Hura crepitans L, Arbre dauphin ou Sablier des Antilles, Famille : Euphorbiaceae - Euphorbiacées.

Hura crepitans L

Arbre dauphin ou Sablier des Antilles

- Nom commun : Arbre dauphin ou Sablier des Antilles.
- Nom à La Réunion : Arbre dauphin. Arbre à Dauphins.
- Autre nom : Bois diable. Pet du diable. Bombardier. Sablier. Paresseux. Assacou. Jabillo. Noyer d'Amérique. ajuapar. Buis de sable.
- Nom angais : Dynamite tree, monkey no climb.
- Nom scientifique : Hura crepitans L.
- Synonymes :
- Hura brasiliensis Willd.
- Hura senegalensis Baill.
- Hura strepens Willd.
- Ordre : Malpighiales.
- Famille : Euphorbiaceae - Euphorbiacées :: 41 espèces sur le site.
- Genre : Hura L. 1 espèce(s) dans le genre Hura
- Espèce: Hura crepitans.
- Origine : Amérique tropicale.



Hura crepitans. Arbre dauphin, Sablier des Antilles


Tronc : Hura crepitans. Arbre dauphin, Sablier des Antilles


Fleur mâle : Hura crepitans. Arbre dauphin, Sablier des Antilles


Fruit : Hura crepitans. Arbre dauphin, Sablier des Antilles


Fruit : Hura crepitans. Arbre dauphin, Sablier des Antilles


Hura crepitans


Fleur femelle. Hura crepitans.


Hura crepitans L, appartient à la famille des Euphorbiaceae et au genre Hura qui comprend deux espèces originaires d'Amérique du Sud, de l'Amérique centrale et des Antilles :

- Hura crepitans L.
- Hura polyandra Baill.

Hura crepitans comme beaucoups d'euphorbiacées possède dans ses tissus une substance laiteuse caractéristique de la famille.


Toxicité, utilisation Hura crepitans L :

Attention son suc laiteux jaune est dangereux, il est nommé latex car il est composé de lectines : stérols, tri-terpènes qui ont la propriété de provoquer des dermatites. Son latex toxique peut entraîner une cécité temporaire et des brûlures s'il est mis en contact avec les yeux ou la peau. Ce liquide contient du malate acide de potasse, du gluten, une huile essentielle de vésicente, du nitrate de potasse, du malate de chaux, de l'osmazôme et un principe âcre.

On rapporte que les Indiens " Caraïbes " enduisaient certaines de leurs flèches de guerre avec le latex du Hura crepitans. Ces pointes de flèches empoisonnées en bois dur étaient découpées de façon à se rompre et persister dans le corps de l'ennemi provoquant la mort en quelques jours. Les autochtones l’utilisent pour pêcher en empoisonnant les cours d’eau.

L'ingestion de 2 à 3 graines provoque des troubles digestifs. En cas d'intoxication plus sévère, apparaît une tachycardie, des troubles de la vision, une confusion mentale et des convulsions qui peuvent précéder le décès.

La fumée produite par la combustion de son bois est également irritante.


Hura crepitans porte de nombreux noms vernaculaires :

- Sablier des Antilles : il porte le nom de sablier des antilles car les colons d'Amérique se servaient de son fruit comme un récipient à sable pour soupoudrer les écrits réalisés à la plume. Pour cela il faut avant la complète maturité du fruit, l'entourer d'une ficelle pour l'empêcher de se développer, l'obligeant ainsi de mûrir comprimé, ensuite le vider, le faire bouillir dans de l'huile, le faire sécher pour obtenir le récipient à sable.

- Arbre dauphin, arbre à dauphins : nom commun donné à La Réunion à Hura crepitans, cette appellation vient du fait que ses carpelles sont très prisées artisanalement car elles permettent la réalisation rapide d'un petit dauphin, souvent porté en pendentif.

- Sablier : car au Suriname, il pousse sur un sol sableux, en région côtière.

- Pet de Diable, Bombardier et son nom anglais, Dynamite tree : lui vient de ses fruits en forme de sphère qui explosent bruyamment et violemment quand ils sont mûrs et projetés loin de l'arbre.

