Hégésippe Hoarau. Personnage célèbre de la commune de Saint-Louis île de La Réunion

La Réunion
Cherchez une page sur le site
www.mi-aime-a-ou.com

 
Promo Séjour La Réunion   Navigation :: Accueil :: Les communes de La Réunion :: Commune de Saint-Louis
   
  Présentation de la commune de Saint-Louis                 Album photos de la commune de Saint-Louis
    Sites Internet de la commune de Saint-Louis                Météo ville de Saint-Louis île de La Réunion
 

Retrouvez La Réunion Mi aime a ou sur Google+
 
 
 ITC Tropicar
 Location de voitures
 à La Réunion
 5 % de remise en ligne
  itctropicar.com
 
 Aide pour vos vacances
 Help-vacances
 Hôtels, gîtes, locations
 saisonnières, campings
 help-vacances.com
 
Personnages célèbres nés à Saint-Louis ou dans la commune
Mi aime a ou Guide de La Réunion accueil Présentation de Saint-Louis A voir A faire Saint-Louis Personnages célèbres de Saint-Louis
Histoire de la commune de Saint-Louis Quartiers villages de Saint-Louis Carte, plan de Saint-Louis
 
Alcide Baret Hégésippe Hoarau Léonus Bénard Raymond Mondon
Gilbert Aubry Jacqueline Farreyrol Nassimah Dindar
   
   
   
Hégésippe Hoarau    Enseignant
   
  Né à La Rivière Saint-Louis île de la Réunion le 7 avril 1868  Photo Héhésippe Hoarau
   
  Hégésippe Hoarau est né le 7 avril 1868 dans une famille d’agriculteurs de la Rivière Saint-Louis. 
  Son père, Prudent Hoarau, s’était marié à une demoiselle Rosa Dorseuil, issue d’une famille 
  honorable de Saint-Pierre.
   
  Hégésippe obtient son brevet élémentaire le 23 juillet 1885, à l’âge de dix-sept ans. C’est donc
  à cette époque qu’il prit connaissance de la fameuse lettre de Jean Jaurès, laquelle changea
  toute sa vie. Il rejoint l’école normale de Saint-Denis où deux ans plus tard, il décroche le brevet supérieur. Il s’oriente alors vers la profession d’instituteur
   
  Le 1er octobre 1887, Hégésippe Hoarau effectue ses premiers pas d’enseignant à l’école des
  garçons de la Rivière Saint-Louis où, dans un premier temps, il est nommé instituteur adjoint.
   
  Le 1er novembre 1892, Hégésippe Hoarau est nommé directeur de l’école des garçons de la
  Rivière Saint-Louis, alors qu’il n’a que vingt-quatre ans. C’est à partir de cette date qu’il 
  commencera à écrire dans ses cahiers la vie de son école sous le titre Les paroles s’en vont, mais les écrits restent.
   
  Sans doute motivé par une soif soudaine d’aventure, Hégésippe Hoarau décide de prendre le large en participant, en tant que volontaire, 
  à l’expédition de Madagascar du 8 février au 23 décembre 1895, avant de retrouver son poste de directeur d’école à la Rivière 
  Saint-Louis.
   
  Il épouse, en février 1897 à la Rivière, une demoiselle Marie Léonie Ricquebourg qui lui donnera cinq enfants.
   
  Le 1er juin 1915, en pleine guerre, Hégésippe Hoarau est propulsé inspecteur primaire par intérim, mais il reste toujours directeur de 
  l’école des garçons de la Rivière. Après avoir reçu la mention honorable pour ses efforts, ainsi que la médaille de bronze, il obtient la 
  médaille d’argent de l’éducation nationale. 
   
  En 1923, le professeur Guy Lombard de l’Association des palmes académiques fait un discours très remarqué sur la carrière 
  d’Hégésippe Hoarau lors de la remise de sa médaille d’officier d’académie dans les salons feutrés du palais du gouvernement. 
   
  En 1926, notre enseignant se voit remettre par le gouverneur de l’époque la croix de la Légion d’honneur. 
   
  Le 12 février 1928, âgé de soixante ans, Hégésippe Hoarau disparaît subitement à la suite d’un arrêt cardiaque.
   
  Hégésippe Hoarau a immortalisé, dans ses cahiers, la vie quotidienne de son établissement. Des cahiers récemment découverts par 
  un enseignant du collège de La Rivière et conservés religieusement. À travers ces pages, on constate qu’à l’époque, l’utilisation du 
  créole à l’école n’était guère appréciée par le corps enseignant.