Case créole de La Réunion habitation logement département 974.

Case créole de La Réunion.


Case créole :: Premier habitat la Hutte :: Paillote :: Case en bois sous tôle :: Case Tomi :: Case Bourbon bois ::


Case créole de La Réunion


Case créole


La Réunion Case créole

Ce sont les charpentiers de marine qui construisirent les premières cases créoles. Elles sont l'élément le plus distinctif de l'architecture insulaire.

Les cases créoles se caractérisent par leurs varangues, terrasses couvertes et les lambrequins, frises en bois sculptées ou dentelle la case qui en outre leur fonction décorative, remplissent une fonction utilitaire, en piégeant les eaux de ruissellement s'écoulant de toit et en les faisant dégoutter verticalement en avant de la façade.

A la Réunion, la varangue désigne la véranda des maisons créoles. C'est d'Inde qu'est venue cette habitude de mettre le rez-de-chaussée des maisons à l'ombre. Une architecture adaptée aux pays de soleil, ainsi peut-on goûter la fraîcheur de l'air en n'étant ni dedans, ni dehors. L'art de cet espace intermédiaire a été poussé jusqu'à ses plus extrêmes raffinements lors de la grande époque coloniale. La varangue, c'est l'endroit frais et aéré où la famille se retrouve pour bavarder ou s'adonner à de menus ouvrages, l'espace où l'on peut recevoir avec moins de solennité que dans le grand salon.



La Réunion et son patrimoine architecturale.

Les premières paillotes des modèles venus de Madagascar ou d'Afrique.

A partir de 1730-1740, une architecture publique ou privée faisant appel à des techniques savantes, se développe avec l'arrivée de plus en plus importante de colons européens.

Au cours de la seconde moitié du XVIIIe siècle, un type architectural particulier apparaît, celui de la maison en charpente à plan massé, posée sur un soubassement en moellons avec une couverture à quatre pans fortement inclinés, dite " toiture à la française ".

A la fin du XVIIIe siècle, le néoclassicisme. Colonnes toscanes, piliers, pilastres, moulurations, losanges, bandeaux d'attiques.

Dans les années 1820 - 1830 les formes architecturales évoluent et apparaît l'un des grands principes architecturaux des maisons créoles traditionnelles, maison dotée d'une façade écran.

Les années 1940, de nouvelles tendances, la mode est aux lambrequins, garde-corps et autres éléments en bois ajourés ou en fonte de fer.

Maintenant : La case béton, l'habitat vertical...




Dernière mise à jour : Mardi 21 Février 2017   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2017

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Liens commerciaux.


Retrouvez La Réunion Mi aime a ou sur Google+