Schlumbergera Lem., 1858. Cactus de Noël. Flore de La Réunion. Famille : Cactaceae - Cactacées.

Schlumbergera Lem., 1858.

Cactus de Noël.

Succulente de La Réunion.

Schlumbergera Lem., 1858.


Schlumbergera Lem., 1858.


Schlumbergera. Cactus de Noël.

Schlumbergera Lem. Cactus de Noël.

- Nom commun : Cactus de Noël.
- Ordre : Caryophyllales.
- Nom scientifique : Schlumbergera Lem., 1858.
- Famille : Cactaceae - Cactacées.
- Genre : Schlumbergera Lem.
- Origine : Brésil.



Le genre Schlumbergera Lem., 1858. appartient à la famille des Cactaceae. C'est le botaniste et écrivain français Charles Antoine Lemaire, né le 1er novembre 1800 à Paris et mort le 22 juin 1871 à Paris qui a donné le nom de Schlumbergera à ce genre, en 1858, en hommage à Frédéric Schlumberger (1823-1893), collectionneur français de cactées et autres plantes grasses.

Le nom vernaculaire de cactus de Noël désigne les six espèces de plantes succulentes toutes à fleurs roses originaires du Sud du Brésil composant le genre Schlumbergera :

Schlumbergera kautskyi (Horobin & McMillan) N. P. Taylor.
Schlumbergera microsphaerica (K. Schum.) Hövel.
Schlumbergera opuntioides (Loefgr. & Dusen) D. R. Hunt.
Schlumbergera orssichiana Barthlott & McMillan.
Schlumbergera russelliana (Hook.) Britton & Rose.
Schlumbergera truncata (Haw.) Moran.

Les cactus de Noël se déclinent donc en 6 espèces et en des centaines d'hybrides dont les fleurs sont de diverses couleurs : violet, rose, rouge, orangé ou blanc.



Le genre Schlumbergera à La Réunion.

Les cactus de Noël sont présents à La Réunion uniquement à l'état cultivé, plantés en pot ou en pleine terre dans les jardins créoles.



Description du genre Schlumbergera.

Les espèces du genre Schlumbergera sont des plantes succulentes épiphytes (qui poussent en se servant d'autres plantes comme support) ou lithophytes (qui apprécient de vivre sur les rochers). Dans le Sud du Brésil le cactus de noël pousse dans le creux des branches, là où s’accumule suffisamment de matière organique pour constituer un bon substrat.

Le cactus de Noël se développe en touffe dressée ramifiée puis retombante.

Les rameaux sont articulés, les articles sont plats à marge crénelée pourvue sur la tranche de petites aréoles. Les aréoles sont des petites excroissances à partir desquelles partent en faisceau les épines, les méristèmes des nouveaux rameaux et les fleurs.

Les fleurs solitaires ou regroupées naissent à l'extrémités des articles, elles sont roses pour les six espèces du genre. Chaque fleur possède de 20 à 30 tépales, les tépales extérieurs sont courts étalés ou courbés en arrière. Les tépales internes sont fusionnés à la base pour former un tube floral. Chez certaines espèces, la différence entre les tépales extérieurs et intérieurs crée l'apparence d'une fleur dans une fleur. Les fleurs produisent du nectar dans une chambre à la base du tube floral. Les nombreuses étamines sont disposées en deux séries, ce qui est une caractéristique distinctive de ce genre. Les étamines intérieures sont fusionnées à la base pour former une structure tubulaire courte. Les étamines extérieures forment un long du tube floral. Les hybrides présentent une floraison : violet, rose, rouge, orangé ou blanc.

Les fruits charnus sont en forme de petites poires roses. Les graines sont brunes ou noires et mesure environ 1 mm de diamètre.



Multiplication du genre Schlumbergera.

Dans son aire d'origine les fruits de Schlumbergera ne s'ouvrent pas spontanément à maturité, la pulpe et les graines des fruits sont mangés par les oiseaux. Les oiseaux ont été observés entrain d'enlever les graines qui étaient collées à leur bec en les frottant sur des branches d'arbres, où les graines pourraient être capables de germer. Schlumbergera se propage également par voie végétative, les segments peuvent également se détacher de la tige et de prendre racine.

On multiplie le schlumbergera par bouturage après la floraison. Il suffit de couper des jeunes feuilles et de les faire raciner dans un mélange sableux.



Entretien du genre Schlumbergera.

Le schlumbergera a besoin d’une bonne lumière mais redoute le soleil direct. Les fleurs étant très fragiles, il ne faut surtout pas le déplacer une fois que sont apparus les premiers boutons floraux. Arrosage régulier mais modéré. Pour garder un feuillage dense et un port compact, on peut pincer les tiges après la floraison.




Espèces de la famille des Cactaceae présentes à La Réunion.

            




Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Samedi 27 Août 2016   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2016

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Mi-aime-a-ou.com ne peut prendre aucune responsabilité concernant les effets nocifs de l'utilisation des plantes. Sollicitez toujours l'avis d'un professionnel avant d'utiliser une plante médicinale.




Retrouvez La Réunion Mi aime a ou sur Google+



La Réunion Faune et Flore Austral édition.

Les dernières pages ajoutées :


Duranta serratifolia (Griseb.) Kuntze

Duranta serratifolia (Griseb.) Kuntze

Sida cordata (Burm. f.) Borss. Waalk

Sida cordata (Burm. f.) Borss. Waalk

Stachytarpheta urticifolia (Salisb.) Sims

Stachytarpheta urticifolia (Salisb.) Sims

Pseudogynoxys benthamii Cabrera

Pseudogynoxys benthamii Cabrera

Allium cepa L

Allium cepa L