Trianthema portulacastrum L, Brède cacayanga, Espèce adventice à La Réunion, Famille : Aizoaceae - Aizoacées.

Trianthema portulacastrum L

Brède cacayanga

Espèce adventice à La Réunion.

- Nom commun : Pourpier courant.
- Nom à La Réunion : Brède cacayanga.
- Nom scientifique : Trianthema portulacastrum L.
- Synonyme : Trianthema littoralis Cordem.
- Ordre : Caryophyllales.
- Famille : Aizoaceae - Aizoacées :: 6 espèces sur le site.
- Sous-famille : Sesuvioideae.
- Genre : Trianthema L. 1 espèce(s) dans le genre Trianthema
- Espèce : Trianthema portulacastrum.
- Origine : Afrique. Amérique du Nord et du Sud.



Trianthema portulacastrum L.


Trianthema portulacastrum. Brède cacayanga.


Trianthema portulacastrum. Fleur.


Trianthema portulacastrum. Feuilles.


Trianthema portulacastrum L.


Trianthema portulacastrum est un pourpier appartenant à la famille des Aizoaceae à la sous-famille des Sesuvioideae et au genre Trianthema qui comprend environ 60 espèces des régions tropicales et subtropicales.


Origine, répartition Trianthema portulacastrum :

Trianthema portulacastrum est une espèce originaire de l'Afrique de l'Amérique du Nord et du Sud, elle a été introduite dans la plupart des pays tropicaux où elle s'est souvent naturalisée.


Trianthema portulacastrum à La Réunion :

Trianthema portulacastrum est une espèce naturalisée ou peut être indigène à La Réunion, elle est nommée Brède cacayanga. Elle est abondante à basse altitude de 0 à 100 m principalement sur la zone côtière du Port à Saint-Pierre. Trianthema portulacastrum est une espèce adventice des cultures maraîchères du Sud de La Réunion.


Description de Trianthema portulacastrum :

Trianthema portulacastrum est une plante herbacée annuelle ou pérenne à racine pivotante blanchâtre ou brune. Son port est prostré, rampant, formant un tapis sur le sol où les tiges s'entremêles et se redressent pouvant atteindre une hauteur de 30 à 50 cm.

Les tiges sont cylindriques, pleine, pubescente surtout sur la partie exposée au soleil, succulente, verte et souvent rougeâtre pouvant atteindre une longueur de 1 m.

Les feuilles simples, entières, épaisses sont opposées, la paire opposée est formée d'une grande feuille pétiolée, l'autre petite et sessile.

La grande feuille est portée par un pétiole de 1 à 3 cm, son limbe glabre sur les deux faces est obovale, elliptique ou orbiculaire, sa base est en coin large ou parfois arrondie, son sommet est arrondi, émarginé ou apiculé, sa nervation pennée, la marge est entière à légèrement ondulée souvent rougeâtre.

La petite feuille est sessile, son limbe glabre sur les deux faces est elliptique à base et sommet en coin aigu. Une ramification part à l'aisselle de la petite feuille de chaque paire.

L'inflorescence est une fleur hermaphrodite solitaire ou parfois en petits groupes à l'aisselle de la petite feuille et plus ou moins incluses dans la gaine pétiolaire.

La fleur est composée d'un calice à 5 sépales ovales lancéolés, d'une corolle simple à 5 pétales blancs à rose-pourpre à l'intérieur, longs de 3 à 5 mm, 15 à 20 étamines insérées au sommet du tube du calice.

Le fruit est une capsule déhiscente de 4 à 5 mm de long contenant de 2 à 8 graines.

La graine brun-rougeâtre à noire est lenticulaire, en spirale terminée par un bec.


Multiplication de Trianthema portulacastrum :

Trianthema portulacastrum se multiplie par ses graines et par le bouturage de fragments de tiges.


Utilisation médicinale de Trianthema portulacastrum.

La plante, séchée et réduite en poudre, serait employée contre les maux de gorge et comme anti-fongique. Une décoction des racines serait emménagogue et, à forte dose, abortive. Des études récentes ont mis en évidence des propriétés hépato protectrices. Les feuilles sont diurétiques et appliquées pour traiter les oedèmes, la jaunisse, de ténesme vésical et hydropisie. Une décoction de plante entière est vermifuge et souvent employée contre les rhumatismes et est considérée comme antidote pour les ivresses dues à l’alcool. La nature charnue des feuilles est intéressante pour faire des pansements ou des cataplasmes.


Utilisation culinaire de Trianthema portulacastrum.

A La réunion Trianthema portulacastrum porte le nom de Brède cacayanga, utilisation des jeunes feuilles dans la cuisine créole sous forme de brèdes.

Trianthema portulacastrum L.

Trianthema portulacastrum L.

Trianthema portulacastrum. Brède cacayanga.

Trianthema portulacastrum. Fleur.

Trianthema portulacastrum. Feuilles.


6 espèce(s) dans la famille des Aizoaceae - Aizoacées

1 espèce(s) dans le genre Trianthema

Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Lundi 14 Octobre 2019   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2019

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Mi-aime-a-ou.com ne peut prendre aucune responsabilité concernant les effets nocifs de l'utilisation des plantes. Sollicitez toujours l'avis d'un professionnel avant d'utiliser une plante médicinale.





Les dernières pages ajoutées :


Impatiens niamniamensis Gilg
Impatiens niamniamensis Gilg

Ruellia devosiana Jacob-Makoy ex E.Morren
Ruellia devosiana Jacob-Makoy ex E.Morren

Melicope borbonica (Bory) T.G.Hartley
Melicope borbonica (Bory) T.G.Hartley

Flueggea virosa (Roxb. ex Willd.) Royle
Flueggea virosa (Roxb. ex Willd.) Royle

Ficus pumila L
Ficus pumila L

Hypoestes phyllostachya Baker
Hypoestes phyllostachya Baker