Elaphoglossum aubertii (Desv.) T. Moore, Elaphoglossum aubertii, Fougère indigène de La Réunion, Famille : Dryopteridaceae - Dryopteridacées.

Elaphoglossum aubertii (Desv.) T. Moore

Elaphoglossum aubertii

Fougère indigène de La Réunion.

- Nom commun : Elaphoglossum aubertii.
- Nom scientifique : Elaphoglossum aubertii (Desv.) T. Moore.
- Synonymes :
- Acrostichum aubertii Desv.
- Acrostichum boivinii Mett. ex Kuhn.
- Ordre : Polypodiales.
- Famille : Dryopteridaceae - Dryopteridacées :: 13 espèces sur le site.
- Genre : Elaphoglossum Schott ex J. Sm.
- Origine : Madagascar, Comores, La Réunion, Afrique tropicale et australe, Fernando Po, Sao Tomé



Elaphoglossum aubertii (Desv.) T. Moore.


Elaphoglossum aubertii (Desv.) T. Moore.


Elaphoglossum aubertii (Desv.) T. Moore.


Elaphoglossum aubertii (Desv.) T. Moore., appartient à la famille des Dryopteridaceae et au genre Elaphoglossum Schott ex J. Sm., qui comprend environ 600 espèces pantropicales. L’origine du nom du genre Elaphoglossum vient de la forme du limbe qui est en forme de langue de cerf, du grec elaphos signifiant elaphe et glossa signifiant langue.


Origine de Elaphoglossum aubertii.

Elaphoglossum aubertii (Desv.) T. Moore., est une fougère native de Madagascar, des Comores, de La Réunion, de l'Afrique tropicale et australe, de Fernando Po et Sao Tomé.


Elaphoglossum aubertii à La Réunion.

Elaphoglossum aubertii (Desv.) T. Moore., est une fougère indigène de La Réunion. Cette espèce épiphyte assez commune est présente dans les forêts humides et les formations éricoïdes de 200 à 1 500 m d’altitude.


Description de Elaphoglossum aubertii.

Elaphoglossum aubertii se développe à partir d'un rhizome courtement rampant densément recouvert d’écailles. Les écailles du rhizome, d'un brun roux sont étroitement ovées à oblongues

Les frondes sont insérées en trois rangées,

Les frondes stériles sont portées par des pétioles fins de 0,5 à 1 mm de diamètre, longs de 2 à 6 cm, canaliculés, portant des écailles dispersées à abondantes, dressées, brun rougeâtre, étroites, subulées, aciculaires. Le limbe porte sur les deux faces des écailles subulées comme celles du pétiole, il est linéaire-oblong à base cunéiforme à étroitement cunéiforme, à apex aigu à arrondi. La nervure médiane est proéminente et arrondie, légèrement canaliculée et porte aussi des écailles. La marge porte également des écailles. Les nervures sont simples ou bifurquées.

Les frondes fertiles sont portées par des pétioles grêles 2 à 3 fois plus long que celui des feuilles stériles. Le limbe est étroitement ové à étroitement elliptique, à base cunéiforme à tronquée ou rarement subcordée, à apex aigu. La nervure médiane porte quelques petites écailles sur les deux faces. Les sporanges sont absents sur la marge et l’extrême base du limbe.


13 espèce(s) dans la famille des Dryopteridaceae - Dryopteridacées

7 espèce(s) dans le genre Elaphoglossum

Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Samedi 15 Août 2020   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2020

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Mi-aime-a-ou.com ne peut prendre aucune responsabilité concernant les effets nocifs de l'utilisation des plantes. Sollicitez toujours l'avis d'un professionnel avant d'utiliser une plante médicinale.




Lien commerciaux


Les dernières pages ajoutées :


Fittonia albivenis (Lindl.Ex Veitch) Brummitt
Fittonia albivenis (Lindl.Ex Veitch) Brummitt

Dracaena fragrans (L.) Ker Gawl
Dracaena fragrans (L.) Ker Gawl

Crassula ovata (Mill.) Druce
Crassula ovata (Mill.) Druce

Plantago major L.
Plantago major L.

Impatiens niamniamensis Gilg
Impatiens niamniamensis Gilg

Ruellia devosiana Jacob-Makoy ex E.Morren
Ruellia devosiana Jacob-Makoy ex E.Morren