Salamis augustina augustina Boisduval, 1833. Salamide d’Augustine. Papillon endémique de La Réunion. Famille : Nymphalidae.

Salamis augustina augustina Boisduval, 1833.

Salamide d’Augustine.

Papillon endémique de La Réunion.

Salamis augustina augustina Boisduval, 1833.
Salamis augustina augustina Boisduval, 1833. Femelle.



Salamis augustina Papillon endémique de La Réunion
Salamis augustina augustina Boisduval, 1833. Mâle.

Obetia ficifolia. Bois d'ortie.

Salamis augustina augustina Boisduval, 1833.

Salamide d’Augustine.

- Nom commun : Salamide d’Augustine.
- Nom scientifique : Salamis augustina augustina Boisduval, 1833.
- Classe : Insecta.
- Ordre : Lepidoptera.
- Sous-ordre : Macrolepidoptera.
- Super-famille : Papilionoidea.
- Famille : Nymphalidae.
- Sous-famille : Nymphalinae.
- Genre : Salamis.
- Espèce : Salamis augustina Boisduval, 1833.
- Sous-espèce : Salamis augustina augustina Boisduval, 1833.
- Auteur : Boisduval, 1833.
- Origine : Endémique La Réunion.



Salamis augustina augustina Boisduval, 1833., est un papillon de la famille des Nymphalidae de la sous-famille des Nymphalinae et du genre Salamis d'origine africaine décrit par Boisduval en 1833.

Salamis augustina se compose de deux-sous-espèces :
- Salamis augustina augustina Boisduval, 1833. Endémique de La Réunion, menacée d'extinction.
- Salamis augustina vinsoni Le Cerf, 1922. Endémique de l'ile Maurice, probablement éteinte, ce papillon n'a plus été vue depuis 1929.



Salamis augustina augustina à La Réunion.

Salamis augustina augustina, La Salamide d’Augustine, papillon endémique de La Réunion est très rare, il est protégé par un arrêté ministériel paru au journal officiel du 24-09-1993. Sa rareté provient de sa stricte monophagie pour l'urticacée Obetia ficifolia (Poir.) Gaud., le Bois d'ortie plante endémique de La Réunion, elle même en danger.

Ce papillon est donc localisé aux stations où existent encore des le Bois d'ortie, celui-ci pousse en faible et moyenne altitude, les sites où le bois d'ortie pousse naturellement sont bien connus mais sont pour la plupart inaccessibles. La situation actuelle d’Obetia ficifolia dans la nature est préoccupante puisque les populations sont estimées à environ 150 individus connus à la Réunion. Le Conservatoire botanique de Mascarin, qui élève de nombreux plants d'Obetia ficifolia pour en assurer la sauvegarde, est devenu par voie de conséquence un sanctuaire où Salamis augustina vient se reproduire en grand nombre pendant l'hiver austral.



Description Salamis augustina augustina.

Mâle et femelle présentent peu de dimorphisme sexuel. Leurs ailes antérieures, de couleur brun sombre éclairé de taches beiges, sont pointues et falquées. Salamis augustina augustina est un papillon d'une envergure d'environ 78 mm. Au repos, l'adulte ressemble à une feuille morte, ce qui lui permet de se confondre dans la végétation et d’échapper plus facilement à ses prédateurs. Les chenilles, d'un brun sombre, sont poilues et grégaires.




Espèces de la famille des Nymphalidae présentes à La Réunion.

Classement par nom scientifique.

         




Dernière mise à jour : Mardi 24 Octobre 2017   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2017

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Liens commerciaux.




Retrouvez La Réunion Mi aime a ou sur Google+