Hilaire Urbain de Lafitte du Courteil gouverneur de Bourbon. Personnage célèbre de l'île de La Réunion

La Réunion
Cherchez une page sur le site
www.mi-aime-a-ou.com

 
Promo Séjour La Réunion   Navigation :: Accueil :: Histoire de La Réunion ::  Personnages célèbres de La Réunion :: 
    Recherche par :: Liste alphabétique :: Liste année de naissance
    Rubrique   :: Artiste :: Divers :: Écrivain :: Gouverneur :: Militaire ::  Politique :: Préfet :: Religion :: Scientifique
       

Retrouvez La Réunion Mi aime a ou sur Google+
 
 
 ITC Tropicar
 Location de voitures
 à La Réunion
 5 % de remise en ligne
  itctropicar.com
 
 Aide pour vos vacances
 Help-vacances
 Hôtels, gîtes, locations
 saisonnières, campings
 help-vacances.com
 
 

 

 

Hilaire Urbain de Lafitte du Courteil.

Gouverneur de La Réunion du 1 er juillet 1817 au 9 septembre 1818.

 

Gouverneur précédent :: Athanase Hyacinthe Bouvet de Lozier :: Gouverneur suivant :: Pierre Bernard Milius

 
   
 

Hilaire Urbain de Lafitte de Courteil, maréchal de camp, chevalier de l'Ordre royale et militaire de Saint-Louis, arrive à Bourbon le 28 juin 1817.

Il vient d'être nommé général commandant pour le Roi de l'île Bourbon, il est accompagné du nouveau, commissaire général et ordonnateur de la Marine, Philippe Panon, Baron Desbassayns.

Les deux nouveaux administrateurs de la colonie sont accueillis à Saint-Denis avec les honneurs. Les deux navires, la flûte l'Éléphant, commandée par le chevalier de Cheffontaines, et la flûte la Normande, commandée par Ducret de Villeneuve, sont salués de neuf coups de canon.

Hilaire Urbain de Lafitte du Courteil va mettre en place les nouvelles institutions :

Le 2 juillet 1817, promulgation de l'ordonnance du Roi du 13 novembre 1816, remplaçant le Conseil supérieur par une cour royale.

Le 11 juillet 1817, le bataillon du régiment d'Angoulême 5 e régiment d'infanterie légère est réorganisé et prend le nom de Bataillon de Bourbon, avec quatre compagnies sous le commandement d'Armand de Courson.

Le 25 juillet 1817, l'organisation municipale se poursuit avec une nouvelle ordonnance, désormais, les maires sont nommés pour dix ans et peuvent être renommés par la suite. Les membres du conseil municipal ainsi que les maires et adjoints sont choisis par l'ordonnateur, les choix étant soumis à l'approbation du ministre, secrétaire d'État de la Marine et des Colonies. Ces nouveaux conseils municipaux sont mis en place à compter du 1er janvier 1818.

Le 26 juillet 1817, l'ordonnance du Roi du 8 janvier 1817, concernant l'abolition de la traite des esclaves est promulguée dans l'île. Les pénalités prévues sont : la confiscation du bateau négrier et de sa cargaison autre que les esclaves, l'interdiction de commandement faite au capitaine s'il est de nationalité française. Les esclaves sont libérés et confiés aux Atelier du Roi.

Ont voyagé avec le commandant et l'ordonnateur, trois professeurs de l'École normale supérieure et quatre institutrices qui appartiennent à la congrégation des sœurs de Saint-Joseph de Cluny. Un mois et demi plus tôt, sont arrivés à Bourbon six frères des Écoles Chrétiennes. C'est de cette période que date véritablement le démarrage du système éducatif à l'île Bourbon.

De Laffitte du Courteil et Panon Desbassayns sont donc les deux administrateurs de Bourbon, mais la cohabitation n'est pas facile, le Chevalier de Lafitte du Courteil demande et obtient son rappel en France, le baron Panon Desbassayns sera nommé commissaire inspecteur dans l'Inde, le 11 mars 1818, avec rang de contre amiral. Leur cohabitation n'aura duré, que quatorze mois.

Cet échec d'une administration bicéphale, gouverneur ordonnateur, amènera l'ordonnance du Roi du 11 mars 1818. Désormais, la colonie aura un chef unique avec le titre de commandant et administrateur pour le Roi, cumulant les fonctions des anciens gouverneurs et intendants.

C'est Pierre Bernard Milius qui est désigné pour cette nouvelle fonction. Il est installé au pouvoir lors d'une audience extraordinaire de la Cour royale, le 11 septembre 1818.

 

Vente d'esclaves

Traite des Noirs

Commissaire général Philippe Panon Desbassayns de Richemont

 
 

 

 

 
 
   
  Voir les infos rajoutées sur cette page      Compléter les informations de cette page
   
  La dernière information ou le dernier commentaire de cette page : 
   
  Impossible d'effectuer la requête pour trouver les commentaires pour le site

Voici le message d'erreur renvoyé par la base de données :
1146 : Table 'miaimeaou1.commentaires_pages' doesn't exist