Histoire de La Réunion année 1689, Histoire de Bourbon La Réunion, les événements de l'année 1689.

Histoire de La Réunion année 1689

- Page précédente :: Année 1688 - Page puivante :: Année 1690


5 mai 1689, Henry Habert de Vauboulon embarque sur le Saint-Jean Baptiste, il vient d'être nommé gouverneur et grand juge à Bourbon par ordre du Roi, en remplacement de Jean-Baptiste Drouillard.

Galion

5 décembre 1689, Henry Habert de Vauboulon arrive dans l'île, accompagné de 12 hommes dont un capucin le Père Hyacinthe de Kerguelen, de Quimper, un garde-magasins de la Compagnie, Michel Firelin, 22 ans, des passagers parmi lesquels Elie Le Breton, 19 ans, de Locminé (Morbihan), Pierre Gonneau 25 ans serrurier, de Nevers et Augustin Panon.

Flotte de la Compagnie des Indes Orientales

11 décembre 1689, Henry Habert de Vauboulon est solennellement installé comme gouverneur pour sa Majesté et juge en dernier ressort et en toutes matières, de l'isle Bourbon.

Le nouveau gouverneur porte aussi des instructions très précises du Roi : assurer l'instruction religieuse de la population, assurer la sécurité des habitants contre, l'ennemi intérieur, les marrons, et l'ennemi extérieur, les forbans, stimuler le commerce, assurer un recensement périodique et inciter les colons, à faire la culture des fruits et denrées dont le débit leur sera le plus avantageux.

Henry Habert de Vauboulon

De Vauboulon est bien accueilli par la population, rassurée que le roi s’occupe encore de sa lointaine colonie.

Aux habitants assemblés, il apporte la réponse du Roi à la pétition de 1678. Le nouveau gouverneur est investi de pouvoirs importants pour, "en qualité de juge", trancher en dernier ressort "en toutes matières, tant civiles et criminelles que de police, commerce et navigation" et "jouir et user des honneurs et prérogatives, revenus et émoluments appartenant à ladite charge" (Ordre royal du 20 mars 1689). Il amène avec lui des denrées et des outils réclamés précédemment par la population, ainsi que des ouvriers.

Son premier acte politique est une amnistie et pardon générale de tous ceux qui avaient pu être responsables de la fuite de l'ancien responsable de Bourbon Jean Baptiste Drouillard. Il procède ensuite aux premières nominations de la nouvelle administration.

Michel Firelin devient procureur du Roi. Lettre de nomination écrite par le gouverneur le 24 décembre 1689 :

" Henry Habert Chevalier Seigneur de Vauboulon, Conseiller du Roy en ses Conseils Gouverneur pour Sa Majesté, et Juge en dernier ressort en toutes matières de l'Ile Bourbon, à tous présents et à venir. Nous par le pouvoir que le Roi nous a mis entre les mains de pourvoir qui bon nous semblera de la charge de Procureur du Roy dans cette Ile. Etant pleinement informés des bonnes vies et moeurs, de la religion Catholique Apostolique et Romaine, de la capacité, et fidélité du Sieur Firelin, l'avons commis et commettons pour le temps qu'il nous plaira, pour faire la fonction de la dite charge de Procureur du Roi, suivant les us et coutumes du Royaume de France, et jouir des honneurs, prérogatives, revenus et émoluments appartenant à la dite charge. Donné à St Denis Ile de Bourbon, le vingt quatrième décembre 1689. "

Jean-Baptiste Bidon greffier du tribunal. Le judiciaire voit le jour pour la première fois dans l'île.

Gilbert-Joseph de Blot de Chauvigny devient secrétaire du gouverneur.

Très vite la personnalité d'Henry Habert de Vauboulon se montre aux habitants de Bourbon, ils considère la population comme ses sujets, il est cupide, autoritaire et libidineux, il est venu aux îles pour faire fortune.. Sa première ordonnance interdit aux habitants de l’île "sur peine de la vie" de s’absenter de leur demeure ordinaire plus de quinze jours sans une permission écrite. Les Noirs, eux, ne pourront s'absenter plus d'un jour sans permission de leur maître ou encourent le fouet et le marquage à la fleur de lys (c'est-à-dire au fer rouge) puis la pendaison en cas de récidive.

23 décembre 1689, la seconde ordonnance de Vauboulon. Elle exige des habitants, sous peine de trente livres d'amende, d'envoyer leurs enfants comme apprentis auprès des ouvriers arrivés de France.

31 décembre 1689, un violent cyclone s’abat sur l’île. Le Saint-Jean Baptiste est brisé sur le rivage de Saint-Paul. Le capitaine Duboys-Dessablons incrimine directement le gouverneur qui l'aurait empêché de mettre le vaisseau à l'abri. " Monsieur de Vauboulon est la seule cause de ma perte " écrit-il le 19 février 1691. les onze cadavres charriés par la mer le 1er janvier 1690 dont les noms sont consignés dans le registre du Père Hyacinthe. constituent un mauvais augure pour les habitants. La révolte gronde. Les accusations gonflent. Le père Hyacinthe l'accuse d'être " un esprit brouillon, malfaisant, maling, fourbe, capricieux, menteur, qu'il se ressentait plus d'un cuistre que d'un homme d'honneur, malhonnête en tout...".



Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Samedi 17 Novembre 2018   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2018

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Booking.com




Hotels île Maurice.

Hébergements à Rodrigues.

Annuaire La Réunion

Hotel La Réunion.

Gîte La Réunion.

Location voiture La Réunion.

Immobilier La Réunion.

Musée La Réunion.

Canyoning La Réunion.

Plongée La Réunion.

Loisir activité La Réunion.

Parapente La Réunion.

Commerce La Réunion.

Restaurant La Réunion.