- Bois-diable : car les bûcherons le saignent pour le débarrasser de sa sève caustique.

- Monkey no climb : son tronc est couvert de piquants coniques ou un singe ne peut grimper.

- Paresseux : L’arbre produit une ombre très dense sous laquelle il est agréable de se reposer. Ainsi, cet arbre accueille cultivateurs, villageois et paresseux qui y passent tout leur temps.


Hura crepitans à La Réunion :

Hura crepitans, l'arbre Dauphin est présent à La Réunion uniquement à l'état cultivé.


Description Hura crepitans :

Hura crepitans est majestueux avec un tronc droit, de dimension variable il peut mesurer 30 et même 45 m de hauteur. Son tronc peut avoir un diamètre de 80 cm à 1,50 m. Son bois, beige ou gris olivâtre claire est connu sous le nom de Acacu, il sert à la fabrication de boîtes, de contre-plaqué et de meubles.

A La Réunion dans les jardins créoles, l'arbre dauphin est souvent taillé pour éviter un développement important.

Son écorce grise est parsemée d’épines coniques. Les branches sont marquées par les cicatrices foliaires.

Les feuilles sont persistantes, simples, alternes, dentées. Elles sont d'un beau vert avec des pétioles aussi grandes que la feuille. Elles sont ovales, échancrées en coeur à leur base et acuminées. Elles présentent 10 à 16 paires de nervures secondaires saillantes. La première paire de nervure est inversée. Le pétiole est muni de 2 glandes placées sous le limbe de la feuille. Les feuilles juvéniles ont la particularité de se rouler en dedans sur elles-mêmes.

Hura crepitans est une plante monoïque aux fleurs rouges.

Les fleurs mâles sont imbriquées sur un chaton qui pend à l'extrémité d'un long pédoncule terminale.

Les fleurs femelles sont solitaires, elles naissent à l’extrémité des branches. Son calice en forme de coupole est connecté à une colonne se terminant par un disque.

Le fruit a l'aspect d'une petite citrouille. Autour de l'axe central, il y a 12 carpelles disposées radiallement. Dans l'artisanat les carpelles sont utilisés pour la confections de colliers ou de boucles d'oreilles après découpage on peut en faire des dauphins en sculptant ces carpelles. Les graines en forme de disques sont enfermées entre deux petites valves courbées ligneuses. Elles vont subsister jusqu'au début de la saison des pluies et une fois au contact de l'eau, elles volent littéralement en éclats. Ce phénomène s'accompagne d'un bruit très particulier d'où l'adjectif de crepitans définissant l'espèce. C'est ainsi que les graines sont disséminées sur de grandes distances.

Hura crepitans L. Fleur femelle.

Hura crepitans L. Fleur mâle.
Photos 1-2 : © Le webmaster.

Hura crepitans L. Arbre dauphin. Sablier des Antilles.

Hura crepitans L. Tronc.

Hura crepitans L. Fruit.

Hura crepitans L. Fruit.

Hura crepitans L.
Photos 3-4-5-6-7 : © Michel Gilson.


41 espèce(s) dans la famille des Euphorbiaceae - Euphorbiacées

1 espèce(s) dans le genre Hura

Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Samedi 24 Août 2019   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2019

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Mi-aime-a-ou.com ne peut prendre aucune responsabilité concernant les effets nocifs de l'utilisation des plantes. Sollicitez toujours l'avis d'un professionnel avant d'utiliser une plante médicinale.





Les dernières pages ajoutées :


Flueggea virosa (Roxb. ex Willd.) Royle
Flueggea virosa (Roxb. ex Willd.) Royle

Ficus pumila L
Ficus pumila L

Hypoestes phyllostachya Baker
Hypoestes phyllostachya Baker

Senecio tamoides DC
Senecio tamoides DC

Ravenea glauca Jum. & H.Perrier
Ravenea glauca Jum. & H.Perrier

Euphorbia marginata Pursh
Euphorbia marginata Pursh