Begonia minor Jacq, Bégonia blanc, Famille : Begoniaceae - Begoniacées.

Begonia minor Jacq

Bégonia blanc

Espèce potentiellement envahissante à La Réunion.

- Nom commun : Bégonia blanc.
- Nom scientifique : Begonia minor Jacq.
- Begonia nitida Aiton.
- Begonia nitida var. discolor Otto & A.Dietr.
- Begonia nitida var. pilosula A.DC.
- Begonia nitida var. speciosa Regel.
- Begonia speciosa A.DC.
- Ordre : Cucurbitales.
- Famille : Begoniaceae - Begoniacées :: 2 espèces sur le site.
- Genre : Begonia L.
- Section : Begonia sect. bégonia
- Origine : Antilles. Jamaïque.



Begonia minor Jacq.


Begonia minor Jacq.


Begonia minor Jacq.


Begonia minor Jacq appartient au genre begonia qui comprend près de 900 espèces et constitue la presque quasi totalité de la famille des Bégoniacées. Begonia minor Jacq a été décrit et dénommé par le botaniste néerlandais Nikolaus Joseph von Jacquin et publié en Collectanea . 1: 126. 1786 [1787]. De nombreuses espèces de bégonia ont été utilisées pour l'obtention de milliers de variétés horticoles.


Origine, répartition Begonia minor Jacq.

Originaire des Antilles de la Jamaïque, Begonia minor Jacq a été introduit comme plante ornementale dans de nombreuses régions tropicales où l'espèce s'est parfois naturalisée.


Begonia minor à La Réunion.

Begonia minor a été introduit à La Réunion à des fins ornementales, il est présent dans les jardins créoles. L'espèce sortie des jardins s'est sténonaturalisée dans les zones plutôt humides, ravines, bords de sentier, talus. Begonia minor est considéré à La Réunion comme potentiellement envahissant.


Description de Begonia minor.

Begonia minor est une plante herbacée pérenne. Ses racines traçantes donnent naissances à des tiges cylindriques d'un beau vert tendre à la base, rougeâtres aux extrémités. La plante peut atteindre 2 m de hauteur.

Les tiges portent des feuilles alternes, longuement pétiolées et entières. Elles sont de forme ovale ou elliptique, incurvées, de couleur vert brillant sur la face supérieure, plus pâle sur la face inférieure. La marge est largement crénelé, la nervation plus claire bien apparente.

Les inflorescences sont portées par de longs pédoncules de couleur rouge rouille qui se divise en plusieurs branches. Les fleurs mâles possèdent quatre tépales blancs, ceux du couple externe sont presque de forme circulaire, ceux de l'intérieur sont obovales. Les fleurs femelles possèdent 4 ou 5 tépales blancs, elliptiques ou obovales.

Ses fruits sont tout à fait remarquables, car ils ont une forme presque unique. Le fruit est une capsule trigone, ailée, à trois loges polyspermes s'ouvrant grâce à trois valves membraneuses. Les graines sont très nombreuses.


Multiplication de Begonia minor.

Begonia minor se multiplie par ses graines. La plante se multiplie aussi par le développement des stolons.


Utilisation médicinale de Begonia minor.

Begonia minor est utilisé dans son aire d'origine comme plante médicinale. La plante contient de l’acide oxalique et de l’acide malique. Une tisane préparée à partir des parties aériennes apaise les tempéraments bilieux, si l’on y ajoute les racines, elle ranime la circulation chez les victimes de scorbut et d’engorgements. Les feuilles seules, à l’inverse, tempèrent une trop grande activité du sang et leur acidité modère la fermentation bilieuse et apaise la soif des fiévreux. Les feuilles peuvent être ajoutées aux plantes crucifères et antiscorbutiques et associées à la teinture de mars ou tout autre oxyde de fer pour rendre la préparation plus efficace. Les feuilles acides combinées à celles des crucifères forment un sel neutre utile dans les maladies chroniques et le scorbut. D’après A. Duchesne, le suc de cette espèce serait dépuratif et rafraîchissant. En 1865, Le Bon Jardinier indique la possibilité d’utiliser les feuilles de cette espèce originaire des Antilles pour remplacer l’oseille en raison de leur saveur assez acide.


2 espèce(s) dans la famille des Begoniaceae - Begoniacées

2 espèce(s) dans le genre Begonia

Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Jeudi 14 Novembre 2019   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2019

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Mi-aime-a-ou.com ne peut prendre aucune responsabilité concernant les effets nocifs de l'utilisation des plantes. Sollicitez toujours l'avis d'un professionnel avant d'utiliser une plante médicinale.





Les dernières pages ajoutées :


Impatiens niamniamensis Gilg
Impatiens niamniamensis Gilg

Ruellia devosiana Jacob-Makoy ex E.Morren
Ruellia devosiana Jacob-Makoy ex E.Morren

Melicope borbonica (Bory) T.G.Hartley
Melicope borbonica (Bory) T.G.Hartley

Flueggea virosa (Roxb. ex Willd.) Royle
Flueggea virosa (Roxb. ex Willd.) Royle

Ficus pumila L
Ficus pumila L

Hypoestes phyllostachya Baker
Hypoestes phyllostachya Baker