Scolopendra morsitans Linnaeus, 1758 Scolopendre Cent Pieds Famille : Scolopendridae.

Scolopendra morsitans Linnaeus, 1758.

Scolopendre, Cent Pieds.

Myriapode de La Réunion.

Scolopendra morsitans Linnaeus, 1758.

Scolopendra morsitans Linnaeus, 1758.

Scolopendre, Cent Pieds.

- Nom commun : Scolopendre.
- Nom à La Réunion : Cent Pieds.
- Nom scientifique : Scolopendra morsitans Linnaeus, 1758.
- Règne : Animalia.
- Embranchement : Arthropoda.
- Sous-embranchement : Myriapoda
- Classe : Chilopoda.
- Ordre : Scolopendromorpha.
- Super-famille : .
- Famille : Scolopendridae.
- Genre : Scolopendra.
- Espèce : Scolopendra morsitans.
- Auteur : Linnaeus, 1758.



Scolopendra morsitans Linnaeus, 1758, appartient à la famille des Scolopendridae et au genre Scolopendra créé par Carl Linnaeus en 1758.



Scolopendra morsitans à La Réunion.

La scolopendre, Scolopendra morsitans est nommée à La Réunion cent pieds, très commune, elle vit dans les bas de l'île, en zone sèche, fréquente les friches, les détritus, les abords des maisons parfois les intérieurs, elle privilégie les coins sombres et humides.



Les espèces du genre Scolopendra à La Réunion.

Plusieurs espèces du genre scolopendra sont présentes à La Réunion :
- Scolopendra morsitans Linnaeus, 1758.
- Scolopendra subspinipes Leach, 1815.
- Scolopendra alternans Leach, 1815.



Description Scolopendra morsitans.

Scolopendra morsitans peut atteindre 20 centimètres de long, son corps allongé, aplati, terminé par une paire de pattes très allongée plus ou moins fonctionnelle est formé de segments articulés, recouverts d'une cuticule rigide constituée de chitine. La tête porte des antennes, des ocelles, des mandibules et de puissants crochets très venimeux. Les anneaux qui constituant le corps portent une paire de pattes.

Les jeunes muent plusieurs fois avant de parvenir à maturité, ajoutant chaque fois de nouveaux segments et de nouvelles pattes. Leur développement peut s'étaler sur plusieurs mois.

Scolopendra morsitans est un redoutable carnassier, il se déplace très rapidement et n'hésite pas à s'attaquer à de petits mammifères, oisillons, jeunes musaraignes, souris, mulots, il se nourrit aussi d'insectes, araignées, punaises, blattes... et de petits reptiles, gecko, agame...

Avec ses puissants crochets, la scolopendre injecte un poison qui paralyse sa proie.

La scolopendre ne mord l'homme que pour se défendre lorsqu’elle se sent menacée. Sa morsure peut être très douloureuse, avec œdème et parfois nécrose cutanée autour de la morsure. Le traitement est symptomatique : désinfection locale et antalgique.




Les Myriapodes de La Réunion.

Classement par Famille et Nom scientifique.

    




Dernière mise à jour : Mercredi 18 Octobre 2017   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2017

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Liens commerciaux.




Retrouvez La Réunion Mi aime a ou sur Google+