Withania somnifera (L.) Dunal, Ti poc-poc, Famille : Solanaceae - Solanacées.

Withania somnifera (L.) Dunal

Ti poc-poc

- Nom commun : Cerise d'hiver.
- Nom à La Réunion : Ti poc-poc.
- Autre nom : Coqueret somnifère. Poc-poc sauvage.
- Nom Indien : Ashwagandha.
- Nom scientifique : Withania somnifera (L.) Dunal.
- Synonymes :
- Physalis somnifera L.
- Physalis tomentosa Thunb.
- Withnia somnifera (L.) Dunal var. communis Cordem.
- Ordre : Solanales.
- Famille : Solanaceae - Solanacées :: 29 espèces sur le site.
- Sous-famille : Solanoideae.
- Genre : Withania Pauquy. 1 espèce(s) dans le genre Withania
- Espèce : Withania somnifera.
- Origine : Asie.



Withania somnifera (L.) Dunal.


Withania somnifera (L.) Dunal.


Withania somnifera (L.) Dunal.


Withania somnifera (L.) Dunal. Fleur.


Withania somnifera (L.) Dunal. Fruit.


Withania somnifera (L.) Dunal appartient à la famille des Solanaceae et au genre Withania qui comprend des buissons ou des plantes herbacées. C'est le naturaliste suédois Carl von Linné né le 23 mai 1707 à Råshult, Suède et mort le 10 janvier 1778 à Uppsala, Suède qui décrit pour la première cette plante comme Physalis somnifera en 1753. Le genre Withania comprend environ 10 espèces et est indigène des régions chaudes et tempérées de l'Ancien Monde.

Withania somnifera (L.) Dunal.


Origine et distribution de Withania somnifera :

Withania somnifera est présent : îles Canaries, Chine, Afrique, Proche-Orient, Inde, le Sri Lanka, Australie, L'espèce se rencontre à l’état sauvage ou naturalisée dans toutes les régions sèches du continent y compris l’Afrique du Sud ainsi que dans plusieurs îles de l’océan Indien.


Withania somnifera à La Réunion :

Withania somnifera est une espèce amphinaturalisée à La Réunion (Amphinaturalisé est employé pour un taxon assimilé indigène et présent sur un vaste espace). Withania somnifera porte le nom vernaculaire à La Réunion de Ti poc-poc, l'espèce se rencontre principalement dans le Nord-Ouest, l'Ouest et le Sud de l'île à basse altitude, le plus souvent sur les sols perturbés, le long des routes et chemins, et généralement en plein soleil.


Description de Withania somnifera :

Withania somnifera est un arbuste ancré au sol par des racines trapues, charnues, brun pâle. Son port est érigé ou étalé ne dépassant pas généralement 1 m de hauteur.

La tige ligneuse à la base est abondamment ramifiée. Les rameaux cylindriques sont densément couverts de courts poils étoilés.

Les feuilles persistantes sont alternes sur la partie basse, presque opposées sur la partie haute de la plante. La feuille est portée par un pétiole de 0.5 à 3.5 cm de long, engainant à sa base. Le limbe est ovale à obovale, à base asymétrique obtuse à cunéiforme, et à l'apex aigu à obtus. La marge est entière à sinuée, couverte de poils étoilés blanchâtres.

Les inflorescences sont des glomérules axillaires composés de 2 à 8 fleurs. La floraison a lieu toute l’année.

Les fleurs bisexuées sont érigées ou pendantes de couleur jaunâtre à blanc verdâtre. La fleur est portée par un pédicelle de 2 à 5 mm de long, Le calice est campanulé, tube de 3.5 à 5 mm de long avec des lobes triangulaires à presque linéaires, densément couvert de poils étoilés. La corolle est soit campanulé ou en entonnoir, de 5 à 8 mm de long, poilue, divisée en 5 lobes triangulaires de 2 à 2.5 mm de long. 5 étamines insérées à proximité de la base de la corolle et alternant avec les lobes, à peine exsertes, filet de 2,5–3 mm de long. Les anthères forment un cône autour du style, atteignant 1 mm de long, ovaire supère, ovoïde, stigmate capité.

Le fruit est une baie globuleuse retombante, de 5 à 7 mm de diamètre, orange à rouge, contenant de nombreuses graines, enfermée dans un calice persistant, membraneux à papyracé, de 10 à 24 mm × 8 à 17 mm, plus ou moins pentagonal, brunâtre.

