Alocasia macrorrhizos (L.) G. Don, Oreilles d'éléphant, Songe papangue, Famille : Araceae - Aracées.

Alocasia macrorrhizos (L.) G. Don

Oreilles d'éléphant, Songe papangue

Espèce potentiellement envahissante à La Réunion.

- Nom commun : Oreilles d'éléphant, Songe papangue.
- Autre nom : Alocasie à grosses racines. Songe caraïbe. Songe caribe. Taro géant.
- Nom scientifique : Alocasia macrorrhizos (L.) G. Don.
- Synonymes :
- Alocasia indica (Lour.) Spach.
- Arum indicum Lour.
- Arum macrorrhizon L.
- Ordre : Alismatales.
- Famille : Araceae - Aracées :: 16 espèces sur le site.
- Sous-famille : Aroideae.
- Tribu : Colocasieae.
- Genre : Alocasia (Schott) G. Don. - Origine : Asie.



Oreilles d'éléphant, Songe papangue. Alocasia macrorrhizos.


Alocasia macrorrhizos. Oreilles d'éléphant, Songe papangue.

Alocasia macrorrhizos (L.) G. Don., appartient à la famille des Araceae à la sous-famille des Aroideae et au genre Alocasia qui comprend environ 80 espèces indigènes à l'Asie tropicale et subtropicale et de l'Australie orientale.


Origine, distribution Alocasia macrorrhizos.

Alocasia macrorrhizos est originaire du Sri Lanka, de l'Inde à la Malaisie, cette espèce est largement cultivée, dans de nombreuses régions tropicales et subtropicales, elle est utilisée comme plante ornementale, pour les cultures vivrières, et comme aliments pour les animaux. Parfois naturalisée Alocasia macrorrhizos est répertoriée comme invasive à Cuba, Nouvelle-Zélande, et plusieurs îles dans le Pacifique, y compris Hawaï, Fidji, Polynésie française, Nouvelle-Calédonie et Palau. La plante est variable avec notamment plusieurs variétés horticoles.



Alocasia macrorrhizos à La Réunion.

Alocasia macrorrhizos nommée à La Réunion, songe papangue ou songe caraïbe est une plante qui a une place de choix dans les jardins créoles, en effet elle a la vertue de porter chance.

Introduite à La Réunion pour la culture, fréquente dans les potagers pour ses rhizomes comestibles Alocasia macrorrhizos, le songe papangue s'est sténonaturalisée (se dit d’une plante naturalisée se propageant localement en se mêlant à la flore indigène) dans l'île. Alocasia macrorrhizos est une espèce considérée comme potentiellement envahissante. L'espèce se décline en deux sous-espèces :

- Alocasia macrorrhizos (L.) G. Don var. macrorrhizos.
- Alocasia macrorrhizos (L.) G. Don var. variegata (K. Koch et C.D. Bouché) Furtado.


Description Alocasia macrorrhizos.

Cette plante tropicale originaire d'Asie est une plante vivace herbacée à rhizomes tuberculeux, elle peut atteindre dans son aire d'origine environ 4 m de hauteur. La particularité de cette plante est de ne pas avoir de tige.

De son rhizome naissent des feuilles portées par un pétiole érigé d'environ 1 mètre. Les feuilles entières sont très échancrées à la base en deux lobes distincts, elles sont en forme de lance à leur sommet, elles se tiennent à l'horizontale. Les plus grandes feuilles peuvent mesurer 1.80 m.

L'inflorescence du songe papangue mesure jusqu'à une vingtaine de centimètre de longueur, elle est composée d'une spathe vert-pâle entourant un spadice blanc, faisant ressembler cette inflorescence à celle d'un Arum. Sur la partie inférieure se trouvent les fleurs femelles, sur la partie supérieure les fleurs mâles, les fleurs femelles et les fleurs mâles sont séparées par une partie médiane stérile. La floraison se produit généralement au cours de la deuxième année de croissance.

Le Fruit globuleux ou ovoïde est une baie charnue, rouge à maturité.

Cette plante est parfois appelée taro géant, car elle est semblable d'aspect au taro, Calocasia esculenta.



Utilisation culinaire Alocasia macrorrhizos.

Les tubercules de Alocasia macrorrhizos sont comestibles à condition que la cuisson soit très longue (plusieurs heures) car la plante est toxique dans toutes ses parties. Dans les îles du Pacifique, les tubercules sont grillées, cuites ou bouillies et mangées comme une source d'amidon. En Asie du sud-est le tubercule de la tige est épluché, coupé en morceaux et mangé comme un légume après la cuisson.


Multiplication Alocasia macrorrhizos.

Alocasia macrorrhizos se multiplie par ses graines et par voie végétative bulbes, tubercules, et drageons.


Culture, entretien Alocasia macrorrhizos.

Alocasia macrorrhizos préfère pousser dans les climats tropicaux et subtropicaux humides, des températures inférieures à 10 ° C sont préjudiciables à sa croissance. L'espèce pousse dans une grande variété de types de sols, allant de sols sableux bien drainés à des sols argileux profonds, bien drainés, mais elle ne tolère pas les sols gorgés d'eau. Alocasia macrorrhizos peut croître dans des habitats allant du plein soleil à l'ombre et tolère également jusqu'à 4 mois de sécheresse.


16 espèce(s) dans la famille des Araceae - Aracées

2 espèce(s) dans le genre Alocasia

Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Jeudi 27 Juin 2019   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2019

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Mi-aime-a-ou.com ne peut prendre aucune responsabilité concernant les effets nocifs de l'utilisation des plantes. Sollicitez toujours l'avis d'un professionnel avant d'utiliser une plante médicinale.





Les dernières pages ajoutées :


Flueggea virosa (Roxb. ex Willd.) Royle
Flueggea virosa (Roxb. ex Willd.) Royle

Ficus pumila L
Ficus pumila L

Hypoestes phyllostachya Baker
Hypoestes phyllostachya Baker

Senecio tamoides DC
Senecio tamoides DC

Ravenea glauca Jum. & H.Perrier
Ravenea glauca Jum. & H.Perrier

Euphorbia marginata Pursh
Euphorbia marginata Pursh