Jacqueline Farreyrol Auteur compositeur interprète. Député Personnage célèbre de la commune de Saint-Louis île de La Réunion

La Réunion
Cherchez une page sur le site
www.mi-aime-a-ou.com
 
Promo Séjour La Réunion   Navigation :: Accueil :: Les communes de La Réunion :: Commune de Saint-Louis
   
  Présentation de la commune de Saint-Louis                 Album photos de la commune de Saint-Louis
    Sites Internet de la commune de Saint-Louis                Météo ville de Saint-Louis île de La Réunion
 

Retrouvez La Réunion Mi aime a ou sur Google+
 
 
 ITC Tropicar
 Location de voitures
 à La Réunion
 5 % de remise en ligne
  itctropicar.com
 
 Aide pour vos vacances
 Help-vacances
 Hôtels, gîtes, locations
 saisonnières, campings
 help-vacances.com
 

 

Jacqueline Farreyrol.

Auteur compositeur interprète actrice. Député de La Réunion.

 

Jacqueline Farreyrol née le 25 février 1939 à La Rivière Saint-Louis La Réunion.

 
     
 

Experience professionnelle artistique - Carrière politique - Discographie

 

 

Jacqueline Farreyrol est née à la Rivière Saint-Louis, commune de Saint-Louis à La Réunion le 25 Février 1939.

Jacqueline Farreyrol quitte la Réunion en 1956 pour poursuivre des études d'Anglais à Montpellier. Titulaire d'une maîtrise d'anglais, elle rentre au pays où elle enseigne d'abord au lycée de Saint-Benoît.

Elle prend bientôt une part très active à la vie culturelle réunionnaise, qui ne faiblira pas pendant plusieurs décennies, chanson, radio, théâtre.

En 1974, parce qu’elle en a assez d’essayer d’apprendre l’anglais à des gosses qui avaient bien du mal à parler en français, Jacqueline quitte l’enseignement pour l’animation.

Devenue présentatrice en 1975, elle prend en main l’émission, Les petits piafs des îles, puis imagine, lance et anime pendant cinq ans une émission entièrement consacrés aux enfants réunionnais, Fleurs de chants.

 

Photo Jacqueline Farreyrol

Album Jacqueline Farreyrol Mon île       Album Jacqueline Farreyrol

 

 

En 1978 commence une merveilleuse aventure : le groupe Crëch, venu de métropole pour animer un stage, est charmé par la voix de Jacqueline, mais aussi par les paroles qui concernent les enfants, écrits avec des mots de leur âge. Le projet d’un 33 tours est né, Tri la Ritron, produit en 1978 par Auvidis. Le succès est immédiat et le disque recueille dès sa sortie le Grand Prix de l’académie Charles Cros.

A cet instant, Jacqueline Farreyrol prend vraiment conscience que la chanson peut être un moyen privilégié pour mieux faire connaître son île et resserrer les liens, tout au moins sur le plan culturel, entre les créoles et leurs compatriotes métropolitains. Elle élargit cependant ses domaines d’intervention : un spectacle musical pour enfant (Cascavel), un rôle dans le premier long métrage en créole (Le moutardier), une comédie musicale (Une île pour mon âme), une mission de défense du folklore réunionnais… sans pour autant délaisser la production musicale.

Parmi ses nombreuses chansons, on retiendra plus particulièrement, Mon île (son oeuvre la plus connue, où elle exprime avec émotion tout l'amour qu'elle porte à son pays natal), ça sent la banane et Noël à la Réunion.

En français ou en créole, pour les adultes ou pour les enfants, elle a déjà réalisé de nombreux albums et une dizaine de 45 tours, qui lui ont valu de nombreuses distinctions internationales.

 

Son expérience professionnelle :

De 1972 à 1990 : Speakerine et animatrice d'émissions télévisées à RFO.

Depuis 1974 : Auteur compositeur interprète. Création de plusieurs albums de chansons en créole et en français. Création d'albums pour les enfants.

De 1974 à 1978 : Assistante de Jeunesse et Education Populaire à la Direction Régionale de la Jeunesse et des Sports.

- Membre de la CODEPSE.

- Suivi du fonctionnement et de la gestion des Associations.

- Mise en place de l'opération C.A.S.E dans les communes de l'île.

Depuis 1975 : Formation et animation du Groupe TAKAMAKA.

De 1979 à 1982 : Direction de la formation de la troupe KALOU PILE sous l'égide de l'Association pour la promotion du Tourisme à la Réunion, formation agrée par le Ministère du Travail.

De 1983 à 1985: Directrice adjointe au C.R.E.P.S de Saint-Denis.

- Organisation de stages sportifs et socio-éducatifs.

De 1985 à 1990 : Direction du C.C.E.E ( Comité de la Culture, de L' Éducation et de L' Environnement ) du Conseil Régional.

- Gestion du budget - Organisation de manifestations - Suivi des commissions .

