Vidua macroura. Veuve dominicaine. Oiseau de La Réunion. Famille : Viduidae.

Vidua macroura (Pallas, 1764).

Veuve dominicaine.

Oiseau de La Réunion.

Vidua macroura. Veuve dominicaine.


Vidua macroura. Veuve dominicaine.


Vidua macroura. Veuve dominicaine.

Vidua macroura (Pallas, 1764).

Veuve dominicaine.

- Nom commun : Veuve dominicaine.
- Nom scientifique : Vidua macroura (Pallas, 1764).
- Classe : Aves
- Ordre : Passériformes.
- Famille : Viduidae.
- Genre : Vidua.
- Espèce : macroura.
- Origine : Endémique d'Afrique au sud du Sahara.




Vidua macroura la Veuve dominicaine appartient à La famille des Viduidae, famille constituée de deux genres et de 20 espèces. L'espèce a été décrite en 1764 par Peter Simon Pallas zoologiste et botaniste allemand né à Berlin le 22 septembre 1741, décédé le 8 septembre 1811.



Origine et distribution de Vidua macroura.

La Veuve dominicaine est endémique d'Afrique au sud du Sahara, l'espèce s'est répandue dans la partie orientale du continent africain en Afrique Australe jusqu'en Afrique du Sud, ainsi qu'à La Réunion.



Vidua macroura à La Réunion.

Vidua macroura, la veuve dominicaine est d'introduction récente à La Réunion, cet oiseau vraisemblablement échappé des volières du Jardin d'oiseaux de l’Étang-Salé dans les années 1990 s'est très bien acclimaté et on l’observe de plus en plus. On le retrouve principalement sur le littoral, allant de Saint-Paul jusqu’à Saint-André, sur les terrains de golf de l’Etang-Salé et de Saint-Gilles les Hauts, mais aussi au Brûlé, dans le village de l’Entre-Deux et plus récemment à Saint-Pierre. Il est souvent en compagnie du Cardinal, Foudia madagascariensis et du Bec rose ou Astrild ondulé, Estrilda astrild.

La veuve dominicaine est un oiseau parasite qui dépose sa ponte dans le nid de certains estrildidés, en particulier à La Réunion, le Bec rose, Estrilda astrild. Chaque femelle peut pondre jusqu’à six œufs par ponte avec trois pontes pendant la période de reproduction. Elle les repartit dans des nids différents. Elle ne détruit pas les oeufs de son hôte, elle ajoute simplement un ou deux oeufs à la ponte déjà existante. L'œuf étranger, à peine plus gros que celui de l'hôte, est couvé indifféremment par les parents adoptifs et l'oisillon possède un mimétisme impressionnant avec son espèce de prédilection, mêmes taches colorées dans le bec pour le nourrissage, même taille, même cri. On commence à distinguer les jeunes Veuves des jeunes Astrilds à l'envol quand les plumes se développent.



Description et comportement de Vidua macroura.

En dehors de la période de reproduction, le mâle polygame peut avoir jusqu’à 50 femelles, il est identique à la femelle. Le plumage est brun clair et strié de noir sur le dessus, le sommet de la tête est marqué de deux lignes noires, le milieu du crâne, le croupion et les sus-caudales sont brun rougeâtre. Leur bec est rouge orangé.

Pendant la période des amours, le mâle se pare de son plumage nuptial. Il effectue un vol de parade particulièrement complexe au cours duquel il pratique le vol stationnaire au-dessus de la femelle pour lui exposer sa longue queue. Le dessous de sa robe devient blanc ainsi que sa gorge, et le dessus du corps et de la tête noir. Sa queue, de couleur noire se compose de quatre rectrices pouvant mesurer jusqu’à 25 cm. Il devient alors très agressif et le groupe se réduit à un mâle et ses femelles. Pour séduire ses femelles, le mâle exécute une danse aérienne en faisant vibrer ses rectrices.



Régime alimentaire de Vidua macroura.

Essentiellement granivore, La veuve dominicaine recherche les mêmes terrains herbacés que le bec rose.




Les oiseaux de La Réunion.

Classement par Famille et Nom scientifique.

                                                                          




Dernière mise à jour : Lundi 23 Octobre 2017   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2017

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Liens commerciaux.




Retrouvez La Réunion Mi aime a ou sur Google+