Thermes de Salazie Hell-Bourg La Réunion.

Thermes de Salazie Hell-Bourg La Réunion.

A voir. A faire. A visiter à Salazie La Réunion.



Thermes de Salazie Hell-Bourg La Réunion.


Vestiges thermes de Salazie.


Vestiges thermes de Salazie.

Thermes de Salazie Hell-Bourg La Réunion.

- Nom : Les Thermes de Salazie.
- Situation : Hell-Bourg.
- Ville : Hell-Bourg.
- Commune : Salazie.
- Momument : Non classé.



Histoire des Thermes de Salazie.

En 1832, chassant le cabri marron, Adrien Pignolet de Fresnes et Adam de Villiers découvrirent des sources, dans la région de l'îlet à Vidot, au lieudit, Bemaho. Le docteur Vinson alla les reconnaître et après une étude conclut à la valeur médicale de ces sources. La qualité de l'eau est comparable à celle de Vichy et de La Bourboulle.

Ce sont les sources qui firent la renommée du Cirque de Salazie. On y pénétrait difficilement, mais les curistes y étaient nombreux. On se logeait comme on pouvait dans des cases de bois ou de paille. Un hangar en vétyver était, à l'origine, construit au bord de la source qui coulait naturellement d'un roc couvert de rouille.

Le 13 juillet 1852, fut créée la Société Anonyme de l'Établissement Thermal de Salazie. De grands travaux sont entrepris sur le bras Sec afin de capter l'ensemble des sources et les réunir en deux canaux. Des Lieux de distraction jouxtent l'établissement de bains avec une salle de casino. Les vertus des eaux thermales conviennent au traitement de nombreuses maladies, lumbagos, paralysie, maux d'estomacs, problèmes génitaux, urinaires, vomissement, épilepsie, obésité et danse de Saint-Guy. Mais la société ne fit pas de bonnes affaires et l'établissement passa dans les mains d'une autre société qui ne fit pas mieux ; tout tombait en ruine et une crue du Bras Sec en 1879, anéanti l'établissement thermal et son casino.

Le site est réhabilité en 1904 au frais de la colonie, qui en devient propriétaire. Le premier médecin civil responsable de l'établissement fut Jacob de Cordemoy.

Hell Bourg connut alors une belle période jusqu'en 1920. Un hôpital militaire, devenu hôtel des Salazes avait été construit pour héberger les militaires de Madagascar, malades et fatigués. On y venait pour ses eaux, son cadre magnifique et son excellent climat. Salazie était donc à la mode, et la dernière période brillante de la station fut celle animée par le Docteur Manès, qui se partageait entre ses malades et une activité culturelle dont le centre était le Grand Hôtel des Salazes.

Une série de cyclones et d'éboulis contribuent à la perte presque totale des sources. L'importance de l'établissement thermal diminue rapidement. En 1948, un éboulement provoqué par un cyclone obture les sources et la maladresse des experts qui tentent de les dégager à la dynamite achève la disparition des thermes.

Un sentier, direction la gendarmerie vous guide au fond du Bras Sec, les vestiges des thermes de Salazie sont présent et rappellent l'histoire des eaux.



Les vestiges de la centrale électrique.

Sur le même site, les vestiges de la centrale électrique, les murs sont ceux de de l'ancienne usine hydroélectrique, qui fonctionne par une conduite forcée provenant des " Trois Cascades ".


Dernière mise à jour : Dimanche 22 Octobre 2017   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2017

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Liens commerciaux.


Retrouvez La Réunion Mi aime a ou sur Google+