Monument de la Victoire l'âme de La France Hell-Bourg Salazie La Réunion.

Monument de la Victoire l'âme de La France Hell-Bourg Salazie La Réunion.

A voir. A faire. A visiter à Salazie La Réunion.



Monument de la Victoire l'âme de La France Hell-Bourg Salazie.


Hell-Bourg. Monument de la Victoire l'âme de La France.


Mairie annexe Hell-Bourg et Monument de la Victoire.

Monument de la Victoire l'âme de La France

Hell-Bourg Salazie La Réunion.

- Nom : Monument de la Victoire.
- Nom : L'âme de La France.
- Situation : Place de la mairie annexe.
- Ville : Hell-Bourg.
- Commune : Salazie.
- Momument : Classé le 22 octobre 1998.
- Sculpteur : Carlo Sarrabezolles.
- Année de fabrication : 1930.



Histoire du monument de la Victoire.

Cette statue l'âme de la France, c'est le nom donné par le sculpteur Français, Carlos Sarrabezolles, est offerte en 1931 par le député de La Réunion Lucien Gasparin à la commune de Salazie, en hommage aux morts de la Grande Guerre. Dans un premier temps, elle est érigée sur la place de la mairie face à l'église de Salazie.

Le curé, le père Gabriel Bourasseau, s'offusque de cette statue à la poitrine dénudée et la fait disparaître à la faveur du régime de vichy. Une première tentative au moyen de cordes ayant échoué, le curé à recours à la dynamite pour détruire le socle. Bien des années après, un habitant propose d'en décorer le petit jardin de la mairie annexe d'Hell-Bourg. L'œuvre est alors abattue par le cyclone de 1948.

Longtemps oubliée, la statue est par la suite retrouvée derrière la boutique du coiffeur et remise sur son socle à la fin des années 1960.

Par arrêté ministériel, L'Âme de la France en bronze et son socle sont inscrits à l'inventaire général des monuments historiques le 22 octobre 1998. Puis, le 5 mai 2004, l'ensemble du monument aux morts est classé, de nouveau par arrêté.



Sculpteur Charles Sarrabezolles.

Charles Sarrabezolles, souvent appelé Carlo Sarrabezolles est l'inventeur de la sculpture en taille directe dans le béton, son travail est marqué par la sculpture sacrée et commémorative.

L'Âme de la France est le nom donné par le sculpteur français Carlo Sarrabezolles né à Toulouse le 27 décembre 1888, à trois statues monumentales identiques qu'il a réalisées dans trois matériaux différents durant l'Entre-deux-guerres, la première en plâtre en 1921, la deuxième en pierre en 1922 et la dernière en bronze en 1930.

D'une hauteur de 3,20 mètres, elles représentent une guerrière aux seins nus, couronnée de lauriers, qui tient de la main droite le rameau d'olivier tout en défendant de la main gauche son trésor de haute culture avec le bouclier d'Henri II.



Les trois statues : L'âme de la France.

- La premier réalisation en plâtre de 1921, entreposé à l'historial de la Grande Guerre de Péronne, dans la Somme.
- La deuxième réalisation en pierre de 1922, musée Sainte-Croix de Poitiers, dans la Vienne.
- La troisième réalisation en bronze de 1930, place de la marie annexe d'Hell-Bourg, Salazie, La Réunion.


Dernière mise à jour : Vendredi 28 Avril 2017   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2017

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Liens commerciaux.


Retrouvez La Réunion Mi aime a ou sur Google+