Législatives 1962 à La Réunion, les résultats des élections législatives de 1962 les résultats les candidats les députés élus.

Législatives 1962 à La Réunion

- Page(s) liée(s) :: Année 1962 histoire de La Réunion ::


Premier tour le 18 novembre 1962. Deuxième tour le 25 novembre 1962.

Les élections législatives de novembre 1962, font suite à la dissolution de l'Assemblée Nationale par le Général de Gaulle, le 9 octobre 1962, à cause du vote d'une motion de censure du 4 octobre, contre l'instauration du suffrage universel pour l'élection du Président de la République.

Les élections législatives de novembre 1962 ont lieu dans une extrême tension à La Réunion. On vote pour ou contre l'autonomie. Alors que l'Algérie est indépendante depuis le 3 juillet, l'enjeu des élections est capital.

En Juillet 1962, le communiste Robert Balanger, président du groupe parlementaire PCF, évoque officiellement le question de l'autonomie dans les DOM. Lors d'une question posée au premier ministre Georges Pompidou, il s'interroge : "Constatant la faillite de la départementalisation ou de l'assimilation adaptée, le gouvernement envisage-t-il de déposer un projet de loi tendant à permettre à la Guadeloupe, Martinique, Guyane et Réunion de gérer elles-mêmes et démocratiquement leurs propres affaires et d'entretenir avec la France de nouveaux rapports débarrassés de tous liens de caractère colonial ?".

20 juillet 1962, le Journal de l'île de La Réunion (JIR) avec l'appui du préfet Perreau-Pradier proteste violemment. Le directeur du Journal dans un éditorial accuse les communistes et leur reproche de "vouloir arracher leur qualité de Français aux 360.000 Réunionnais". Une campagne de cartes postales est lancée. Le texte est le suivant: "Les Réunionnais ne permettront pas au député communiste Robert Ballanger de commettre son crime contre leur île. Nous voulons rester département FRANÇAIS". La carte est à adresser au Président de La République.

Pour les élections législatives de la IIe législature de la Ve République, La Réunion divisée en trois circonscriptions doit élire trois députés. Le premier tour est fixé le 18 novembre 1962 et le deuxième tour le 25 novembre 1962.


Les candidats.

Première circonscription. Député sortant Frédéric Champierre de Villeneuve.

- Gabriel Macé, Républicain Indépendant.
- Paul Vergés, P.C.R. Parti Communiste Réunionnais.
- David Moreau, U.N.R. Union pour la nouvelle République.

Deuxième circonscription. Député sortant Valère Clément, ne se représente pas se désiste au profit de Marcel Vauthier.

- Marcel Vauthier, MRP. Mouvement républicain populaire.
- Léon Félicité, P.C.R. Parti Communiste Réunionnais.

Troisième circonscription. Député sortant Marcel Cerneau.

- Marcel Cerneau, Rassemblement démocratique.
- Bruny Payet, P.C.R. Parti Communiste Réunionnais.

Gabriel Macé député en 1962


Les élections.

Encore un fois les élections sont marquées par la fraude électorale, qui touche notamment la première et la deuxième circonscription. De nombreuses irrégularités se sont produites : expulsion des assesseurs et délégués désignés par les candidats communistes dans certains bureaux de vote, bourrage des urnes par le président d’un bureau de vote, climat de violences réciproques, bureaux de vote fermés, lignes téléphoniques coupés, irrégularités etc...

Marcel Vauthier député en 1962


Les résultats

Sont élus comme députés de La Réunion :

- Dans la première circonscription Gabriel Macé. Républicain Indépendant.

- Dans la deuxième circonscription Marcel Vauthier. Mouvement républicain populaire.

- Dans la troisième Marcel Cerneau. Rassemblement démocratique.

Marcel Cerneau député en 1962


La fraude électorale mal endémique à La Réunion :

Au lendemain des élections, le journal le Monde : "La fraude électorale est un mal endémique à La Réunion". Paul Vergés dénonce : "le gangstérisme électoral des colonialistes" Monseigneur Guibert évêque de La Réunion, s'indigne : "climat d'immoralité, de compromission, de pressions abusives et de silences complices dans tous les domaines qui peu à peu s'instaurent dans un pays démocratique, lorsque la base même de la démocratie est faussée".

Le parti communiste réunionnais dépose une requête concernant la première et la deuxième circonscription devant le Conseil constitutionnel.


Résultats invalidés :

22 février 1963, le Conseil constitutionnel en raison des trop nombreuses irrégularités ayant entaché le scrutin de novembre 1962 invalide, les résultats de la première circonscription, élu Gabriel Macé et de la deuxième circonscription élu Marcel Vauthier.

Le Conseil constitutionnel : "dans une même commune, plusieurs bureaux de vote ont été composés à l'avance et que, de ce fait les électeurs qui soutenaient la candidature du requérant s'en sont trouvés exclus ; que dans une autre commune, des assesseurs et les délégués désignés par ce dernier ont été expulsés des bureaux de vote ou contraints de s'en aller sous la menace... qu'enfin le président d'un bureau de vote a lui-même rempli l'urne de bulletins qu'il avait préalablement préparés".

Des élections législatives partielles sont annoncées pour le 5 mai 1963. Les élections législatives de 1963 à La Réunion.



Liens commerciaux

Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Dimanche 27 Novembre 2022   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2022

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Liens commerciaux.

Booking.com




Annuaire La Réunion

Hotel La Réunion.

Gîte La Réunion.

Location voiture La Réunion.

Immobilier La Réunion.

Musée La Réunion.

Canyoning La Réunion.

Plongée La Réunion.

Loisir activité La Réunion.

Parapente La Réunion.