Randonnée : Barrage de Takamaka Saint-Benoît La Réunion.

Randonnée : Barrage de Takamaka secteur Saint-Benoît La Réunion.

A voir. A faire. A visiter à Saint-Benoît La Réunion.



Cascades Vallée de Takamaka La Réunion


Plate forme de l'usine hydro électrique de Takamaka.


Piton Dorseuil 734 m vallée de Takamaka La Réunion.

Randonnée : Barrage de Takamaka.

- Nom : Barrage de Takamaka.
- Situation : Takamaka Saint-Benoît.
- Durée : 2 h.
- Distance : 4 km.
- Dévinelé positif : 345 m.
- Type : A. R.
- Difficulté : Moyennement facile.



Situation Barrage de Takamaka.

Depuis Saint Denis, direction Bras-Panon, puis prendre la sortie Abondance et Takamaka la D53. Traverser l'Abondance et continuer sur la route en lacets jusqu’en haut où se trouve la plate-forme EDF.



Randonnée Barrage de Takamaka.

Attention ce parcours de rando est souvent fermé, surtout lors de la saison des pluies, de Décembre à Avril, si vous observez un ciel sombre et chargé ne vous risquez surtout pas à descendre dans le lit de cette rivière. Cette région de l’île est une zone où la montée des eaux est des plus importantes et des plus soudaines.

Le sentier débute à l'extrémité de la plate-forme et suit le flanc du rempart. Après quelques centaines de mètres, descendez à gauche en direction de Takamaka 1 et de bébour.

Vous traversez alors de nombreux ruisseaux jusqu'à la passerelle franchissant le Bras Patiente et sa superbe cascade. Deux cent mètres après cette passerelle, descendez de nouveau à gauche vers le barrage de Takamaka 1. Vous quittez ainsi le chemin qui rejoint Bébour par l'îlet Bananes.

Il ne vous reste qu'une quinzaine de minutes pour atteindre le barrage. Prévoyez de partir tôt, la pluie arrivant souvent en milieu de journée. Comptez une bonne heure pour revenir par le même itinéraire à votre point de départ.

Attention : Suivez les consignes de sécurité liées à l'exploitation hydroélectrique.



La vallée de Takamaka et la centrale électrique.

Ce nom mondialement connu depuis la construction de la centrale électrique, est à l'origine celui d'un arbre, le Takamaka Calophyllum inophyllum L., que l'on trouve toujours dans les forêts de la région Basse de l'île.

Longeant les canyons profonds de la rivière des Marsouins, la vallée de Takamaka vous mène au cœur d'un paradis tropical, le cadre est unique avec montagnes abruptes, cascades et bassins. Le site détient le record mondial de pluviométrie, 6 mètres par an.

L'idée d'utiliser les eaux de la rivière des Marsouins et de faire un barrage remonte aux années 1920, la route actuelle n'existait pas et le site n'était connu que des forestiers et habitants de la Plaine des Palmistes. De la Plaine, deux sentiers très difficiles y conduisaient, celui du Bras Cabot et celui de l'îlet à Bananes.

En 1925, faisant appel aux capitaux réunionnais, se constituent la société Hydro Électrique Réunionnaise. Les pionniers sont pour les études, Luc Dupont, Raoul Cazal et M. de Villèle. On songeait alors à utiliser les trois cents mètres de chute pour alimenter des turbines que l'on avait acheté à l'Allemagne sur des dommages de guerre. La centrale devait être construite au bord de la rivière et la conduite aurait alimenté en outre une usine d'engrais.

On commença les travaux en 1928, mais il y eut un crach financier et la société dut se dissoudre. Le projet resta dans l'oubli de 1930 à 1948, année où l'on en reparla, lors d'une mission de l'Électricité de France. M. Cacherat reprit en 1954 les études hydrologiques, topologiques et hydrographiques. le projet fut évalué à 2 milliards 400 millions F. A près bien des difficultés l'argent fut trouvé et on commença les travaux en 1964. Les études avaient duré dix ans. On abandonna totalement le projet initial en modifiant les prises d'eau.

Le barrage est fait en amont de cinq cascades : l'Arc en ciel, Surplomb, Petit et Grand Gingembre, et petit Cimetière. On utilisa, en l'aménageant, la plate forme naturelle qui se trouve à 552 mètres au dessus de la rivière. On a construit un plan incliné du haut du rempart, jusqu'à cette plate forme par lequel tous les matériaux ont été descendus. L'usine est souterraine et accessible par un puits, dans lequel descendent un monte charge et un ascenseur. Pour la construction de l'usine, 1 500 hommes furent employés.

Plus d'informations sur la centrale de Takamaka : Centrale de Takamaka.



Randonnées dans le secteur de Saint-Benoît.

Randonnée îlet Bethléem  Randonnée Barrage de Takamaka  Randonnée Circuit des Ravenales  Randonnée Grand-Étang 

Randonnées de La Réunion.


Dernière mise à jour : Mercredi 13 Décembre 2017   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2017

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Liens commerciaux.


Retrouvez La Réunion Mi aime a ou sur Google+