Marine de Saint-Philippe La Réunion, Info et photos département 974, quoi visiter à Saint-Philippe La Réunion.

Marine de Saint-Philippe et Place du Warreng Hastings.

A voir. A faire. A visiter à Saint-Philippe La Réunion.



Marine de Saint-Philippe La Réunion


Cale de hallage marine de Saint-Philippe La Réunion


Barque canot marine de Saint-Philippe La Réunion


Place du Warren Hastings Saint-Philippe


Plaque commémorative : Place du Warren Hastings Saint-Philippe

Marine de Saint-Philippe.

- Nom : Marine de Saint-Philippe.
- Situation : Saint-philippe.
- Ville : Saint-Philippe.
- Commune : Saint-Philippe.
- Place du Warreng Hastings.



Marine de Saint Philippe.

Marine de Saint Philippe. Saint-Philippe vécut longtemps des ressources de la pêche et de la chasse. La marine de Saint-Philippe est encore utilisée actuellement par une dizaine de barques ou canots pour une trentaine de pêcheurs. La côte de Saint-Philippe toute hérissée de caps et récifs est formée de lave récente solidifiée dans la mer ; elle n'est pas hospitalière, les marins la connaissent bien.

La cale de hallage de la marine de Saint-Phillipe, taillée dans le basalte est située plein Ouest pour éviter les entrées trop franches d’eau de mer. Le patron pêcheur veille l'embellie pour aborder, prenant la bonne vague qui l'amènera à terre, la remontée de la barque se fait à la force des bras, les essais de treuil n'ont pas été concluants.

Un vieux pêcheur raconte comment dans " l'temps d'longtemps " on faisait les canotes avec les bons bois de la forêt tels que le takamaka, le bancoulier, le manguier et la tan rouge, on creusait un ou deux troncs et on les rajoutait. Les barques étaient carrées au bout équipées de rames et de voiles ; les moteurs n'ont fait leur apparition qu'un 1958. Les anciennes barques et canots étaient deux fois plus lourdes que ceux d'aujourd'hui ; le mode de remontée était pourtant le même. Pour les avirons, était recommandé un bois souple, durable et léger, qu'on appelle le bois de banane...

Le site de la marine de Saint-Philippe mérite un arrêt, les barques des pêcheurs sous les vacoas, l'océan qui se fracasse sur la côte basaltique, un cadre enchanteur et plein d'histoire.

Place du Warreng Hastings.

Le 4 octobre 2005, la petite place de la marine de Saint-Philippe est baptisée Place de Warren Hastings, une plaque est dévoilée en commémoration du 175 ème anniversaire de la commune par Hugues Salvan, Maire et Conseiller Général de Saint-Philippe. Ce nom rappelle l’histoire maritime de Saint-Philippe, le naufrage du Warren Hastings, le 14 janvier 1897 et le courage des habitants de Saint-Phillipe.

Dans son édition du 14 janvier 1897, le journal " Le Ralliement " relate le naufrage :

" Le vapeur anglais Warren Hastings, avec le capitaine Holland qui vient de Bombay à destination de Maurice, a échoué sur nos bords à Saint-Philippe au lieu dit Le Port, ce matin vers 2h30 ; le temps était mauvais et c'est à cette heure que le vapeur a touché, le massif de caps qui forme la pointe du Port ; il est actuellement couché sur le flanc et sa grosse carcasse est aux 3/4 hors de l'eau, percée d'un gros trou sur le devant. Hormis deux hommes d'équipages, tous les marins et passagers sont indemnes. Prés de la mairie, il y a un grand nombre de petites maisonnettes qui avaient servi de cases d'engagés à l'ancien établissement de la Trinité ; ces maisons ont été mises à la disposition du Capitaine par le directeur de l'établissement du Baril. Le capitaine a télégraphié au consul britannique. De Saint-Joseph, il est monté aujourd'hui des charrettes pleines de viande de mouton et de bœuf ; les naufragés au nombre de 1 300 semblent très touchés de la sollicitude dont ils ont été l'objet de la part des habitants et autorités présentes sur les lieux ".

Le volcan était alors en éruption et on pense que le bateau confondit ses lueurs avec celle du port, le bateau passa trop près des récifs et s'échoua. Miraculeusement il naufrage à un des seuls endroits où la falaise ménage un seuil sous-marin, sur lequel la coque reste posée. On peut donc tendre des cordages entre la rive et l'épave, grâce auxquels les 219 hommes d'équipages et 1 043 passagers sont tous sauvés.

La Reine Victoria remerciera les habitants de Saint-Philippe, Saint-Pierre et Saint-Joseph pour leur aide et leur hospitalité. La Reine Victoria envoya une belle horloge qui orna longtemps le fronton de l'église de Saint-Philippe ; il n'en reste que le cadran.


Dernière mise à jour : Dimanche 24 Septembre 2017   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2017

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Liens commerciaux.


Retrouvez La Réunion Mi aime a ou sur Google+