Dombeya acutangula Cav, Mahot tantan, Mahot des bas, espèce endémique des Mascareignes, Famille : Malvaceae - Malvacées.

Dombeya acutangula Cav

Mahot tantan, Mahot des bas

Espèce endémique des Mascareignes.

- Nom commun : Mahot acutangulé.
- Nom à La Réunion : Mahot tantan, Mahot des bas.
- Autre nom à La Réunion : Ti mahot. Bois de guinguade. Mahot découpé.
- Nom scientifique : Dombeya acutangula Cav.
- Synonymes :
- Dombeya angulata Cav.
- Dombeya tiliifolia Cav.
- Dombeya palmata Cav.
- Dombeya palmatiformis Arènes.
- Ordre : Lamiales.
- Famille : Malvaceae - Malvacées :: 50 espèces sur le site.
- Sous-famille : Dombeyoideae.
- Genre : Dombeya Cav. 7 espèce(s) dans le genre Dombeya
- Espèce : Dombeya acutangula.
- Origine : Endémique des Mascareignes.



Dombeya acutangula subsp. Rosea.


Dombeya acutangula Cav.


Dombeya acutangula Cav.


Dombeya acutangula Cav, appartient à la famille des Malvaceae et au genre Dombeya Cav., qui comprend plus de 250 espèces qui sont originaires de Madagascar, des Mascareignes (La Réunion, Maurice, Rodrigues) et du continent africain.


Origine de Dombeya acutangula Cav :

Dombeya acutangula Cav. est une espèce endémique des Mascareignes : Maurice, Réunion, Rodrigues. Dombeya acutangula est une espèce vulnérable à La Réunion et en danger critique d’extinction à Maurice et Rodrigues. À Maurice, seules quelques populations fragmentées subsistent et à Rodrigues, l’espèce est considérée comme éteinte dans la nature.

Cette espèce est polymorphe, dans la Flore de La Réunion publiée en 1895 par Eugène Jacob de Cordemoy, médecin et botaniste français originaire de l'île de La Réunion, Cordemoy reprend les espèces distinguées par Cavanilles (1787) et reconnaît quatre espèces dans le groupe de Dombeya acutangulata. Ces différents concepts sont aujourd'hui regroupés au sein d'une seule espèce, polymorphe, Dombeya acutangula Cav. L'épithète acutangula désigne des feuilles acutangulées qui présentent des angles aigus et vifs.

Cette espèce Dombeya acutangula Cav, est divisée par les botanistes en deux sous-espèces :

- Dombeya acutangula Cav. subsp. acutangula, endémique de La Réunion et de Rodrigues, à fleurs blanches (rarement teintées de rose).

- Dombeya acutangula subsp. Rosea, aux fleurs roses endémique de Maurice.

Les botanistes distinguent aussi deux variétés différentes au sein de Dombeya acutangula Cav. subsp. acutangula, en fonction de la forme des feuilles des spécimens juvéniles :

- Dombeya acutangula Cav. subsp. acutangula var. acutangula.

- Dombeya acutangula Cav. subsp. acutangula var. palmata (Cav.) Arènes.


Dombeya acutangula à La Réunion :

Dombeya acutangula est à la Réunion une espèce typiquement mégatherme et semi-xérophile, associée aux régions chaudes et sèches de l'ouest de l'île. La variété palmata est en forte régression à La Réunion depuis une quinzaine d’années et elle est donc spécifiquement considérée comme en danger critique d’extinction.


Description de Dombeya acutangula :

Les mahots de cette espèce sont des arbrisseaux ou de petits arbustes ne dépassant pas 4 mètres de haut. Le port est buissonant du fait de la présence de nombreux rejets à la base du tronc principal. L’ensemble des organes en croissance est couvert d’une pilosité peu dense composée de petits poils étoilés brunâtres à blancs.

Les feuilles pétiolées sont alternes et simples, variation importante de la forme des feuilles selon les variétés ( acutangula et palmata ).Les feuilles juvéniles : limbe soit palmatifide, soit palmatilobé couvert d'un duvet, d'un brun rougeâtre qui disparaît à mesure que les feuilles vieillissent. Les feuilles adultes : limbe cordé à la base, acuminé ou tricuspidé au sommet (avec trois pointes), mais pouvant aller jusqu’à 5 pointes, à marge crénelée à faiblement crénelée, limbe marquées de sept nervures longitudinales, bien prononcées. Les pétioles égalent les feuilles en longueur, leur base est munie de deux stipules de forme variable mais le plus souvent elliptique.

Inflorescence en doubles cymes scorpioïdes. Elle comprend une vingtaine de fleurs blanches (rarement teintées de rose) hermaphrodites d’environ 2 cm. de diamètre.

Les fruits sont des capsules à cinq côtes, entourées du calice et de la corolle, persistants, secs et bruns.

Photos : Dombeya acutangula subsp. Rosea, aux fleurs roses endémique de Maurice. Photos réalisées à La Réunion, espèce cultivée dans un jardin créole.

Dombeya acutangula subsp. Rosea

Dombeya acutangula Cav.

Dombeya acutangula Cav.


50 espèce(s) dans la famille des Malvaceae - Malvacées

7 espèce(s) dans le genre Dombeya

Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Lundi 26 Août 2019   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2019

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Mi-aime-a-ou.com ne peut prendre aucune responsabilité concernant les effets nocifs de l'utilisation des plantes. Sollicitez toujours l'avis d'un professionnel avant d'utiliser une plante médicinale.





Les dernières pages ajoutées :


Flueggea virosa (Roxb. ex Willd.) Royle
Flueggea virosa (Roxb. ex Willd.) Royle

Ficus pumila L
Ficus pumila L

Hypoestes phyllostachya Baker
Hypoestes phyllostachya Baker

Senecio tamoides DC
Senecio tamoides DC

Ravenea glauca Jum. & H.Perrier
Ravenea glauca Jum. & H.Perrier

Euphorbia marginata Pursh
Euphorbia marginata Pursh