Histoire de La Réunion année 1769, Histoire de Bourbon La Réunion, les événements de l'année 1769.

Histoire de La Réunion année 1769

- Page précédente :: Année 1768 - Page puivante :: Année 1770


1769, la colonie est divisée en quartiers. On en dénombre six : Saint-Denis, Saint-Paul, Sainte-Suzanne, Saint-Benoît, Rivière d'Abord et le Pays-Brûlé. Les quartiers regroupant donc les neuf paroisses existantes. Les quartiers sont autorisés à fournir des hommes pour une milice dont la constitution enchante les Bourdonnais.

28 avril 1769, protection des cultures. Règlement qui oblige chaque habitant à fournir douze têtes d'oiseaux à gros becs, et quarante-huit queues de rat, par année et par esclave.

Juillet 1769. Le commissaire ordonnateur de bourbon, Honoré de Crémont établit à Saint-Paul une chaussée, avec un large fossé, faisant suite au chemin public, le long de l'étang. Cette chaussée, formée dans le but unique de retenir les eaux marécageuses de l'étang et d'assainir ainsi le quartier, devait avoir trente pieds de largeurs. Cette chaussée devient dans les années suivantes la rue de la Chaussée Royale et de belles maisons s'établissent sur ses côtés.

25 novembre 1769, les délégués des quartiers sont réunis à Saint-Denis pour débattre des problèmes de la colonie. A l'unanimité, l'assemblée demande qu'un député résidant à Paris puisse veiller aux affaires de la colonie. De Saint-Janvier devient ainsi le premier député de Bourbon.

1769, Joseph Hubert, botaniste et naturaliste fait un voyage à l'Île de France où Pierre Poivre est alors intendant Général des îles de France et de Bourbon. Ce dernier remarque l'intérêt du jeune homme, pour les arbres exotiques qu'il a réunis dans le jardin des Pamplemousses. Reconnaissant un ami de la nature, il l'invite à enrichir son pays de ces végétaux, en faisant mettre à sa disposition des plants de différentes espèces et en lui enseignant les soins nécessaires pour les acclimater. ce fut le début d'une longue amitié. Joseph Hubert vouera toute sa vie une admiration et une reconnaissance sans bornes à cet homme qui a donné les épices aux Mascareignes.

Joseph Hubert, botaniste et naturaliste

1769. Le commissaire ordonnateur de bourbon, Honoré de Crémont fait dévier les eaux perdues de la Rivière Saint-Denis et passer un canal latéral longeant le rempart Est de la ville, une notable portion qui est contenue par une digue en pierres, et qui fait mouvoir les roues de plusieurs moulins à blé. Afin de conserver ce grain, si facile à se détériorer dans ces climats, et de le soumettre à une dessiccation nécessaire, il fit construire un magasin de cent pieds de long pouvant contenir cent cinquante milliers de blé, sur les bords du rempart de la rivière Saint-Denis.



Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Lundi 11 Novembre 2019   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2019

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Booking.com




Hotels île Maurice.

Hébergements à Rodrigues.

Annuaire La Réunion

Hotel La Réunion.

Gîte La Réunion.

Location voiture La Réunion.

Immobilier La Réunion.

Musée La Réunion.

Canyoning La Réunion.

Plongée La Réunion.

Loisir activité La Réunion.

Parapente La Réunion.

Commerce La Réunion.

Restaurant La Réunion.