Xylocopa violacea (Linnaeus, 1758). Abeille charpentière.

Xylocopa violacea (Linnaeus, 1758).

Abeille charpentière.

Insecte de La Réunion.

Xylocopa violacea.


Xylocopa violacea. Abeille charpentière.

Xylocopa violacea. Abeille charpentière.

- Nom commun : Abeille charpentière.
- Autres noms : Xylocope violacé. Abeille perce-bois. Abeille xylocope.
- Nom scientifique : Xylocopa violacea (Linnaeus, 1758).
- Classe : Insecta
- Ordre : Hymenoptera.
- Famille : Apidae.
- Sous-famille : Xylocopinae.
- Genre : Xylocopa.




Xylocopa violacea appartient à La famille des Apidae et au genre Xylocopa qui comprend plus de 400 espèces. Cette abeille charpentière connue aussi sous les noms de : xylocope violacé, abeille perce-bois, abeille xylocope est présente à La Réunion.

Description Xylocopa violacea.

Xylocopa violacea produit de puissant vrombissement pendant son vol, sa grande taille et ses reflets bleu métallique peuvent impressionner, mais l'abeille charpentière n'est absolument pas agressive.

Adulte elle mesure jusqu'à trois centimètres de long pour une envergure de cinq centimètres. Son corps couvert de poils est noir avec des reflets bleu métallique. Les ailes membraneuses sont translucides, leur couleur allant du brun-cramoisi au violet. Le mâle se reconnaît par la présence de deux articles orange à roses près de l'extrémité des antennes. Seul la femelle possède un dard.

Xylocopa violacea est un butineur, le moment privilégié pour l'observé c'est lorsqu'il est occupé à butiner, le reste du temps sont vol et ses déplacements rapides ne laissent entrevoir que le noir de son corps et ses reflets bleus.



L'abeille charpentière se sert de ses robustes mandibules pour construire son nid. En effet elle niche en creusant une galerie dans toutes sortes de bois mort : troncs ou grosses branches d’arbres, poteaux, bois fossile, palissades, poutres, éventuellement aussi dans des roseaux ou des bambous. Elle creuse le bois en plusieurs galeries parallèles débouchant sur une ouverture unique. Ces galeries peuvent contenir des logettes pour le développement des larves. La femelle au moment de la ponte, quelques dizaines d'œufs, dépose dans chaque logette un mélange de pollen et de nectar qui servira de nourriture aux larves.

Les larves, blanc cassé, mesurent de deux à trois centimètres.

Une autre espèce du genre Xylocopa est présente à La Réunion : Xylocopa fenestrata (Fabricius, 1798), Mouche charbon.




Espèces de l'Ordre des Hymenoptera présentes à La Réunion.

Classement par Famille et Nom scientifique.

                          




Dernière mise à jour : Mardi 24 Octobre 2017   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2017

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Liens commerciaux.




Retrouvez La Réunion Mi aime a ou sur Google+