Cananga odorata (Lam.) Hook. f. et Thomson, Ylang-ylang, Ylanguier, Famille : Annonaceae - Annonacées.

Cananga odorata (Lam.) Hook. f. et Thomson

Ylang-ylang, Ylanguier

- Nom commun : Ylang-ylang, Ylanguier.
- Nom scientifique : Cananga odorata (Lam.) Hook. f. et Thomson.
- Synonymes : Uvaria odorata Lam.
- Ordre : Magnoliales.
- Famille : Annonaceae - Annonacées :: 8 espèces sur le site.
- Genre : Cananga Hook. f. et Thomson.
- Origine : Asie tropicale.



Ylang-ylang Cananga odorata


Ylang-ylang fleur Cananga odorata


Ylang-ylang fleur feuille Cananga odorata


Ylanguier. Ylang-ylang. Cananga odorata. fleur.


Cananga odorata


Fleur Ylang-Ylang Cananga odorata


Cananga odorata (Lam.) Hook. f. et Thomson, appartient à la famille des Annonaceae et au genre Cananga Hook. f. et Thomson, qui comprend quatre espèces originaires d'Asie tropicale.


Origine et répartition de Cananga odorata.

Originaire des Moluques, Cananga odorata est considéré comme indigène de la Birmanie aux Philippines ainsi qu'au nord de l'Australie. Il a été introduit dans pratiquement toutes les îles tropicales du Pacifique : Polynésie, Mélanésie, Micronésie, Nouvelle-Calédonie, Hawaï… au nord de l’Australie, en Thaïlande, au Vietnam, dans l’océan Indien : Madagascar, Comores, Mayotte, Réunion, Maurice, dans les Caraïbes et au Costa Rica.


Cananga odorata à La Réunion.

L'introduction de Cananga odorata, l'ylang-ylang à La Réunion remonte à 1880, lors d'une expédition française dans les iles du Pacifique, le capitaine d'Etchevery emporta avec lui des épices et des plantes qu'il introduisit sur l'Ile. L’essence Ylang-ylang fut distillée la première fois à La Réunion, par Alfred Pévérelly en 1890. En 1909, on rapporte qu’il y avait 200 000 arbres à ylang-ylang cultivés à La Réunion. En 1911 La Réunion exportait 1 225 litres d'essence d'ylang-ylang, 2 527 litres en 1922. La culture fut ensuite abandonnée en raison de la fréquence des cyclones.

Cananga odorata est présent à La Réunion uniquement à l'état cultivé.


Description de Cananga odorata.

Arbre à écorce grise pouvant atteindre 15 à 20 mètres de hauteur dans son milieu naturel, pour la culture, il est taillé généralement à deux trois mètres.

L'ylang-ylang possède une couronne largement étalée. Sa croissance est très rapide les premières années. Il est pourvu de branches garnies de grandes feuilles persistantes brillantes, alternes, entières, coriaces, d’un vert vif à la face supérieure aux nervures très marquées, elles sont disposées très régulièrement le long de longs rameaux.

Arbre planté pour l'huile essentielle que l'on extrait des fleurs. En forme d'étoiles jaune-vert, les fleurs forment des grappes à l'aisselle des feuilles. Elles sont portées par un pédoncule et sont composées d’un calice à trois lobes; de six longs pétales pendants en lanières avec de nombreuses étamines disposées en spirale ainsi que de nombreux carpelles libres. Lorsque les pétales se fanent, le fond de la fleur se teinte de rouge ; ainsi la cueillette peut-elle commencer. Afin de préserver sa délicatesse, la fleur d'ylang-ylang est récoltée à la main. Elle est très parfumée. Sa distillation permet d'extraire une huile essentielle destinée à la préparation de cosmétiques et de parfums.

Les fruits sont des baies qui ont la forme de petits oeufs et contiennent plusieurs graines aplaties, brun pâle.


Utilisation de Cananga odorata.

L'essence d'ylang-ylang, encore appelée huile de Cananga, dégage un parfum tout à la fois : floral, épicé, exotique, puissant, camphré, médicamenteux et légèrement fruité. L’essence d’ylang-ylang est destinée à la préparation des certains parfums de luxe, de produits cosmétiques et de produits destinés à l’aromathérapie. Cet arôme a été rendu célèbre en 1926 par Coco Chanel avec le parfum Bois des Iles puis en 1938 par Patou avec Joy. Il rentre aujourd'hui dans les notes de base de nombreux parfums. Aujourd'hui, Cananga odorata est cultivé sur trois sites principaux dans l'Océan indien : l'Union des Comores, Madagascar et Mayotte.


Culture et entretien de Cananga odorata.

L'ylang-ylang préfère des températures élevées, comprises entre 25 et 31 °C mais ne supporte pas des températures inférieures à 5 °C. L'ylang-ylang se développe mieux en plein soleil mais il tolère l'ombre, Il exige des terrains bien drainés. Le jeune pied d'ylang-ylang produit ses premières fleurs vers 18 mois. Sa croissance est rapide, plus de deux mètres par an dans les premières années. L'entretien régulier de l'arbre est nécessaire afin d'obtenir un bon rendement en fleurs. La première pratique culturale à réaliser est l'écimage.


Multiplication de Cananga odorata.

La multiplication se fait par semis, les graines germent assez facilement après une période de dormance n'excédant pas les 60 jours.


8 espèce(s) dans la famille des Annonaceae - Annonacées

1 espèce(s) dans le genre Cananga

Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Jeudi 14 Novembre 2019   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2019

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Mi-aime-a-ou.com ne peut prendre aucune responsabilité concernant les effets nocifs de l'utilisation des plantes. Sollicitez toujours l'avis d'un professionnel avant d'utiliser une plante médicinale.





Les dernières pages ajoutées :


Impatiens niamniamensis Gilg
Impatiens niamniamensis Gilg

Ruellia devosiana Jacob-Makoy ex E.Morren
Ruellia devosiana Jacob-Makoy ex E.Morren

Melicope borbonica (Bory) T.G.Hartley
Melicope borbonica (Bory) T.G.Hartley

Flueggea virosa (Roxb. ex Willd.) Royle
Flueggea virosa (Roxb. ex Willd.) Royle

Ficus pumila L
Ficus pumila L

Hypoestes phyllostachya Baker
Hypoestes phyllostachya Baker