De 1990 à 1999: Chargée de mission à la culture au Conseil Général.

- Suivi des actions culturelles et artistiques du Département.

- Direction du Carrefour des Cultures du Palais Rontaunay.

- Direction de la Formation CES Musique.

1992 : L' Olympia et le Canada et la Nouvelle Zélande.

En 2006, elle interprète le personnage de Joséphine dans la saga de l'été que France 2 fait tourner dans son île natale, Les Secrets du volcan. Sa chanson Mon île sert de générique de fin au quatrième et dernier épisode.

 

Carrière politique :

Jacqueline Farreyrol a d'abord été la suppléante de René-Paul Victoria, député (UMP) élu dans la première circonscription de La Réunion durant la législature 2002-2007.

Suite aux élections législatives de 2007, il se trouve qu'elle est désormais la suppléante de Didier Robert, député (UMP) élu dans la troisième circonscription de La Réunion.

Mars 2008, elle est adjointe au maire du Tampon, Didier Robert.

26 mars 2010, le député Didier Robert est élu président du conseil régional de La Réunion, il succéde à Paul Vergès.

Le 9 juin 2010, Didier Robert annonce la nommination de Jacqueline Farreyrol à la présidence de l’Ile de La Réunion Tourisme l'IRT, elle succède à Pierre Vergès. Elle a été élue à l’unanimité présidente de l’IRT à l’issue du conseil d’administration de la structure. " Je mesure bien toute la responsabilité qui m’incombe. Je mènerai ma mission en y mettant ma joie et mon enthousiasme ", a affirmé l’artiste réunionnaise.

Jacqueline Farreyrol se trouve à la tête de l'IRT, qui devient le pôle de compétence et d’expertise touristique composée de professionnels du secteur touristique, à savoir Alain Técher, président de l’ATSR (association tourisme sud Réunion), Danièle Lenormand, directrice de la Saga du Rhum, Katherine Chatel, présidente du comité des professionnels du tourisme de l’île de La Réunion, à Philippe Doki-Thonon, président de l’Umih (union des métiers et des industries de l’hôtellerie), Catherine Frécaut, représentante du syndicat national des agences de voyages, Daniel Condina, gérant d’une entreprise de location de voitures, Zakaria Omarjee, responsable de l’antenne sud d’Air Mauritius et Serge Gelabert, photographe.

13 novembre 2010, suite à la démission de Didert Robert de son mandant de député, Jacqueline Farreyrol suppléante prend sa place de député dans la troisième circonscription. Elle siège à l'assemblée inscrite au groupe, Union pour un mouvement populaire, UMP.

25 septembre 2011, inscrite sur la liste de Michel Fontaine " L’ Union pour La Réunion " pour les sénatoriales, Jacqueline Farreyrol est élue sénatrice de La Réunion le 25 septembre 2011. Elle démissionne de son poste de député. Résultats des sénatoriales de 2011 à La Réunion.

 

Suite à son élection comme sénatrice dimanche 25 septembre 2011, Jacqueline Farreyrol envoie une tribune libre aux médias :

"A la suite de mon élection ce dimanche 25 septembre 2011 comme Sénatrice de La Réunion, je tenais à remercier toutes celles et tous ceux qui nous ont apporté leur confiance à Michel Fontaine et à moi-même.

Je sais que ce mandat est un mandat particulier : Au Sénat, j’aurai à cœur de défendre les collectivités comme je me suis attachée à l’assemblée nationale à défendre les préoccupations des Réunionnais.

Pour ce mandat qui m’est confié, j’ai trois priorités :

- Redonner toute sa place à l’outre mer et aux ultramarins au sein de la République.
- Faire du développement du Tourisme le moteur d’une activité économique qui profite à tous les ultramarins.
- Replacer l’éducation, la Culture et le patrimoine au cœur des politiques publiques.

Il faut davantage considérer La Réunion, l’Outre Mer, comme faisant partie intégrante de la République.

Aujourd’hui, lorsqu’on parle de la France, il ne s’agit en fait que de la Métropole. Je ne veux plus de cette France amputée de 2 millions d’ultramarins, de cette France amputée de 3 océans. Je ne veux plus de ce traitement que les médias et certaines administrations réservent à l’outre mer.

Je suis heureuse aujourd’hui de constater que le délégué interministériel me rejoint sur ces questions de la place des outremers dans la France.

Il faut en effet changer de conception : je ne conteste pas le fond mais la forme : je trouve anormal que l’on dissocie systématiquement la France de ces outremers. Pensez vous que l’on tolèrerait de parler de la France sans parler de l’Alsace ou de la Corse qui ont pourtant, elles aussi, des statuts particuliers ?

J’espère que je saurai convaincre beaucoup d’autres sur ces questions.

Le tourisme constitue l’un des enjeux majeurs du développement économique des outre mers et de La Réunion en particulier.

