Amaranthus blitum L, Amarante sauvage, Famille : Amaranthaceae - Amaranthacées.

Amaranthus blitum L

Amarante sauvage

Espèce adventice à La Réunion.

- Nom commun : Amarante sauvage.
- Nom à La Réunion : Brède malabar.
- Autre nom à La Réunion : Pariétaire rouge. Pariétaire.
- Nom scientifique : Amaranthus blitum L.
- synonyme(s) : Amaranthus tristis auct. non L.
- Ordre : Caryophyllales.
- Famille : Amaranthaceae - Amaranthacées :: 17 espèces sur le site.
- Genre : Amaranthus L. 4 espèce(s) dans le genre Amaranthus
- Espèce : Amaranthus dubius.
- Origine : Amérique tropicale.



Amaranthus dubius Mart. ex Thell.


Amaranthus dubius Mart. ex Thell.


Amaranthus dubius Mart. ex Thell.


Amaranthus dubius Mart. ex Thell.


Amaranthus dubius Mart. ex Thell., amarante douteuse appartient à la famille des Amaranthaceae et au genre Amaranthus qui comprend environ 70 espèces. Amaranthus vient du mot grec signifiant impérissable.


Origine et répartition d'Amaranthus dubius.

Originaire d'Amérique tropicale : Caraïbes, sud du Mexique, et du nord de l'Amérique, Amaranthus dubius est une espèce présente en Asie, en Europe et en Afrique. C'est une plante adventice très répandue dans les régions tropicales humides de basse altitude. Amaranthus dubius est une herbe cultivée comme plante alimentaire dans de très nombreux pays africains.


Amaranthus dubius à La Réunion.

A La Réunion Amaranthus dubius est une espèce considérée comme amphinaturalisée (assimilé indigène), elle porte le plus souvent le nom vernaculaire de Brède malabar, la plante est consommée sous forme de brède dans la cuisine réunionnaise. Amaranthus dubius est présent principalement dans l'Ouest et le Sud de l'île en basse altitude.


Nuisibilité de Amaranthus dubius à La Réunion.

Amaranthus dubius est une adventice des parcelles cultivées, abondante sur les sols riches et dans les cultures à fort apport d'engrais azoté, comme le maraîchage pouvant atteindre dans certains cas un recouvrement de plus de 70 %.


Description Amaranthus dubius.

Amaranthus dubius est considéré comme étant un déviant morphologiquement allopolyploïde, avec comme parents Amaranthus spinosus L. d’une part et Amaranthus quitensis Humb., Bonpl. & Kunth ou Amaranthus hybridus L. d’autre part. Il est presque impossible de distinguer Amaranthus dubius et Amaranthus spinosus sur la base de caractères morphologiques. Amaranthus spinosus possède des épines axillaires qui ne sont pas présentes chez Amaranthus dubius. Cependant, des individus sans épines d’Amaranthus spinosus ont été observés à plusieurs endroits. D’autres différences plus ou moins fiables sont le nombre plus élevé de fleurs mâles terminales dans les inflorescences d’Amaranthus spinosus et les pores plus petits du pollen. Des hybrides spontanés entre Amaranthus dubius et Amaranthus blitum L., ont été signalés. De plus Amaranthus dubius se décline en cultivars.

Amaranthus dubius se distingne en deux formes, la forme adventice petite plante prostrée, la forme cultivée plus grande, plus érigée et plus charnue.

Amaranthus dubius est une herbacée annuelle érigée pouvant atteindre 1.5 m de hauteur. La plante se développe à partir d'un fort pivot ramifié. Sa tige généralement trapue, rougeâtre, cylindrique, plutôt anguleuse est habituellement ramifiée, glabre ou munie de poils courts ou longs dans sa partie supérieure.

Les feuilles simples, alternes, pétiolées sont disposées en spirale. Le pétiole est long de 2 à 9 cm, les stipules sont absentes. Le limbe glabre ou portant des poils lâches et courts sur la face inférieure des nervures principales est ovale à rhomboïde-ovale de 1,5 à 12 cm de long et 0,5 à 8 cm de large, à base en coin et au sommet arrondi, finement ou distinctement mucroné, parfois le centre du limbe est taché de rouge ou de noir.

Les inflorescences sont des épis naissant dans la partie basale de la plante, au sommet des tiges et des rameaux. Le terminale mesure jusqu'à 25 cm de long, composées de glomérules plus ou moins isolés à la base et agglomérés vers l’apex. Les glomérules inférieurs sont formés uniquement de fleurs femelles. Ceux de l’inflorescence terminale, ayant des fleurs mâles peu nombreuses seulement au sommet. Les fleurs vertes sont unisexuées, subsessiles, à 5 tépales, obovales à oblongs, aigus à obtus au sommet, longs de 1,5 à 1,8 mm. Fleurs mâles caduques, à 5 étamines.

Le fruit est une capsule ovoïde d’environ 1,5 mm de long, avec un bec court gonflé en-dessous de la base du style, surmontée par les 3 stigmates persistants. La capsule contient 1 graine, elle s'ouvre par un couvercle supérieur fortement ridé. Graine lenticulaire, comprimée, d’environ 1 mm de long, noire et luisante.


Multiplication de Amaranthus viridis.

Amaranthus dubius se reproduit par ses graines, qui sont dispersées par l'eau et par le vent.


Utilisation alimentaire Amaranthus dubius.

Amaranthus dubius est principalement utilisé comme légume-feuilles cuit.


Utilisation médicinale Amaranthus dubius.

D’une manière générale, on recommande les feuilles d’amarante comme aliment sain ayant des propriétés médicinales pour les jeunes enfants, les mères allaitantes, et pour des patients souffrant de fièvre, d’hémorragie, d’anémie, de constipation ou de problèmes aux reins. En Tanzanie, la plante entière est utilisée comme médicament contre les maux d’estomac.

Amaranthus dubius Mart. ex Thell.

Amaranthus dubius Mart. ex Thell.

Amaranthus dubius Mart. ex Thell.

Amaranthus dubius Mart. ex Thell.


17 espèce(s) dans la famille des Amaranthaceae - Amaranthacées

4 espèce(s) dans le genre Amaranthus

Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Mardi 15 Octobre 2019   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2019

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Mi-aime-a-ou.com ne peut prendre aucune responsabilité concernant les effets nocifs de l'utilisation des plantes. Sollicitez toujours l'avis d'un professionnel avant d'utiliser une plante médicinale.





Les dernières pages ajoutées :


Impatiens niamniamensis Gilg
Impatiens niamniamensis Gilg

Ruellia devosiana Jacob-Makoy ex E.Morren
Ruellia devosiana Jacob-Makoy ex E.Morren

Melicope borbonica (Bory) T.G.Hartley
Melicope borbonica (Bory) T.G.Hartley

Flueggea virosa (Roxb. ex Willd.) Royle
Flueggea virosa (Roxb. ex Willd.) Royle

Ficus pumila L
Ficus pumila L

Hypoestes phyllostachya Baker
Hypoestes phyllostachya Baker