométrie, 6 mètres par an.


Barrage de Takamaka.

L'idée d'utiliser les eaux de la rivière des Marsouins et de faire un barrage remonte aux années 1920, la route actuelle n'existait pas et le site n'était connu que des forestiers et habitants de la Plaine des Palmistes. De la Plaine, deux sentiers très difficiles y conduisaient, celui du Bras Cabot et celui de l'îlet à Bananes.

En 1925, faisant appel aux capitaux réunionnais, se constituent la société Hydro Électrique Réunionnaise. Les pionniers sont pour les études, Luc Dupont, Raoul Cazal et M. de Villèle. On songeait alors à utiliser les trois cents mètres de chute pour alimenter des turbines que l'on avait acheté à l'Allemagne sur des dommages de guerre.

La centrale devait être construite au bord de la rivière et la conduite aurait alimenté en outre une usine d'engrais.

On commença les travaux en 1928, mais il y eut un crach financier et la société dut se dissoudre. Le projet resta dans l'oubli de 1930 à 1948, année où l'on en reparla, lors d'une mission de l'Électricité de France. M. Cacherat reprit en 1954 les études hydrologiques, topologiques et hydrographiques. Le projet fut évalué à 2 milliards 400 millions F. Après bien des difficultés l'argent fut trouvé et on commença les travaux le 15 mai 1964. Les études avaient duré dix ans. On abandonna totalement le projet initial en modifiant les prises d'eau.

Le barrage est fait en amont de cinq cascades : l'Arc en ciel, Surplomb, Petit et Grand Gingembre, et petit Cimetière. On utilisa, en l'aménageant, la plate forme naturelle qui se trouve à 552 mètres au dessus de la rivière. On a construit un plan incliné du haut du rempart, jusqu'à cette plate forme par lequel tous les matériaux ont été descendus. Les grues et bulldozers seront descendus en pièces détachées et remontées sur place.

L'usine est souterraine et accessible par un puits, dans lequel descendent un monte charge et un ascenseur. Pour la construction de l'usine, 1 500 hommes furent employés.

Les travaux de l'usine de Takamaka vont durer quatre ans et poterons sur 67 000 m3 de terrassement, 26 300 m3 de béton, 37 600 m2 de coffrage, 1 102 tonnes d'acier, 4 000 000 heures de travail.

Le creusement de l'usine 54 m de long, 15 m de haut et 9 m de large nécessite l'emploi d'une technique nouvelle, car si les terrains de la région de Takamaka tiennent bien tant qu'on perfores de petites sections, comme la galerie d'amenée, dès que l'on creuse une plus large surface il se produit d'énormes éboulements ; ceci est dû à ce que le terrain est composé de très gros blocs de basalte noyés dans la terre, sans cohésion entre eux.

La méthode employée consiste à creuser la voûte de l'usine, la voûte seulement, et non pas la salle elle-même, par sections d'un à deux mètres carrés et de fixer immédiatement ce plafond par des boulons en acier scellés à la résine dans des trous perforés dans le plafond jusqu'à rencontrer le bon rocher. Ces boulons atteignent fréquemment 5 à 7 mètres de longueur. Une fois le boulon scellé, on visse une plaque d'acier qui maintient contre la terre une feuille en métal déployé. Le bétonnage de la voûte est fait ensuite.

D'autres contraintes sont également à noter telles que : nécessité de fractionner les transformateurs en éléments monophasés pour permettre leur passage dans les engins d'accès, bobinage sur place des alternateurs, volume et poids trop importants, préparation d'un passage spécial dans le puits pour descendre les poutres du pont roulant.

Réalisation difficile, comme toute entreprise ardue, celle-ci compte des drames. En tout, sept hommes laisseront leur vie pendant les travaux. Une stèle sera érigée sur la palte-forme, au terminus de la route pour perpétuer leur souvenir :

- Pinto Avelez, mineur, 21 ans.
- Simon Robert, manœuvre, 28 ans.
- Emmanuel Payet, aide-électricien, 25 ans.
- Xavier Vitry, manœuvre, 28 ans.
- Louis Carpaille, manœuvre, 22 ans.
- Pierre Kinkle, manœuvre, 25 ans.
- Louis Guichard, manœuvre, 36 ans.

En dépit de toutes les difficultés rencontrées, le creusement et l'installation, à plusieurs centaines de mètres sous terre, de l'usine de Takamaka, sont menés à bien en un peu moins de quatre années. Les deux groupes électrogènes de Takamaka entreront en service, le premier, le 23 janvier 1968, et le second, le 12 mars de la même année. Leur productibilité théorique est de 78 millions de KW/h.

Plate forme de l'usine hydro électrique de Takamaka.


Barrage de Takamaka et usine .

- Un Barrage voûte à crête déversante qui forme une retenue de 25 500 m3. Hauteur 10 mètres, crête de 40 mètres de long.

- Une prise d'eau située sur la rive gauche permettant la vidange complète du barrage.

- Une galerie d'amenée en forme de fer à cheval, de 2 mètres de haut, est entièrement bétonnée. Elle reçoit, au cours de ses 1 240 mètres de longueur, l'eau d'une cascade voisine, cascade du Bras Patiente.

- Le puits de chute vertical amène l'eau aux turbines depuis la galerie d'amenée, après une chute de 270 mètres. Entièrement bétonné, il se divise en deux à sa base, chaque branche alimentant une turbine.

- L'usine entièrement souterraine, 54 m de long, 15 m de haut et 9 m de large.

- La galerie de fuite, longue de 400 mètres, elle restitue les eaux turbinées à la rivière.

- La galerie de secours, de 400 m de longueur, donne accès à l'extérieur depuis la salle des machines.

- La centrale qui abrite deux goupes d'une puissance de 8 750 KW chacun et devant produire 78 000 000 de kwh par an. Chaque groupe est composé d'une turbine " type Françis " tournant à 1 000 tours minutes et entraînant un alternateur de 10 900 kilo-volts-ampères.

Construction usine hydro électrique de Takamaka

Turbines de l'usine de Takamaka


Inauguration Barrage de Takamaka.

L'usine de Takamaka est officiellement inaugurée le 17 mars 1968 par M. Michel Debré, alors ministre de l'Economie et des Finances, et Olivier Guichard, ministre de l'Industrie.

Inauguration Usine de Takamaka

Au rang des personnalités locales se trouvent, entre autres : le Préfet Vaudeville, les députés Marcel Cerneau, Henry Sers, et Joseph Peyret-Forcade, les sénateurs Georges Repiquet et Paul Alfred Isautier, le docteur Pierre Lagourgue, président du Conseil général, le sous-préfet Rousseau et le secrétaire général de préfecture Kessler.

Sur le site : Randonnée : Barrage de Takamaka.

Piton Dorseuil 734 m vallée de Takamaka La Réunion.



Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Lundi 11 Novembre 2019   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2019

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Booking.com




Hotels île Maurice.

Hébergements à Rodrigues.

Annuaire La Réunion

Hotel La Réunion.

Gîte La Réunion.

Location voiture La Réunion.

Immobilier La Réunion.

Musée La Réunion.

Canyoning La Réunion.

Plongée La Réunion.

Loisir activité La Réunion.

Parapente La Réunion.

Commerce La Réunion.

Restaurant La Réunion.