Typha domingensis Pers, Massette, quenouille ou Typha, espèce indigène La Réunion, Famille : Typhaceae - Typhacées.

Typha domingensis Pers

Massette, quenouille ou Typha

Espèce indigène La Réunion.

- Nom commun : Massette.
- Autre nom : Quenouille. Typha.
- Nom à La Réunion : Voune. Jonc.
- Nom scientifique : Typha domingensis Pers.
- Synonymes :
- Typha angustata Bory et Chaub.
- Typha angustifolia auct. non L.
- Typha javanica auct. non Schnizl.
- Ordre : Poales.
- Famille : Typhaceae - Typhacées :: 1 espèces sur le site.
- Sous-famille : Apocynoideae.
- Tribu : Wrightieae.
- Genre : Typha L. 1 espèce(s) dans le genre Typha
- Espèce : Typha domingensis.
- Origine : Incertaine.



Massette, quenouille ou Typha. Typha domingensis


Massette, quenouille ou Typha. Typha domingensis


Fleurs : Massette, quenouille ou Typha. Typha domingensis


Typha domingensis Pers appartient à la famille des Typhaceae et au genre Typha L, qui comprend selon les auteurs de 8 à 20 espèces, la taxonomie est encore confuse et il est souvent difficile d'identifier les unités taxonomiques. La plupart des espèces sont largement réparties dans toutes les régions tempérées, subtropicales et tropicales des deux hémisphères.


Origine, répartition Typha domingensis :

L'origine de Typha domingensis est incertaine, aujourd'hui sa répartition est mondiale, l'espèce est présente dans toutes les régions tempérées, chaudes, tropicales et sub-tropicales.


Typha domingensis à La Réunion :

Le Typha domingensis nommé Massette, quenouille ou Typha est une plante indigène de La Réunion, présente bien avant l'arrivé de l'homme sur l'île. Ce roseau indigène caractéristique des roselières des marais de l'est de l'Afrique et de la région malgache, avec une légère préférence aux eaux fortement minéralisées à subsaumâtres se trouve en peuplement dense dans les zones marécageuses de La Réunion, Étang de Saint-Paul, Mare à Joncs de Cilaos, Étang du gol à Saint-Louis. Typha domingensis est nommé à La Réunion Voune ou tout simplement Jonc.


Description Typha domingensis :

Les massettes sont des plantes rustiques de milieux humides qui possèdent un rhizome souterrain rampant. Elles forment de grandes touffes qui peuvent atteindre 2 mètres de hauteur environ.

Les feuilles persistantes, longues, de couleur vert pâle sont plates ou légèrement triangulaires et croissent à la base de la plante. Elles forment une gaine qui entoure la tige.

Les massettes ont une inflorescence typique de forme cylindrique, dense et en forme de quenouille, dans laquelle les fleurs femelles et mâles sont clairement séparées (monoécie). Les fleurs femelles sont regroupées en un gros épi dense brun, immédiatement surmonté par un épi dense de plus petit diamètre, jaunâtre et terminé en pointe, de fleurs mâles.


Multiplication Typha domingensis :

Le vent n'a aucun mal à transporter les fruits dont les poils servent de parachutes. A peine les tissus folliculaires ont-ils touché l'eau qu'ils s'imbibent d'eau, se fendent et s'ouvrent, libérant ainsi la graine. Les graines peuvent rester viables pendant longtemps si les conditions de germination ne sont pas favorables. Une fois que la plante s'est bien enracinée, dans l'année qui suit la germination, la croissance du rhizome démarre et devient le principal mécanisme qui maintient le peuplement. Les bourgeons qui sont situés sur 2 rangées de part et d'autre de l'apex du rhizome peuvent former de nouveaux rhizomes ou de nouvelles pousses.


Utilisation Typha domingensis :

Les feuilles sont parfois utilisées pour la fabrication de nattes, de sacs, ou pour couvrir les toits. Dans le passé les racines séchées servaient à produire de la farine et les jeunes pousses ainsi que les jeunes inflorescences étaient consommées.

Typha domingensis Pers.

Typha domingensis Pers.

Typha domingensis Pers.


1 espèce(s) dans la famille des Typhaceae - Typhacées

1 espèce(s) dans le genre Typha

Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Dimanche 08 Décembre 2019   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2019

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Mi-aime-a-ou.com ne peut prendre aucune responsabilité concernant les effets nocifs de l'utilisation des plantes. Sollicitez toujours l'avis d'un professionnel avant d'utiliser une plante médicinale.





Les dernières pages ajoutées :


Impatiens niamniamensis Gilg
Impatiens niamniamensis Gilg

Ruellia devosiana Jacob-Makoy ex E.Morren
Ruellia devosiana Jacob-Makoy ex E.Morren

Melicope borbonica (Bory) T.G.Hartley
Melicope borbonica (Bory) T.G.Hartley

Flueggea virosa (Roxb. ex Willd.) Royle
Flueggea virosa (Roxb. ex Willd.) Royle

Ficus pumila L
Ficus pumila L

Hypoestes phyllostachya Baker
Hypoestes phyllostachya Baker