Galinsoga parviflora Cav, Galinsoga à petites fleurs, espèce adventice et envahissante à La Réunion, Famille : Asteraceae - Asteracées.

Galinsoga parviflora Cav

Galinsoga à petites fleurs

Espèce adventice et envahissante à La Réunion.

- Nom : Galinsoga à petites fleurs.
- Autre nom : Scabieuse des champs. Herbe piment. Sournette blanche.
- Nom à La Réunion : Piquant blanc.
- Nom scientifique : Galinsoga parviflora Cav.
- Ordre : Asterales.
- Famille : Asteraceae - Asteracées :: 72 espèces sur le site.
- Sous-famille : Asteroideae.
- Tribu : Heliantheae.
- Genre : Galinsoga Ruiz et Pav. 1 espèce(s) dans le genre Galinsoga
- Espèce : Galinsoga parviflora.
- Origine : Amérique centrale.



Galinsoga parviflora Cav.


Galinsoga parviflora Cav. Fleurs.


Galinsoga parviflora Cav.


Galinsoga parviflora Cav, appartient à la famille des Asteraceae à la sous-famille des Asteroideae et au genre Galinsoga Ruiz et Pav., qui comprend 15 espèces originaires d'Amérique tropicale.


Origine, répartition Galinsoga parviflora Cav :

Originaire d'Amérique centrale Galinsoga parviflora Cav., a été introduit dans de très nombreuses régions, cette espèce naturalisée est présente dans les régions tropicales et tempérées, très souvent devenue rudérale et adventice et parfois envahissante.


Galinsoga parviflora à La Réunion :

Galinsoga parviflora nommé à La Réunion, Piquant blanc, est présent principalement dans l'Ouest, le Sud et le cirque de Cilaos, particulièrement bien adapté aux sols humides, riches en azote, on le retrouve le plus souvent à moyenne altitude entre 300 et 1000 m.


Nuisibilité Galinsoga parviflora à La Réunion :

Galinsoga parviflora est une espèce adventice, principalement une mauvaise herbe des cultures maraîchères et de la lentille, moins abondante en culture de canne à sucre. Le Piquant blanc est capable de se développer rapidement en saison chaude et humide, il entre en compétition très tôt avec les plantes cultivées, jusqu'à atteindre un recouvrement total si le désherbage est mal géré. Galinsoga parviflora qui se propage uniquement par graines est très difficile à éliminer en tant qu'adventice car les plantes laissées par terre après le désherbage peuvent refaire des racines, alors que les graines non-développées continuent à mûrir même lorsqu'il fait sec. Une seule plante âgée de 8 à 9 semaines peut produire plus de 7 000 graines viables et il peut y avoir plusieurs générations par saison. Les petits fruits légers peuvent être disséminés par le vent, et les poils raides du pappus s'accrochent aux vêtements des gens ou à la fourrure des animaux. Galinsoga parviflora Cav., est classé dans la liste des espèces envahissantes de La Réunion, niveau 3 sur 5, niveau 3 : taxon exotique (ou cryptogène) envahissant se propageant uniquement dans les milieux régulièrement perturbés par les activités humaines (bords de route, cultures, pâturages...) avec une densité plus ou moins forte.


Description Galinsoga parviflora Cav :

Galinsoga parviflora se développe à partir d'un pivot pourvu de nombreuses radicelles superficielles. Cette plante annuelle, dressée, ramifiée est haute de 15 à 60 cm parfois plus.

Les tiges ascendantes sont cylindriques, pleines, grêles, glabres dans la partie inférieure, pourvues de poils blancs dans la partie supérieure.

Les feuilles opposées, simples sont longuement pétiolées à la base, presque sessiles au sommet. Le limbe est ovale à ovale-oblong, long de 3 à 7 cm et large de 1,5 à 4 cm, à base en coin large ou arrondie, à apex en coin aigu. La marge est faiblement dentée à dents parfois arrondies.

Inflorescence en capitule terminal ou axillaire, longuement pédonculé, souvent par paires. Capitule de 4 à 7 mm de diamètre, au centre de nombreuses fleurs, bisexuées, tubulées, de couleur jaune, les fleurs femelles externes de 4 à 5 sont blanches, ligulées, tridentées.

Le fruit est un akène conique de 1,5 à 2 mm de long, légèrement incurvé. Les akènes centraux surmontés d’un pappus scarieux, les akènes externes sans pappus.


Utilisation alimentaire Galinsoga parviflora :

En Afrique et en Asie du Sud-Est, les jeunes tiges et les feuilles de Galinsoga parviflora sont consommées comme légume. En Amérique du Sud les feuilles séchées, nommées : Guascas, sont un condiment essentiel pour certains mets.


Utilisation médicinale Galinsoga parviflora :

Galinsoga parviflora est utilisé pour traiter les piqûres d'orties et les inflammations similaires de la peau en frottant la peau affectée avec des feuilles. Les feuilles sont utilisées pour panser les plaies en Ethiopie. Les essais pour vérifier l'activité antibactérienne et insecticide de la plante ont donné des résultats négatifs, mais ils ont montré des effets cardiovasculaires importants.

Galinsoga parviflora Cav.

Galinsoga parviflora Cav. Fleurs.

Galinsoga parviflora Cav.


72 espèce(s) dans la famille des Asteraceae - Asteracées

1 espèce(s) dans le genre Galinsoga

Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Lundi 09 Décembre 2019   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2019

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Mi-aime-a-ou.com ne peut prendre aucune responsabilité concernant les effets nocifs de l'utilisation des plantes. Sollicitez toujours l'avis d'un professionnel avant d'utiliser une plante médicinale.





Les dernières pages ajoutées :


Impatiens niamniamensis Gilg
Impatiens niamniamensis Gilg

Ruellia devosiana Jacob-Makoy ex E.Morren
Ruellia devosiana Jacob-Makoy ex E.Morren

Melicope borbonica (Bory) T.G.Hartley
Melicope borbonica (Bory) T.G.Hartley

Flueggea virosa (Roxb. ex Willd.) Royle
Flueggea virosa (Roxb. ex Willd.) Royle

Ficus pumila L
Ficus pumila L

Hypoestes phyllostachya Baker
Hypoestes phyllostachya Baker