Alcide Baret Poète. Personnage célèbre de la commune de Saint-Louis île de La Réunion

La Réunion
Cherchez une page sur le site
www.mi-aime-a-ou.com
 
Promo Séjour La Réunion   Navigation :: Accueil :: Les communes de La Réunion :: Commune de Saint-Louis
   
  Présentation de la commune de Saint-Louis                 Album photos de la commune de Saint-Louis
    Sites Internet de la commune de Saint-Louis                Météo ville de Saint-Louis île de La Réunion
 

Retrouvez La Réunion Mi aime a ou sur Google+
 
 
 ITC Tropicar
 Location de voitures
 à La Réunion
 5 % de remise en ligne
  itctropicar.com
 
 Aide pour vos vacances
 Help-vacances
 Hôtels, gîtes, locations
 saisonnières, campings
 help-vacances.com
 
Personnages célèbres nés à Saint-Louis ou dans la commune
Mi aime a ou Guide de La Réunion accueil Présentation de Saint-Louis A voir A faire Saint-Louis Personnages célèbres de Saint-Louis
Histoire de la commune de Saint-Louis Quartiers villages de Saint-Louis Carte, plan de Saint-Louis
 
Alcide Baret Hégésippe Hoarau Léonus Bénard Raymond Mondon
Gilbert Aubry Jacqueline Farreyrol Nassimah Dindar
   
   
   
Alcide Baret     Poète
   
  Né à La Rivière Saint-Louis île de la Réunion le 6 août 1914  Alcide Baret
   
  Alcide Baret est d'origine modeste son père journalier et sa mère couturière habitent à La Rivière 
  Saint-Louis.
   
  Il débute son parcours scolaire à l'école Hégésippe Hoarau à la Rivière Saint Louis,  puis part à 
  Saint-Denis de La Réunion pour faire l'école normale.
   
  En 1935, il est nommé instituteur et débute à l'Étang Salé. Dix ans plus tard, il retourne à 
  Hégésippe Hoarau.
   
  Le 3 août 1938, il se marie à la Rivière Saint Louis avec une jeune et belle institutrice, Clélie 
  Fontaine, née le 15 mars 1918 et enseignant, elle aussi à l'école Hégésippe Hoarau.  
   
  Depuis l’âge de 22 ans, il compose des poèmes. Il fréquente des enseignants, poètes comme lui, Guy Agénor, Myriam Cazalou, René 
  Hoareau, Marc Henry Pinot. C'est avec Guy Agénor que les liens sont les plus forts. Ils participent tous deux à des concours 
  littéraires, et vont fonder ensemble la revue mensuelle littéraire, scientifique et sportive de la Réunion "Trait d'Union".
   
  En 1948, il obtient un deuxième prix au concours de l'A.E.A.E  Association des Ecrivains et Artistes de l'Enseignement, pour son 
  poème : Il est une île fière, recueil Primes Accords 1949.
   
  En octobre 1949, il participe avec son ami Agénor à la sortie de la revue mensuelle littéraire, artistique, scientifique et sportive de la 
  Réunion “Trait d’union”, diffusée en métropole et dans l’océan Indien, qui paraîtra jusqu’en août 1951.
   
  En décembre 1949, sort son recueil Primes Accords.
   
  Le 9 avril 1953, il devient membre associé de l’Académie de la Réunion. Il fait également partie de la très honorable Société des 
  poètes français à Paris.
   
  Du 19 au 21 septembre 1956, il participe au premier congrès des écrivains et artistes noirs à la Sorbonne, avec notamment Aimé 
  Césaire et Léopold Sédar Senghor.
   
  Alcide Baret réuni un certain nombre de ses poèmes dans trois recueils, La lyre enchantée, Les voix intimes et Rêves et reflets.
   
  Le 1er juin 1958, jour de la fête des mères, son épouse, âgée de seulement de 40 ans, décède brusquement. Elle laisse sept enfants, 
  un garçon l’aîné âgé de 19 ans et six filles dont la dernière n’a guère que 5 ans. Alcide Baret est de santé fragile. Il ne survivra pas 
  longtemps à son épouse. À la rentrée de septembre 1957, il ne reprend ni l’école ni la classe. Il décède le 6 décembre 1959, à l’âge 
  de 45 ans. Il laisse une oeuvre poétique inachevée, qui devient vite introuvable.
   
  Les plus beaux textes d’Alcide Baret se trouvent aujourd’hui réunis dans, Il est une île fière, du nom d’un de ses plus fameux 
  poèmes.