Tropaeolum majus L, Grande capucine, espèce adventive et envahissante à La Réunion, Famille : Tropaeolaceae - Tropaeolacées.

Tropaeolum majus L

Grande capucine

Espèce adventive et envahissante à La Réunion.

- Nom commun : Grande capucine.
- Autre nom : Cresson du Pérou. Cresson des Indes. Cresson des Jésuites.
- Nom à La Réunion : Capucine. Nasturtium.
- Nom scientifique : Tropaeolum majus L.
- Synonymes :
- Cardamindum majus Moench.
- Tropaeolum pinnatum Andrews.
- Tropaeolum quinquelobum Bergius.
- Trophaeum majus (L.) Kuntze.
- Ordre : Brassicales.
- Famille : Tropaeolaceae - Tropaeolacées :: 1 espèces sur le site.
- Genre : Tropaeolum L. 1 espèce(s) dans le genre Tropaeolum
- Espèce : Tropaeolum majus.
- Origine : Amérique du Sud.



Tropaeolum majus. Grande capucine


Tropaeolum majus. Fleur avec son éperon


Tropaeolum majus. Feuille


Fleur rouge de grande capucine


Tropaeolum majus L, appartient à la famille des Tropaeolaceae et au genre Tropaeolum L., qui comprend plus de 80 espèces originaires de l'Amérique du Sud et centrale.


Origine répartition Tropaeolum majus L :

Originaire de l'Amérique du sud : Andes, Bolivi, Colombie, Tropaeolum majus L., a été introduit comme plante ornementale dans de très nombreuses régions où l'espèce s'est parfois naturalisée.


Tropaeolum majus à La Réunion :

Tropaeolum majus, la grande capucine a été introduite à La Réunion comme plante d'ornement dans les jardins créoles. L'espèce très bien acclimatée se retrouve aujourd'hui assez fréquemment dans les hauts de l'île, dans les zones humides, sur les bords des chemins, bords des routes, et talus, et devient même une espèce adventice,


Nuisibilité Tropaeolum majus à La Réunion :

Tropaeolum majus est une adventice, une mauvaise herbe, dans certaines cultures, notamment dans les champs de canne à sucre au-dessus de 500 mètres d'altitude. Tropaeolum majus est inscrit dans la liste des espèces envahissantes de La Réunion, niveau 3 sur 5 : niveau 3 : taxon exotique (ou cryptogène) envahissant se propageant uniquement dans les milieux régulièrement perturbés par les activités humaines (bords de route, cultures, pâturages...) avec une densité plus ou moins forte.


Description Tropaeolum majus L :

Tropaeolum majus L. possède une racine tubéreuse, l'espèce produit de nombreuses tiges cylindriques, charnues qui rampent puis s'enroulent à tout support se trouvant sur leur passage, les tiges peuvent atteindre plus de 3 mètres de longueur.

Les feuilles sont alternes, portées par un long pétiole dressé. Elles sont peltées, le pétiole s'insère au milieu de limbe. Le limbe marqué par des nervures blanchâtres est subcirculaire, un peu lobé sur sa marge. Les feuilles froissées dégagent une forte odeur.

Les fleurs de couleur rouge, jaune, orange ou crème sont hermaphrodites, axillaires et solitaires. Elles sont portées par un pédoncule dressé, plus long que le pétiole des feuilles, celui-ci prend naissance à l'aisselle des feuilles. Les fleurs sont en forme d'un entonnoir ouvert. La corolle possède de riches couleurs, elle est dissymétrique, formée de 5 pétales dentelés, froissés, striés à leur base. La corolle se prolonge par un éperon, sorte de tube creux, étroit et allongé formant un prolongement de la fleur et contenant du nectar.

Les fruits sont des triakènes globuleux renfermant des graines.


Utilisation alimentaire Tropaeolum majus L :

Les boutons floraux, voire les jeunes fruits s'utilisent en guise de câpres, ils sont conservés dans du vinaigre. En effet, la capucine contient un hétéroside soufré et un enzyme, la myrosine. La mise en contact de ces deux composées en présence d'eau libère de l'isothyocyanate de benzyle responsable de l'arôme des boutons et des fruits.

En gastronomie, les jeunes feuilles et les fleurs de la grande capucine qui ont une saveur piquante et aromatique, sont ajoutées crues aux salades, sauces et mayonnaise, le goût est proche de celui du cresson de fontaine.

La graine mûre peut être broyé en une poudre et utilisé comme un substitut du poivre. La graine contient 26% de protéines et 10 % d'huile.


Utilisation médicale Tropaeolum majus L :

La grande capucine est riche en vitamine C, elle a des propriétés antiseptique, stimulante, expectorante et diurétique.


Tropaeolum majus lutte biologique :

Les grandes capucines ont pour particularité d'attirer les pucerons. Elles sont souvent plantées à proximité d'autres plantes, les capucines se couvrent de ces insectes piqueurs et suceurs, tandis que les plantes avoisinantes restent intactes.

Tropaeolum majus L. Grande capucine.

Tropaeolum majus L.

Tropaeolum majus L.

Tropaeolum majus L.


1 espèce(s) dans la famille des Tropaeolaceae - Tropaeolacées

1 espèce(s) dans le genre Tropaeolum

Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Mardi 17 Septembre 2019   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2019

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Mi-aime-a-ou.com ne peut prendre aucune responsabilité concernant les effets nocifs de l'utilisation des plantes. Sollicitez toujours l'avis d'un professionnel avant d'utiliser une plante médicinale.





Les dernières pages ajoutées :


Flueggea virosa (Roxb. ex Willd.) Royle
Flueggea virosa (Roxb. ex Willd.) Royle

Ficus pumila L
Ficus pumila L

Hypoestes phyllostachya Baker
Hypoestes phyllostachya Baker

Senecio tamoides DC
Senecio tamoides DC

Ravenea glauca Jum. & H.Perrier
Ravenea glauca Jum. & H.Perrier

Euphorbia marginata Pursh
Euphorbia marginata Pursh