Conservatoire Botanique National de Mascarin, Saint-Leu La Réunion.

Conservatoire Botanique National de Mascarin, Saint-Leu La Réunion

- Nom : Conservatoire Botanique National de Mascarin.
- Situation : CD 12. Les Colimaçons.
- Adresse : 2 rue du Père Georges.
- Ville : Saint-Leu.
- Commune : Saint-Leu.



Conservatoire Botanique National de Mascarin


Conservatoire Botanique National de Mascarin


Conservatoire Botanique National de Mascarin


Conservatoire Botanique National de Mascarin


Conservatoire Botanique National de Mascarin


Conservatoire Botanique National de Mascarin


Conservatoire Botanique National de Mascarin


Conservatoire Botanique National de Mascarin


Conservatoire Botanique National de Mascarin


Conservatoire Botanique National de Mascarin


Conservatoire Botanique National de Mascarin


Conservatoire Botanique National de Mascarin


Conservatoire Botanique National de Mascarin


Conservatoire Botanique National de Mascarin


Le Conservatoire Botanique National de Mascarin, présente aux visiteurs, dans un parc de 7 hectares toute la richesse de la flore réunionnaise.

- La Collection plantes lontan, retrace l'introduction des principales plantes dans l'île : café, tabac, épices, canne à sucre, géranium.

- La collection verger présente les espèces cultivées à La Réunion.

Centre de recherche à vocation scientifique de niveau international, le Conservatoire Botanique National de Mascarin oeuvre à la sauvegarde du patrimoine floristique de la planète, à la protection des plantes rares des l'îles de l'océan indien, à leur conservation et leur multiplication.

Conservatoire National de Mascarin Saint-Leu île de La Réunion.

Implanté sur les contreforts des montagnes de l'ouest, aux Colimaçons, à une altitude lui conférant un panorama inégalé sur la plus grande partie de la côte Sud-ouest, l'endroit est une pure merveille de la nature. Le jardin avec des espaces très dégagés, des bosquets verdoyants, des plans d'eau, sa palmeraie, vous invite à une promenade inoubliable.

Le Conservatoire Botanique National de Mascarin, est implanté sur l'ancien domaine colonial de la famille Châteauvieux au centre duquel trône une grande maison créole admirablement restaurée et les dépendances, qui abritent des expositions.

Conservatoire National de Mascarin Saint-Leu La Réunion.



Histoire du Domaine des Colimaçons.

Colimaçons a été construit en 1794 pour servir de vigie, sur un promontoire naturel qui domine la côte, de l'étang-Salé en passant par Saint-Leu, jusqu'à Saint-Gilles. Le poste de vigie permet d'avertir la Batterie des Sans-Culottes construite à flanc de falaise et protégeant la ville de Saint-Leu.

La vigie des Colimaçons est un édifice rustique, deux tourelles en bois reliées par une passerelle couverte, avec à l'arrière, quelques pièces servant de logement pour les veilleurs.

Après la guerre et l'occupation Anglaise, la vigie des Colimaçons est achetée par Madame Roburin, qui fait fonctionner en ville de Saint-Leu un four à pain.

2 octobre 1857, le marquis Joseph Antoine Sosthènes d'Armand de Chateauvieux devient propriétaire de la vigie. Pour loger son importante famille Sosthènes restaure, aménage, la vigie qui devient une véritable maison avec 36 pièces. La composition de la façade, avec ses deux pavillons reliés par une varangue à deux niveaux à l'origine ouverte, est proche de modèles anciens, comme la Vigne à Sainte-Suzanne. Des dépendances sont construites, logements pour le personnel, écuries, ateliers. C'est la naissance du Domaine des Colimaçons, qui s'agrandit d'anné en année avec l'achat des terres avoisinantes, le domaine fini par totaliser 660 hectares.

Joseph Antoine Sosthènes d'Armand de Chateauvieux est un agriculteur avisé et un botaniste hors pair. Le marquis crée une pépinière où il introduit des plantes rares. Il introduit de nombreuses espèces d'eucalyptus, le jacaranda, le grévilia et le si utile quinquina, qui sauvera tant de personnes du paludisme.

Proche de la maison il construit en 1860 l'église des Colimaçons, l'église du Sacré Coeur.

Joseph Antoine Sosthènes d'Armand de Chateauvieux décède le 9 janvier 1885, il repose sous une dalle de son église.

En 1931, son petit fils Georges d'Armand de Chateauvieux transforme la maison et lui donne son aspect actuel. Les varangues de la façade ouest sont fermées par des menuiseries à petits-bois, un balcon est construit sur deux façades et trois pièces supplémentaires son trajoutées à l'arrière. Des impostes en bois découpé où se mêlent rinceaux stylisés, fleurs de lys et armoiries de la famille de Chateauvieux, rappellent aux visiteurs les origines nobles des anciens propriétaires.

La maison et le parc, achetés en 1986 par le Département de La Réunion, sont mis à la disposition du Conservatoire botanique de Mascarin en 1987.



Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Mercredi 24 Juillet 2019   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2019

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Booking.com




Hotels île Maurice.

Hébergements à Rodrigues.

Annuaire La Réunion

Hotel La Réunion.

Gîte La Réunion.

Location voiture La Réunion.

Immobilier La Réunion.

Musée La Réunion.

Canyoning La Réunion.

Plongée La Réunion.

Loisir activité La Réunion.

Parapente La Réunion.

Commerce La Réunion.

Restaurant La Réunion.