Les graines sont lenticulées à réniformes, de 2 à 2,5 mm × 1,5 à 2 mm, orange, rouge vif ou brun pâle, à rides réticulées.

Withania somnifera (L.) Dunal.


Utilisation médicale de Withania somnifera :

En Inde, Withania somnifera est une espèce utilisée depuis plus de 2000 ans en médecine ayurvédique. On l'appelle également le ginseng indien. Son nom signifie en sanskrit qui a l'odeur du cheval en référence non pas à son parfum, mais à son pouvoir de donner la force d'un cheval. Elle possède également la réputation d'être aphrodisiaque narcotique, hypnotique, hépatotonique, purgative et diurétique.

Withania somnifera s’emploie contre la tuberculose, la débilité sénile, la nervosité, les rhumatismes, les furoncles, les plaies, l’hydropisie, la toux et le hoquet, ainsi que pour déclencher les avortements. Un onguent à base de feuilles s’applique sur les plaies et les escarres. En Inde, on applique l’extrait de plante aussi sur la peau comme antidote du venin de cobra.

Au Cap-Vert, l’infusion de feuilles se prend pour purifier le sang. Plusieurs préparations issues de cette plante sont diurétiques et servent à purifier l’organisme de la gonorrhée.

En Ethiopie, la plante est utilisée dans le traitement de la toux, de l’asthme et de l’épilepsie.

En Somalie, on agite la fumée de la plante en train de se consumer au-dessus de patients souffrant d’une mauvaise circulation sanguine. Ecrasées avec des parties d’autres plantes, les feuilles ou les racines sont utilisées comme abortif. Les feuilles sont administrées pour leurs vertus purgatives et pour traiter les douleurs affectant l’ensemble du corps. Les cendres de feuilles en friction servent à traiter les ulcères et la gingivite. Les feuilles, ou la décoction de feuilles, sont utilisées contre l’érysipèle et les hémorroïdes. La poudre de feuille ou de racine, cuite dans de la graisse, s’applique en pommade sur les plaies, les abcès ou contre la variole. Le jus des feuilles s’applique sur les pustules de charbon, et la viande infectée par le charbon est cuite dans de l’eau où l’on a ajouté des feuilles. Le jus de feuilles s’utilise en gouttes dans l’oreille pour guérir les otites purulentes. Les feuilles ou les racines sont également employées dans des préparations contre les plaies ouvertes mal cicatrisées.

A Madagascar, l’infusion de plante est utilisée pour traiter l’asthme.

A l’île Maurice, un cataplasme de feuilles fraîches et de racines est appliqué sur les membres souffrant de rhumatismes. La plante est aussi employée pour ses vertus toniques, aphrodisiaques, et pour traiter les affections cutanées.

Les analyses pharmacochimiques de Withania somnifera ont révélé la présence d’un nombre très important de composés bioactifs. D’importantes recherches ont été menées sur leurs effets sur la stimulation cérébrale, les maladies cardiaques, l’anxiété et le stress, la maladie de Parkinson, le venin de serpent, l’inflammation, l’immunomodulation et surtout le cancer.

Withania somnifera (L.) Dunal.

Withania somnifera (L.) Dunal. Fleur.

Withania somnifera (L.) Dunal. Fruit.


29 espèce(s) dans la famille des Solanaceae - Solanacées

1 espèce(s) dans le genre Withania

Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Dimanche 17 Novembre 2019   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2019

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Mi-aime-a-ou.com ne peut prendre aucune responsabilité concernant les effets nocifs de l'utilisation des plantes. Sollicitez toujours l'avis d'un professionnel avant d'utiliser une plante médicinale.





Les dernières pages ajoutées :


Impatiens niamniamensis Gilg
Impatiens niamniamensis Gilg

Ruellia devosiana Jacob-Makoy ex E.Morren
Ruellia devosiana Jacob-Makoy ex E.Morren

Melicope borbonica (Bory) T.G.Hartley
Melicope borbonica (Bory) T.G.Hartley

Flueggea virosa (Roxb. ex Willd.) Royle
Flueggea virosa (Roxb. ex Willd.) Royle

Ficus pumila L
Ficus pumila L

Hypoestes phyllostachya Baker
Hypoestes phyllostachya Baker