Barleria lupulina Lindl, Herbe tac-tac, Espèce envahissante à La Réunion, Famille : Acanthaceae - Acanthacées.

Barleria lupulina Lindl

Herbe tac-tac

Espèce envahissante à La Réunion.

- Nom commun : Herbe tac-tac.
- Nom scientifique : Barleria lupulina Lindl.
- Synonyme :
- Barleria macrostachya Bojer.
- Barleria monostachya Bojer.
- Ordre : Lamiales.
- Famille : Acanthaceae - Acanthacées :: 28 espèces sur le site.
- Sous-famille : Acanthoideae.
- Genre : Barleria L.
- Origine : Madagascar.



Barleria lupulina Lindl.


Barleria lupulina Lindl.


Barleria lupulina Lindl.


Barleria lupulina Lindl.


Barleria lupulina Lindl., appartient à la famille des Acanthaceae et au genre Barleria L., qui comprend environ 120 espèces des régions tropicales, surtout d'Afrique et de Madagascar. Quelques espèces sont cultivées comme plantes ornementales. Le nom du genre Barleria dérive du nom de Jacques Barrelier, moine dominicain et biologiste français, né en 1606 à Paris et mort le 17 septembre 1673 dans cette même ville.


Origine et répartition de Barleria lupulina.

Barleria lupulina Lindl., est une espèce originaire de Madagascar, elle est disséminée dans diverses régions tropicales.


Barleria lupulina à La Réunion.

Barleria lupulina anciennement cultivée dans les jardins de La Réunion et localement naturalisée dans l'île, au bord des chemins ou sur les terrains vagues.


Nuisibilité de Barleria lupulina à La Réunion.

Barleria lupulina est inscrit dans la liste des espèces envahissantes de La Réunion, niveau 3 sur 5, niveau 3 : taxon exotique (ou cryptogène) envahissant se propageant uniquement dans les milieux régulièrement perturbés par les activités humaines (bords de route, cultures, pâturages...) avec une densité plus ou moins forte.


Description de Barleria lupulina.

Barleria lupulina est un arbrisseaux épineux au port dressé pouvant atteindre une hauteur de 1.5 à 2 m.

Les jeunes rameaux glabres sont subquadrangulaires, devenant par la suite cylindriques.

Les feuilles entières sont pétiolées, les pétioles rougeâtres, ciliés mesurent de 2 à 6 cm de long. Le limbe est étroitement oblong, aigu au sommet, étroitement cunéiforme à la base, un peu cilié le long des marges et sur la nervure médiane. La nervure médiane est proéminente sur la face inférieure, parfois rougeâtre comme le pétiole.

A l'aisselle de la plupart des feuilles se développent 2 bourgeons superposés, l'inférieur donne un rameau court à 2 épines divergentes, raides de couleur blanchâtre, atteignant 2 cm de longueur. Le supérieur donne un rameau feuillé.

Inflorescences terminales en épis denses, longs de 6 à 15 cm et de 2 à 2,5 cm de diamètre. Les bractées rouge terne, vertes à la base, sur 4 rangs sont imbriquées, largement ovales à subcirculaires, terminées par un court apicule spinescent, finement pubérulentes sur le dos et portant des glandes cupuliformes à la base. Des bractées plus grandes sont situées à la base de l'épi. Chaque bractée ayant à son aisselle une fleur sessile, avec 2 bractéoles étroitement ovales, un peu épineuses au sommet, longues de 6 à 10 mm.

Les fleurs sont jaunes ou orange clair, à 4 sépales un peu soudés à la base, pubescents et portant des glandes cupuliformes plus ou moins nombreuses sur le dos. Les 2 sépales externes sont largement ovales, aigus, et à pointe courte au sommet. Les 2 sépales internes sont plus étroits. La corolle longue de 4 à 4,5 cm est bilabiée, tube long de 2 cm environ, pubérulent extérieurement, la lèvre inférieure est oblongue, entière, longue de 15 mm, la lèvre supérieure en gouttière à la base, prolongeant le tube, à 4 lobes arrondis au sommet. 2 étamines fertiles, exsertes, à anthères oblongues, longues de d'environ 3 mm, profondément bilobées à la base. 2 étamines très courtes, incluses, à anthères subglobuleuses, longues d'environ 1 mm, pouvant contenir du pollen ou de 2 courts staminodes. Ovaire glabre, à 2 loges uniovulées, stigmate entier.

Le fruit est une capsule longue de 12 à 17 mm, rétrécie au sommet en bec court et aigu.

Les graines sont plates de forme ovale.


Utilisation médicinale de Barleria lupulina.

Les feuilles sont utilisées pour traiter les morsures de serpents, elles sont pilées et appliquées sur la morsure. Elles sont utilisées aussi pour traiter les furoncles, les blessures.


28 espèce(s) dans la famille des Acanthaceae - Acanthacées

3 espèce(s) dans le genre Barleria

Haut de page


Liens commerciaux.


Dernière mise à jour : Mardi 19 Mars 2019   Webmaster. Tous droits réservés © 2002 / 2019

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données à caractère personnel qui vous concernent en nous contactant en cliquant ici

Mi-aime-a-ou.com ne peut prendre aucune responsabilité concernant les effets nocifs de l'utilisation des plantes. Sollicitez toujours l'avis d'un professionnel avant d'utiliser une plante médicinale.