Comme Présidente de l’IRT, j’ai engagé une nouvelle politique de promotion de La Réunion qui, avec le soutien du Conseil Régional, s’est traduite par de nettes améliorations tant au niveau de l’offre que du nombre de touristes. Mais il faut aller plus loin : J’aurai à cœur de travailler en lien avec les collectivités pour trouver de nouveaux dispositifs, de nouvelles actions pour soutenir tout le secteur du tourisme. Je pense notamment à la question des visas, et à un accès facilité pour l’ensemble de nos territoires, je pense encore au soutien aux professionnels du tourisme. Je pense enfin à la préservation et à la mise en valeur de notre patrimoine environnemental.

La Culture et l’éducation :

Forte de mon expérience, je suis et je demeure plus que jamais attachée à la culture. Au Sénat, je souhaite siéger à la Commission de la Culture, de l’Education et de la Communication. Toujours dans cet objectif de l’outre mer au sein de la République, il faut renforcer le lien avec la métropole. L’accès à la culture et à l’éducation doit se faire sur l’ensemble du territoire :

- Nous devons certes protéger notre patrimoine, mais aussi le faire connaître, le faire voyager.
- Nous devons améliorer l’accès des ultramarins à toutes les cultures en favorisant l’accueil de celles-ci sur nos territoires (spectacles vivants, collections nationales, …).
- Nous devons poursuivre nos efforts pour la formation de nos jeunes et renforcer les conditions de leur mobilité

Je souhaite voir les Outre-Mers davantage ouverte sur l’extérieur.

Je souhaite voir la Métropole davantage fière de ses Outre-Mers.

J’y veillerai personnellement.

Jacqueline Farreyrol. "

 

Discographie : Nombreux disques vinyle 45 tours et 33 tours.

La Réunion longtemps (Discorama).

Tri la ri tron (Audivis).

Mon île (Audivis).

Chante ta vie (Audivis).

Amour tendresse (Audivis).

Tôles rouillées (Discorama).

Cabaret créole (Discorama).

Sur le site :
- Mon île - Paroles et Musique Jacqueline Farreyrol.
- Ça sent la banane - Paroles et Musique Jacqueline Farreyrol.
- Je préfère la mer - Paroles et Musique Jacqueline Farreyrol.
- Noël à La Réunion - Paroles et Musique Jacqueline Farreyrol.


 
 
 
   
  Voir les infos rajoutées sur cette page      Compléter les informations de cette page
   
  La dernière information ou le dernier commentaire de cette page : 
   
  Pas de commentaire ajouté


 
   Pierre Joseph Bellier de Villentroy
Louis-Marie Bertrand Joseph de Villèle Philippe Panon-Desbassyns
Nicole Robinet de La Serve Charles Ogé Barbaroux Jacques Sully-Brunet
Marc Dejean de La Batie Jean-Baptiste Pierre Prosper De Greslan Aristide Patu De Rosemont
Sosthènes d'Armand de Chateauvieux Jules Geslin Théodore Drouhet
Georges Richard Alexandre de La Serve Louis Victor Louvart de Pontlevoye
Jean Milhet Fontarabie François Césaire de Mahy Dureau de Vaulcomte
Félix Crépin Jules Hermann Pierre Alype
Édouard Le Roy Louis Brunet Paul Vivien
Gabriel Guist'hau Jules Auber Lucien Gasparin
Augustin Archambeaud Charles Renaudière de Vaux Georges Boussenot
Victor de Kermorvant Auguste Brunet Léonus Bénard
Raymond Vergès Jean Chatel Jules Olivier
Raphaël Babet Fernand Colardeau Gaston Crochet
Jean Hinglo Frédéric Champierre de Villeneuve Marcel Cerneau
Adrien Baret Alexis de Villeneuve Gabriel Macé
Isnelle Amelin Léon de Lepervanche Paul Badré
Joseph Peyret-Forcade Marcel Vauthier Paul Alfred Isautier
Michel Debré Georges Repiquet Henry Sers
Mario Hoarau Valère Clément Marie Thérèse de Chateauvieux
Raymond Mondon Irénée Accot Pierre Lagourgue
Jean Fontaine Père René Payet Auguste Legros
Albert Ramassamy Raymond Barre Paul Bénard
Éric Boyer Paul Vergès Paul Moreau
Alexis Pota André Maurice Pihouée Louis Virapoullé
Élie Hoarau Jacqueline Farreyrol Christophe Payet
André Thien Ah Koon Claude Hoarau Jean Paul Virapoullé
Michel Tamaya Lylian Payet Wilfrid Bertile
Bertho Audifax Gilbert Annette Jean Claude Fruteau
Camille Sudre Edmond Lauret Anne Marie Payet
Michel Vergoz Huguette Bello Jean-Luc Poudroux
Michel Fontaine René Paul Victoria Laurent Vergès
Gélita Hoarau Pierre Vergès Nassimah Dindar
Patrick Lebreton Didier Robert Ericka Bareigts
Thierry Robert