Cavadee fête de Mourouga à La Réunion.


Cavadee, La fête de Mourouga..

Le cavadee est célébré plusieurs fois dans l'année, la plus connue est la fête du thaipoosam cavadee célébrée en janvier ou février. Les fidèles pour participer à cette cérémonie jeûne 10 jours, ils hissent le kodi indiquant le début de cette période sacrée. Commence alors une préparation spirituelle et mentale, une purification du cœur et de l'âme, abstinence, prières et des offrandes.

Cavadee

La fête de dix jours se déroule en général selon le schéma suivant :

Dix groupes d'hommes se forment en association. Chacun des groupes est placé sous la direction d'un président se charge de l'organisation d'une journée de festivités et de cérémonie au temple. Chaque jour, on renouvelle la décoration florale au temple, on fait un pouja et on offre un repas.

Le premier jour de la fête est marqué par la montée du pavillon. Ce rite s'appelle le Kodi Ettram. Le matin, après avoir adressé des prières au Soleil Souliènn et à Ganèsh, on monte le pavillon ( kodi ) sur lequel se trouve l'effigie d'un coq, emblème de Souplémanièl. On fixe au mât du pavillon un bouquet de fleurs, une jeune canne à sucre et une gerbe de geuilles de vétyver. On y attache également un kap. L'après midi est consacrée à un pouja qui, dans certains cas, revêt une solennité particulière. Après la consécration des offrandes aux dieux, les fidèles font la circumambulation du temple. Le soir, on offre un repas à l'assistance.

Le dixième jour de la fête au matin, les pénitents et pénitentes qui ont fait le vœu de porter un kavadi et de se faire transpercer les joues, la langue et le corps d'aiguilles, se rendent à la rivière accompagnés par les fidèles et le prête. Après s'être éloignés un instant pour prendre un bain, ils revêtent des habits propres. Ils décorent avec des fleurs la structure de leur kavadi qu'ils ont confectionné depuis la veille avec du bambou fixé sur une sorte de portique de bois. Ils accrochent par-dessus des petits vases de cuivre remplis de lait et soigneusement recouverts d'un morceau de tissu.

Cavadee

Le prête et quelques fidèles qui savent le faire piquent les joues, la langue, les épaules et le corps des pénitents avec des aiguilles d'argent. Avant de piquer les aiguilles, on enduit la peau du pénitent d'un peu de cendre sacrée provenant du égyon.

Les aiguilles sont disposées comme des plumes, on fait cela pour représenter les traits du paon qui est le véhicule du dieu Soubramanian et l'homme qui porte le kavadi a l'aspect du paon, véhicule du dieu.

Précédés par des musiciens et parfois de danseuses, accompagnés d'une foule de croyants auxquels se mêlent de nombreux curieux et touristes, pénitents et pénitentes, ces dernières la bouche voilée, portent le kavadi sur l'épaule ou la tête, se rendent ensuite en procession jusqu'au temple. La procession s'arrête devant chaque maison où des fidèles offrent un plateau de fruits, de fleurs et de parfums. Le prête consacre les offrandes qui seront ensuite partagées par la famille.

Avant d'arriver au temple, certains pénitents chaussent des sabots de bois à clous. Les pénitents et pénitentes entrent au temple en marchant sur les genoux. On leur enlève leurs aiguilles. Ils retirent ensuite les sinbou de lait attaché au kavadi et après en avoir versé un peu sur la statue de Ganèsh, distribuent le reste à l'assistance.



Liens commerciaux

Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Mardi 06 Décembre 2022   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2022

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Liens commerciaux.

Booking.com




Annuaire La Réunion

Hotel La Réunion.

Gîte La Réunion.

Location voiture La Réunion.

Immobilier La Réunion.

Musée La Réunion.

Canyoning La Réunion.

Plongée La Réunion.

Loisir activité La Réunion.

Parapente La Réunion.